#14nov : Tous ensemble pour défendre l’ #hopitalpublic, nos services publics, notre sécurité sociale contre l’euro austérité.

Le malaise dans les hôpitaux ne cesse de s’amplifier parmi les personnels hospitaliers face à l’étranglement financier des hôpitaux :      à ce jour 269 services des Urgences en France sont en grèves.

Dans son prochain budget, le gouvernement prévoit 3,5 milliards de coupes supplémentaires à réaliser sur les investissements publics à l’hôpital.

De quoi nourrir encore plus le mécontentement.

La en France est en danger, Agnés Buzyn, ministre de la , poursuit la dégradation déjà entamée depuis plus de 10 ans: 85 hôpitaux publics et 9000 lits environ supprimés,la moitié des maternités disparues. Si ce budget est appliqué, ce sont des fusions d’hôpitaux, des réductions de services, des économies sur l’embauche de personnels, des salaires insuffisants, la dégradation de l’accueil des patients et des soins.

Le PRCF soutient la des personnels de santé à Paris le 14 novembre après-midi à l’appel d’un collectif de 150 professeurs et médecins hospitaliers “collectifs inter-hôpitaux et inter-Urgences ” avec des représentants d’usagers, pour un relèvement du budget consacré aux hôpitaux, permettant des embauches, des hausses de salaires et la réouverture ainsi que des créations de lits supplémentaires.

Par ailleurs la défense des services publics de santé, comme pour l’ensemble des autres services publics SNCF, EDF, Education Nationale, Route, Equipement, La  Poste et la , passe par la sortie de l’UE qui impose l’ liée à l’€uro calé sur le Mark. Car l’Euro et l’Union Européenne, en imposant l’obligation de ne pas dépasser les 3% de déficits publics tout en ordonnant la privatisation des services publics et des cadeaux fiscaux aux plus riches, sont bien l’origine de l’étranglement des hôpitaux publics et plus largement de tous les services publics.

De fait, à cause de l’euro, obligation est fait à l’Etat de s’endetter sur les marchés financiers au lieu d’emprunter gratuitement à la Banque de France nationalisée. Faisant exploser la dette publique, et justifiant sans cesse de nouvelles coupes.

 Qui plus est, l’euro pèse sur le produire en France tandis que l’Union Européenne organise le dumping social et les délocalisations avec pour résultat une désastreuse désindustrialisation conduisant au chômage de masse qui pèse également sur les comptes de la sécurité sociale. Prétexte cynique ensuite pour justifier de nouvelles coupes dans les dépenses de santé.

Pour sauver nos hôpitaux publics, et plus largement nos services publics, c’est un impératif que d’agir tous ensemble et en même temps, et de briser les chaînes de l’Union Européenne et de l’Euro. D’en sortir pour s’en sortir.

14 novembre : L’appel de l’intersyndicale

20191114-appelsanté intersyndicale

Alpes de Hautes Provences : journée de mobilisation tous ensemble, en même temps

Le tous ensemble c’est possible, la preuve par les ALpes de hautes provences et la jounrée de mobilisation pour la défense des services publics, avec en ligne de mire le sauvetage de l’hôpital de Manosque, ce 14 novembre.

ALors qu’un “Appel unitaire à la mobilisation le 14
novembre pour défendre notre hôpital, notre système de santé et d’action
sociale” a été lancé par différentes associations et organisations syndicales,
avec un rassemblement à Paris à 12 h à Port-Royal, en PACA, hasard du calendrier, l’ARS (Agence Régionale de Santé que
certains appellent Agence de Restriction des Soins…) organise ce
jour-là à Manosque, les “Agoras de l’ARS”. Belle occasion pour aller
contredire les discours lénifiants…
Le “Collectif contre les fusions des hôpitaux du 04 et en défense des
services publics”, fort des différents collectifs du 04 qui le composent
(santé, poste, barrages, impôts…) ainsi que des différentes
organisations syndicales et politiques qui le soutiennent (CGT, FI, PCF,
NPA, POID, PRCF…) avait déjà organisé une belle manifestation à
Chateau-Arnoux le 28 septembre. Ce collectif invite cette fois (ce
jeudi 14 novembre) à se rassembler à Manosque à partir de 8 h (salle
Osco Manosco près du lycée des Iscles) pour dénoncer l'”Agonie de la
Santé” et y attribuer des “Tocards de la Santé”, prix destinés à
récompenser les acteurs les plus serviles et les plus zélés de la
destruction de nos services publics. Les nominés ne manquent pas…

20191114 défense manosque