Ukraine : l’Axe OTAN-UE-USA risque la guerre nucléaire #vidéo Hollande menace

“Nous ne devons pas exclure la possibilité d’un scénario militaire”, M. Breedlove, commandant en chef des forces de l’ en Europe

Déclaration très claire du chef de l’Alliance Atlantique en europe. Il veut la guerre. Tout comme celle du sénateur américain réclamant pour plusieurs milliards de dollars d’armement pour armer les milices nazies qui assaillent actuellement le Donbass. Une loi en ce sens a déjà été voté par le Congrès des Etats Unis.
Pendant ce temps, et son petit télégraphiste François Hollande se sont rendus à Kiev puis Moscou, déployant eux-aussi des déclarations martiales :

« l’option de la diplomatie ne p[ourra] être prolongée indéfiniment » François Hollande 6 février 2015

“Si nous ne parvenons pas à trouver, non pas un compromis, mais un accord de paix, nous connaissons parfaitement le scénario. Il a un nom, c’est la guerre” François Hollande 7 février 2015

07-bases-otanVoila que François Hollande, menace d’escalade, menace de guerre.

Et les médias occidentaux tel le journal “Libération” titrant faut il armer l’Ukraine, pousse également à la guerre.

Si nous, les travailleurs, ne nous dressons pas pour défendre la paix, le risque est réel d’un engrenage vers la guerre en Europe, entre puissance nucléaire.

Le deux poids deux mesure de la machine médiatique

Car dans le Donbass, alors que les forces armées pro UE de Kiev violent quotidiennement et depuis des mois les accords de cessez le feu de Minsk, ces milices punitives sont tenues en échec par les forces républicaines antifascistes du Donbass. Dans le reste du Donbass, à Odessa, Karkhov…, les faits de résistances à l’ordre eurofasciste se multiplient. Et les derniers ordres de mobilisation générale envoyés par Kiev ont provoqué la fuite de milliers de jeunes, notamment en Russie, refusant de tirer sur leurs frères. Les forces républicaines de et Lugansk ont réussi à repousser les bataillons punitifs de Kiev de l’aéroport de d’où depuis des mois elles bombardent la ville en continue, et à prendre en étaux plusieurs milliers de soldats au sein du saillant de Debaltsevo. Comme cette été, les milices de l’Axe euro-atlantique sont menacées d’effondrement à la suite de l’offensive qu’elles viennent de déclencher.

Source: http://ic.pics.livejournal.com/dragon_first_1/72271520/75632/75632_original.jpg

Source: http://ic.pics.livejournal.com/dragon_first_1/72271520/75632/75632_original.jpg

On ne pourra que constater que tant que les forces de Kiev réussissaient à bombarder sans difficulté des écoles, des hôpitaux, des usines des mines ou des transports en communs du Donbas, aucun de nos médias, aucun des dirigeants de l’Union Européenne ou des Etats Unis n’appelaient à un cessez-le-feu. Au contraire. Au lendemain de son invitation scandaleuse à défiler en tête de la manifestation du 11 janvier, l’oligarque Piotr Poroschenko lancé une grande offensive militaire contre le Donbass provocant en quelques jours des dizaines et des dizaines et dizaines de morts de civils.

Pas de déplacement de Hollande ou Merkel à Kiev pour demander un cessez le feu ou pour demander que l’armée ukrainienne cesse de bombarder  des zones résidentielles avec des bombes à fragmentation ou à sous-munitions, avec des bombes au blanc.

Dénoncés de longue date par les ONG, telle Human Right Watch, ces actes barbares que d’aucun qualifient de , sont maintenant prouvés par les observations de l’OSCE que l’on ne peut, et c’est peu de le dire, accuser d’être à la main de la Russie. Pourtant, le silence sur ces crimes est total dans les médias français

“Human Rights Watch a rassemblé des preuves solides de l’incapacité de l’armée ukrainienne à ne pas traiter des objectifs civiles comme des cibles militaires, comme requis par les lois de la guerre” ; HWR ” a fournis l’ensemble des détails à l’appui tels que le lieux et la date et l’heure [de ces faits]” ; source HWR

Le 5 février, la mission spéciale d’observation de l’OSCE  a suivi le bombardement d’artillerie qui a frappé le quartier Kirovsky de la ville de Donestk entre 11h40 et 11h45 le 4 février 2015. Ce même bombardement a frappé les environs immédiats de l’école maternelle n° 381 et une rue adjacente proche de l’école maternelle et de l’hopital n°27. Les observateurs ont inspecté les lieux le 5 février entre 10h et 15h. rapport de l’OSCE

Selon le journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, les services secrets allemand estiment que la guerre lancée par Kiev a déjà fait plus de 50 000 morts

Intervention russe ou intervention de l’UE, de l’OTAN et des USA? le doute n’est pas permis.

 « the United States had brokered a deal to transition power in Ukraine » “Les Etats Unis ont négocié un accord pour changer le gouvernement en Ukraine “. Obama sur CNN, le 2 Fevrier 2015

“Yatseniuk is the guy” “Iatsenuk est notre homme” Victoria Nuland, représentante des USA auprès de l’UE. A propos du “premier ministre” installé à Kiev lors du coup d’état d’Euromaidan. Elle ajoute dans la même conversation “Fuck the EU”….

ukraine hollande guerreEn France, nombre de nos concitoyens sont convaincus que la guerre civile qui se déroule dans le Donbass est une agression russe. C’est ce que raconte en boucle la propagande médiatique de guerre, digne des pires heures du bourrage de crane, des médias capitalistes. Pourtant, c’est bien l’UE et les USA qui ont provoqué le coup d’état d’euromaidan à Kiev il y a un an, installant au pouvoir une junte d’oligarques et de fascistes.

Régulièrement, les grands groupes de presse diffusent des informations faisant état de la présence de l’armée régulière russe dans le Donbass. Pourtant, ni l’OTAN – malgré les moyens sophistiqué dont elle dispose – ni aucun journaliste n’a pu rapporter de preuve, d’image de cette présence. Plutôt étonnant non?

Pire, l’état major ukrainien lui même déclare encore récemment :

“Actuellement, nous avons uniquement des faits isolés concernant des citoyens ou des militaires de la Fédération de la Russie, membres des groupements paramilitaires illégaux. J’ajouterai qu’en ce moment l’armée ukrainienne n’est pas engagée dans des actions contre les unités régulières de l’armée de la Russie” ictor Moujenko responsable de l’Etat-Major général des forces armées ukrainienne, auprès de la 5e chaine de télévision ukrainienne

C’est donc l’état major même des forces de Kiev qui reconnait que son opération militaire contre le Donbass est dirigée contre la population du Donbass qui se trouve en état de légitime défense.

En revanche, à Kiev, il est de notoriété publique que plusieurs centaines de conseillers militaires américains – sans parler des mercenaires privés d’après le journal allemand Bild am Sonntag – et de l’OTAN assistent la junte pour conduire ses opérations de répression armée, à qui J Breenan patron de la CIA a rendu visite à plusieurs reprises.

Il est également de notoriété publique que la nouvelle ministre des finances du gouvernement constitué par le premier ministre fasciste Iatsenuk, Natalie Jaresko est une ancienne diplomate américaine qui a acquise la nationalité ukrainienne en décembre 2014. Elle était jusque là responsable d’un fond public d’investissement américain de 150 millions de dollars en Ukraine (source). Tout comme il est de notoriété publique que le fils du vice-président américain Joe Biden, Hunter Biden vient d’être placé à la tête du directoire de Burisma Holdings qui est la plus grande entreprise privée de gaz en Ukraine. Le journaliste américain R Parry, indique d’ailleurs que cette entreprise est bien connu pour être une des antennes d’une compagnie basée à Chypre reliée à la Privat Bank… Privat Bank qui est contrôlé par l’oligarque milliardaire Kolomoysky qui a été nommé gouverneur de la région de Dniepropetrovsk par la junte. Bien sûr Kolomoysky finance des bataillons paramilitaires impliqués dans la liquidation des russophones dans l’est de l’Ukraine.

L’armée des pro-otan vise et massacre les civils dans le Donbass

plus de 5000 tués selon l’ONU dont des milliers de civils, plus d’une dizaine de milliers de blessés, plus d’un millions de déplacés et de réfugiés. C’est cela le résultat de la guerre que mène Kiev contre la population du Donbass.

Armer encore plus l’Ukraine. C’est donc cela la “stratégie” des forces de l’Axe impérialiste Euro-Atlantique. C’est sûr que pour faire terre les armes, le mieux c’est d’en fournir encore plus. où l’on voit une fois de plus qui est l’agresseur, qui est l’agressé. Car rappelons le, avant l’intervention de l’armée ukrainienne dans le Donbass, il n’y avait pas de guerre. Mais une réaction massive et populaire contre le coup d’état de Kiev. Réaction qui s’est traduite par… l’organisation d’un référendum. Loin des armes. Tout comme la proposition du parti communiste ukrainien ayant receuillie plus de 4 millions de signatures en 2013 d’organiser un referendum. Loin du coup d’état des milices d’extrème droite d’Euromaidan.

brulure phosphore blanc donbass

Brulures causées par une bombe au phosphore blanc à Donetsk. D’après l’agence de presse novorossia today

Le sénateur américain John Mc Cain déclare ces derniers jours ” Je crois que si nous avions fourni les armes dont ils avaient besoin, [les forces armée de Kiev] n’aura pas eu besoin d’utiliser des bombes à sous-munitions. C’est un peu notre faute”. Confirmant ainsi ce qui est dénoncé depuis des mois mais censurés par les médias occidentaux : les forces pro-UE bombardent les agglomérations de Donetsk et Lugansk avec des bombes à sous munitions, des bombes au phosphore blanc ainsi que des missiles.

Sinistre exemple parmi des dizaines d’autres, c’est ainsi que l’hopital n°27 de Donestk a été visé par un bombardement par lance roquette multiples de type Grad le 4 février derniers. Tuant 3 personnes à l’extérieur, blessant personnels soignants et malades à l’intérieur et rendant le batiment inutilisable.

On se souvient également du bombardement d’une école le jour de la rentrée des classes, où il y a quelques jours d’une université de Donetsk.

Et nous pourrions poursuive cette liste interminable des gares routières, usines, bus etc visés par les batteries d’artilleries des milices de Kiev. Tel cette usine de frigo frappée dans le district de Solnetchny tout comme plusieurs immeubles d’habitations dans le sud ouest de la ville de Donestk, fait constaté par un journaliste de l’AFP il y a quelque jours. pourtant ces attaques criminelles ne font jamais la une de nos journaux pour appeler à la paix !

Crash du MH17 disparu des radars. Silence radio

Chacun se souvient du déferlement médiatique suite au crash du vol MH17 cet été. Accusant avant même la moindre investigation la Russie, pour profiter de l’émotion. En dépit des résolutions de l’ONU l’enquète est totalement controlée par l’OTAN via les Pays Bas. Enquète au point mort, ou dont les résultats ne semblent pas devoir être publiés. Un rapport avait été promis pour la fin d’année 2014. Il n’est finalement pas sorti.

De son coté, la Russie a publié de très nombreuses informations sur cette catastrophe posant des questions très précises, et notamment la preuve de la présence d’avion ukrainien à proximité. De toute évidence, il n’est pas bon pour les pays occidentaux et la junte de Kiev d’y répondre.

JBC pour www.initiative-communiste.fr – @PRCF_