Ukraine / Donbass : pendant les négociations, Kiev bombarde un hôpital et embastille les communistes.

Ce matin, les “négociations” à Minsk ne sont pas terminées. Et il est loin d’être sûr qu’elles puissent aboutir à un accord, car comme le souligne les communistes ukrainiens, le principal fauteur de guerre – l’Axe Euro-atlantique – ne veut pas la paix, mais la guerre. Et il suffit de voir la suite des derniers pourparler de Minsk cet été qui ont été suivi par une nouvelle offensive immédiate des armés de Kiev bombardant à l’arme lourde sans discontinuer les populations civiles du Donbass en violation du cessez le feu.

Comme nous vous l’indiquions, l’impérialisme euro-atlantique poursuit son agression en Ukraine, au risque de la guerre totale.

Pourtant en , la population rejettent massivement les nouvelles vagues de mobilisation pour aller tuer leurs frères. lire ici

L’axe euro-atlantique UE USA OTAN veut la guerre

ukraine hollande guerreOui Washington-Berlin, l’Axe euroatlantique qui se lance à l’est  veut la guerre en s’appuyant – comme le font toujours les impérialisme capitaliste sur le fascisme.

Et ce n’est pas seulement le PRCF, les communistes qui le constatent. Comme en témoignent ces déclarations du pourtant très capitaliste et très eurolatre Mario Monti ancien premier ministre italien placé par la Commission Européenne qui a accusé lundi les Etats-Unis et des pays européens d’inciter à la guerre en Europe, lors d’une émission diffusée par la chaîne de télévision italienne La7. Ce que confirme le général Fabio Mini, ancien commandant en chef des forces armées de l’Otan au Kosovo qui indique que les USA pousse à la confrontation entre l’europe occidentale et l’europe de l’Est américaine (Pays baltes, Pologne).

Selon des informations de presse, les Républiques Populaires de et Lugansk refusaient ce matin pas signé ce document. Et l’oligarque Poroschenko représentant de l’UE et des USA à Kiev indiquait via la presse occidentale que “les conditions de l’accord sont inacceptables ; et le président Hollande nous aide beaucoup”

Toutefois, un accord semble avoir été signé ce matin vers 11 : 00 pour un cessez le feu le 15 février. Les armées de la junte de Kiev le respecteront elles plus que celui du 19 septembre? ou en profiteront elles pour s’armer jusqu’au dent avec l’aide de l’UE et des USA et lancer de nouveau, une nouvelle offensive sur le Donbass?

Selon diverses informations, les USA arment déjà Kiev :

le blog les crises publient des informations a priori fiables et issu du groupe de pirates Cyber Berkut, faisant état du financement et de l’armement direct des troupes de Kiev par les USA. Recoupant les propres informations américaines faisant état de l’assistance de l’armée américaine aux troupes de Kiev (formation, financement par l’apport logistique, livraison de radars…). sources

Et l’OTAN ne se cachent même plus sur le fait que les accusations – répétés en boucles sur la présence de troupes de l’armée régulière russe dans le Donbass – relèvent de la propagande :

“on ne vous donnera rien (pas de preuves), si vous croyez pas qu’il y a une invasion russe c’est que vous voulez pas y croire …”  général américain Hodges (Stripes) chef du Allied Land Command (LANDCOM) de l’OTAN, le

Cessez le feu? les troupes pro-UE de Kiev bombardent un hôpital !

Pendant ce temps, les troupes de Kiev – on apprend que de nombreux militaires croates y sont présents d’après le gouvernement croates – continue de bombarder Donetsk et Lugansk.

bombardement sur donetks obstrel-gorodaDans la nuit, selon l’AFP c’est de nouveau un hôpital de Donetsk qui a été pris pour cible par la junte (hopital n°20) et près d’une dizaine de civil ont péri sous les bombes de la junte de Kiev cette nuit à Donetsk. Ce 12 février le quartier lénine est bombardé, de même que le quartier Prolétariat  ainsi que le quartier Chulkovka.

De nouveau des arrêts de bus ont été ciblés causant la mort de plusieurs personnes, et des blessures extrêmement graves à des dizaines d’autres. L’usine métallurgique de Donestk a également été visée.

Et un nouveau bombardement à l’aide de bombe à sous munitions a visé la ville de Lougansk également appelées munitions anti-personnel. Une Convention sur les armes à sous-munitions, ouverte à la signature des États depuis le 3 décembre 2008, en interdit pourtant l’emploi, la production, le stockage et le transfert et prévoit des dispositions novatrices concernant l’assistance aux nombreuses victimes de ces armes. Cette convention signé par les Etats membres de l’UE prévoit pourtant que “ne pas assister, encourager ou inciter quiconque à s’engager dans une activité interdite à un État partie en vertu de la Convention”. En n’agissant pas pour faire cesser l’usage de ces armes par leurs protégés pro UE de Kiev, les gouvernements européens violent leurs engagements internationaux. Dans le même temps, sous condition d’un programme de casse des droits des travailleurs, de privatisation du pays au profits des capitalistes US et de l’UE, le FMI va accorder de nouveau un pret de 17 milliard d’euro aux autorités de Kiev qui mène une guerre sanglante, en violation donc de ses statuts.

Alors que les médias occidentaux délivrent une information à sens unique, il est important d’écouter ce que disent nos camarades ukrainiens, de leur assurer notre totale solidarité alors que la junte pro UE de

Les communistes ukrainiens () pensent que les négociations n’aboutiront pas

Petro , Premier secrétaire du Parti Communiste d’Ukraine (KPU) estime ce matin que les négociations de paix n’aboutiront pas, selon lui les Etats-Unis veulent la guerre et pourraient déclencher une guerre à l’échelle européenne

“Les tentatives pour résoudre la crise ukrainienne, par la force, n’ont aucunes perspectives, il s’agit ni plus ni moins que d’un crime contre leur propre peuple.”

déclare Petro Simonenko après les déclarations issues de la conférence de Munich. Il rappelle que “le Parti communiste d’Ukraine estime que l’unité et l’intégrité de l’Ukraine doit être retrouvée d’une manière pacifique, par des moyens légaux, par le dialogue politique”.

“Or il n’y avait pas de dialogue”, déclare le chef du Parti communiste. “L’accident du Boeing 777, aurait put être une chance pour des négociations de paix à grande échelle, cette dernière a été perdue depuis longtemps”. “Nous avons maintenant une autre chance. Mais les responsables américains misent sur la confrontation” déclare Petro Simonenko.

Les Etats-unis ne veulent pas la paix, ils ont besoin d’un guerre pour légitimer les futurs candidats aux présidentielles 

Les États-Unis veulent intervenir en Ukraine, via une assistance militaire, cette dernière pourrait provoquer un conflit et dégénérer en guerre à grande échelle en Europe. “Quand un candidat au poste de chef du Pentagone, Ashton Carter, déclare, avant sa visite à Kiev, au secrétaire d’État John Kerry, que les USA peuvent fournir aux ukrainiens des armes antiaériennes, il renforce le “parti de la guerre” et intensifie les efforts de ce dernier pour saboter toute issue pacifique. Après une telle déclaration, qui pourrait croire que les USA veulent la paix en Ukraine ?” souligne Petro Simonenko.

Le leader du Parti communiste encourage la recherche de la paix, pour briser les intérêts des lobbyistes du complexe militaro-industriel. “Si vous faites un lien entre l’approche des prochaines élections aux États-Unis, l’attitude agressive et militariste du candidat pour le poste de ministre de la Défense des États-Unis, vous constatez que la campagne présidentielles aux USA est lancée” conclut Petro Simonenko.

Des dizaines de communistes ukrainiens arrêtés !

Le Parti Communiste d’Ukraine (KPU) vient de transmettre une liste de militants communistes arrêtés par le SBU (service secret ukrainien – ex KGB) et actuellement inculpé pour “haute trahison, violation de la constitution et sépératisme”. La junte fasciste de Kiev veut faire taire l’opposition communiste dans le pays, il n’y a plus de place pour la paix, la justice sociale, la liberté dans ce pays gangrené depuis le coup d’État de février 2014 (EuroMaïdan)

– Le Premier secrétaire du KPU pour le district de Svyativsky (Lugansk), Prin’ V. M, accusé d’avoir organisé un référendum à Svatovo pour créer la République Populaire de Lugansk. Arrêté par le SBU.

– Le Premier secrétaire du KPU pour le district de Stanychno-Lugansko (Lugansk),Archipov V. I, accusé d’avoir organisé un référendum sur le territoire du district de Stanychno-Lugansko pour créer la République Populaire de Lugansk. Arrêté par le SBU.

– Le Premier secrétaire du KPU pour le district de Stahanivski (Lugansk), Sinyaev V. Zh, accusé d’avoir organisé un référendum sur le territoire du district de Stahanivski pour créer la République Populaire de Lugansk. Arrêté par le SBU.

– Le Premier secrétaire du KPU pour le district de Bilovodsky (Lugansk), Fedorova S. V, accusé d’avoir organisé un référendum sur le territoire du district de Bilovodsky pour créer la République Populaire de Lugansk. Arrêté par le SBU.

– Le Premier secrétaire du KPU pour le district de Lysychansk (Lugansk), Vinnik T. O., accusé d’avoir organisé un référendum sur le territoire du district de Lysychansk pour créer la République Populaire de Lugansk et d’avoir organiser la résistance militaire contre les forces armées ukrainiennes (et d’être un des commandants des milices populaires). Recherché par le SBU.

– Le Premier secrétaire du KPU pour le district de Markivsky (Lugansk),Danylchenko N. T, accusé d’avoir organisé un référendum sur le territoire du district de Markivsky pour créer la République Populaire de Lugansk. Recherché par le SBU.

– Le Premier secrétaire du KPU pour le district de Troitsky (Lugansk), Gerashenko M. M, accusé d’avoir organisé un référendum sur le territoire du district de Troitsky pour créer la République Populaire de Lugansk. Recherché par le SBU.

– Baranov Oleksandr Anatoliyovich (KPU Tcherkassy – Oblast de Tcherkassy) accusé d’avoir participé à l’insurrection de la ville de Donetsk contre le coup d’état de EuroMaïdan, d’avoir organisé la révolte des Berkuts de Donetsk, d’avoir organisé un important trafic d’armes pour Donetsk, d’avoir animé un groupe VK (réseau social russe) nommé “Antimaidan” et d’avoir soutenue la création de la République Populaire de Donetsk.

– Les dirigeants locaux du KPU de Dniepropretovsk, Tkachenko Sergey et Timofeev Denis, accusés d’avoir diffusé de la propagande séparatiste à Dniepropretovsk et de posséder des armes. Arrêtés par le SBU.

– Rafle des communistes du district de Konstayntinivski (Donetsk). Ils sont détenus sans chefs d’accusation par le SBU, et personne ne sait dans quelle prison ils se trouvent actuellement.

Des dizaines de communistes ukrainiens arrêtés !

Plusieurs députés Die Linke au Bundestag, Parlement européen et élus régionaux ont organisé une collecte pour envoyer de l’aide à la population du Donbass. A ce jours ils ont collecté plus de 72.000 euros d’aides pour acheter des médicaments pour les enfants de Donetsk et Gorlovka

Cette initiative est le fait de députés et d’élus régionaux de Die Linke. Parmi les acteurs de cette initiative on retrouve Wolfgang Gehrcke (député), Andrej Hunko (député), Julius Zukowski-Krebs, Michael Schlick, Karin Binder (député), Sevim Dagdelen (député), Diether Dehm (député), Fabio de Masi (député européen), Anette Groth (député), Inge Höger (député), Sigrid Hupach (député), Ulla Jelpke (député), Kerstin Kaiser (député régional du Brandenburg), Jutta Krellmann (député), Sabine Leidig (député), Sabine Lösing (député européen), Norbert Müller (député), Alexander Neu (député), Alexander Ulrich (député), Isabelle Vandre (député régional du Brandenburg), Harald Weinberg (député), Jörn Wunderlich (député)

“L’Est de l’Ukraine est au bord d’une catastrophe humanitaire, la situation se détériore de jour en jour. Bien que le drame se déroule presque à nos portes, aucuns médias allemands n’en parle, alors que le Donbass est à même distance que Madrid, environ 2000 km, ” écrivent-ils dans le journal Junge Welt (quotidien berlinois communiste, 17.000 exemplaires).

“En Ukraine, il y a une terrible guerre civile. Les grandes villes telles que Donetsk et Lugansk sombrent sous une mer de gravats. Tous les jours des personnes innocentes meurent sous les bombes, les grenades, les fusils, les missiles et les assassinats politiques, particulièrement dans l’est.” déclare l’appel produit par les députés de Die Linke.
Die Linke collecte 72.000€ pour envoyer de l'aide à Donetsk et Gorlovka
Aider les victimes de la guerre et les enfants de Donetsk

“A Donetsk et Lugansk ont manque de tout : nourriture, eau, électricité, carburant, médicaments. Il y aura de nombreux décès dût à l’hiver. Comme toujours dans ces guerres sont les plus vulnérables de la société qui portent le poids des massacres. A l’hôpital pour enfants de Donetsk il n’y a pas beaucoup de médicaments. Beaucoup d’enfants malades ne peuvent pas survivre à cette guerre. Nous voulons aider les enfants et apporter des médicaments pour Donetsk.”

“L’hôpital de Gorlovka, avec plus de 10 000 enfants traités est l’un des plus important de la région. Cet hôpital a été reconnu par l’UNESCO pour son travail” continue l’appel des députés de Die Linke. “Actuellement, l’hôpital manque de tout, des plus simples fournitures médicales comme le coton et l’iode, des médicaments essentiels tels que les antibiotiques, à l’équipement de base nécessaire pour les accouchements.”

“Nous allons consulter les médecins, les pharmaciens. Nous allons rechercher tous les médicaments nécessaire et chercher du matériel pour Donetsk. Dans les conditions de la guerre et avec l’attitude non coopérative du gouvernement de Kiev, ce n’est pas facile.”

“Nous voulons vraiment aider les enfants de Donetsk. Nous voulons la paix plutôt que la guerre, la compréhension plutôt que la violence, la réconciliation au lieu de la haine !”

Pour faire un don : 

Virement bancaire pour “Helft den Kindern von Donezk” à la Berliner Sparkasse, IBAN DE80 1005 0000 4184 6308 00 (titulaire du compte: Wolfgang Gehrcke)

“L’argent sera utilisé à 100% pour aider les enfants dans le besoin” déclarent les élus de Die Linke.

https://www.facebook.com/pages/Helft-den-Kindern-von-Donezk-im-Krankenhaus-von-Gorlovka/824398740954274?fref=ts

traduction Nicolas Maury