Grèce : Syriza privatise 14 aéroports auprès d’un consortium allemand en application des diktats de l’UE !

privatisation aeroportAprès avoir un temps suspendu la décision, privatise 14 aéroports, dont la concession serait attribuée au consortium allemand Fraport. C’est là l’application directe des diktats de la dictature de l’ du Capital, imposant de façon implacable le dépeçage du patrimoine public grec pour enrichir les monopoles capitalistes.

On reconnait un arbre à ses fruits. Et ceux toxiques de l’Union Européenne ne trompent pas. Il s’agit bien d’une arbme d’exploitation massive, d’une machine de guerre, d’une construction dictatoriale du totalitarisme capitaliste pour faire les poches des travailleurs, piller les richesses produites par le travail des peuples. On se souvient que SYRIZA de concert avec ses partenaires du PGE (PCF PG en France notamment) prétendait pouvoir réformer l’UE, pour en faire une UE sociale. Le résultat c’est un troisième memorandum et encore plus d’ et un joug encore plus solide sur la ! Prétendre réformer l’UE avec des négociations en restant dans l’euro, c’est comme prétendre rendre végétarien un crocodile rien qu’en lui parlant tout en étant pieds et poings liés.

Tout privatiser : le sens unique de l’Union Européenne du Capital

Car cette privatisation conduite aujourd’hui en Grèce par  le gouvernement pro UE Syriza n’est pas une exception. En application des même diktats de l’Union Européenne, en France, le gouvernement a engagé la privatisation des aéroports de Lyon, Nice et Toulouse (lire ici). En 2013, a récupéré pour à peine 3 milliards d’euros 10 aéroports privatisés au Portugal. Son concurrent allemand Fraport a récupéré le premier aéroport de Slovénie, là aussi privatisé pour satisfaire aux règles austéritaires de l’euro fixées par l’UE.

UE services publics interditsPorts, littoral, plages, iles, transports publics, énergies… rester dans l’Union Européenne du Capital c’est se condamner à voir liquider, bradé à vil prix auprès des multinationales les différents secteurs publics construits par le travail des peuples, arrachés aux profits des capitalistes par leurs luttes acharnées. Voila à quoi condamne la stratégie perdante de ceux qui – tel le PGE prétendant réformer l’UE – clame vouloir rester à tout prix dans l’Euro qui “protège” comme le dit P Laurent. L’écrasement de la Grèce sous la menace de l’Euro, par l’Union Européenne démontre qu’il n’est pas d’alternative populaire sans sortir de l’Euro. Bien au contraire, pour s’en sortir, il faut sortir de l’UE, de l’euro, de l’OTAN et du Capitalisme comme l’explique depuis plus de 10 ans les militants franchement communistes du PRCF. Force est de constater que la tragique réalité des faits leur donne raison !

France, Grèce : les mêmes ravages de l’Union Européenne. Pour s’en sortir en sortir !

PRCF affiche départementales UE vallsEn France, c’est bien application des directives européennes qu’ont été privatisés France Telecom, EDF, GDF, ainsi que les autoroutes (lire ici) ou encore Aéroports de Paris privatisés en 2005 pour satisfaire aux critères de Maastricht. La loi de transition énergétique qui vient d’être promulguée acte la privatisation des barrages hydroélectriques français. Et la transposition en cours des derniers paquets de directives européennes concernant les transports ferroviaires avec la réforme ferroviaire conduit à la privatisation rampante de la SNCF. Tout cela en application des traités européens. Pour empêcher que soit dilapidé le patrimoine des travailleurs, pour au contraire permettre de reconstruire des pôles publics des transports, de l’énergie, de l’industrie aux services des travailleurs et non du profits de l’oligarchie capitaliste, pour réaliser la socialisation des moyens de production, il faut briser les chaines de l’Union Européenne, sortir de l’euro pour construire une véritable alternative populaire, patriotique.

Cela, une large majorité des travailleurs, eux qui ont massivement voté NON au TCE en 2005 l’a très bien compris. Et le raz le bol grandissant qui monte dans le pays, la colère sociale contre ce système pourri peut s’incarner en un fort mouvement populaire, patriotique progressiste capable de mettre au sens le monde du travail, de porter les valeurs de progrès social, de liberté, de démocratie, de justice et d’Égalité pour peu que l’ont fasse front tous ensemble en osant parler clair. Non, il n’est pas crédible de prétendre changer le système en restant dans l’UE et dans l’euro. Non il n’est pas compréhensible de continuer à jargonner d’incompréhensible stratégie politicarde de plan A, B ou C pendant que les conquêtes sociales des travailleurs sont liquidées, pendant que disparait la capacité productive industrielle et agricole de notre pays. Au contraire, porter le slogan de sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN par la porte de gauche c’est porter une dynamique de renversement du capitalisme pour un vrai pouvoir des travailleurs, pour engager de façon concrète la construction du socialisme.

Grâce à leur arme d’exploitation massive qu’est l’UE, l’oligarchie capitaliste met ainsi la main sur des secteurs de l’économie dont elle capte ensuite les milliards de profits sur le dos des travailleurs. Pour faire place au peuple, tous ensemble faisons front pour briser les chaine de l’Union Européenne, briser la dictature du Capital

JBC pour www.initiative-communiste.fr site web du PRCF

Retrouvez le PRCF sur Twitter @PRCF_ et sur facebook  facebook/prcf.initiative.communiste

Bureau de la presse du KKE : Commentaire sur la signature du contrat de concession de 14 aéroports régionaux – le 18/08/15

KKE - 11febr12

KKE – 11febr12

Le gouvernement SYRIZA – ANEL, dans la poursuite des travaux des gouvernements précédents ND – PASOK, a finaliser l’attribution des 14 aéroports régionaux à la société allemande Fraport pendant 40 ans. Cette décision sera très coûteuse et prohibitive, pour le peuple, le transport aérien et va conduire à une détérioration de la situation des travailleurs.

Aussi cette cession d’une part sert les conditions préalables des accords et des mémorandums de prêts et d’autre part met en œuvre la politique de libéralisation du transport aérien. Et à partir de ce développement révèlent que la satisfaction des besoins de la population est incompatible avec les intérêts de groupes monopolistiques et la politique de l’UE et doit donc être renversée par le peuple.

traduction initiative communiste site web du PRCF

3 Commentaires de lecteur “Grèce : Syriza privatise 14 aéroports auprès d’un consortium allemand en application des diktats de l’UE !

  1. alain harrison
    25 août 2015 at 21:08

    Bonjour.

    «« Grâce à leur arme d’exploitation massive qu’est l’UE, l’oligarchie capitaliste met ainsi la main sur des secteurs de l’économie dont elle capte ensuite les milliards de profits sur le dos des travailleurs. »»

    Marx a fait l’analyse juste, globalement, et c’est à partir de cette analyse bien articulée, avec les exemples des abus néo-libéraux contemporains qu’un discours “réveilleur” peut rassembler la population autour d’un agenda politique libérateur.

    Remarquons que le néo-libéralisme, non seulement s’approprie la plus value des travailleurs, mais les banques privés du crédit multiplie chaque paie des travailleurs par 9, 15, 25 fois de valeur ajoutée sans aucune redistribution vers la population. On doit rajouter une autre plus value ajoutée’ le trasnfert des argents publiques vers le capitalisme-financier pour les sauver, sans parler du trading haute vitesse (robotisé), et les fonds vautours……ceci n’est pas exhaustif, mais l’essentiel y est inscrit. Tout cela crée une synergie…..
    Paradoxalement:
    La clef pour casser le grand capital s’inscrit ici. Ici, il y a une occasion immense de changement.
    La clef est bien de quitter L’UE et l’euro en créant une monnaie nationale.
    Et qu’il faut mettre en place les agendas de récupération nationale par priorité créant une synergie systématique.

    Exemple: sortir le l’euro: nationalisation des banques et créatuon de la monnaie nationale.
    L’audit de la dette permet de voir globalement la situation économique et le rapports de force pays-capital.

    Passer des lois favorisants les coopératives autogérées sur le privé.
    Fond publique dédié aux coopératives.
    Prêt bancaire “favorable” aux coopératives.
    Expropriation des compagnies: faillites, délocalisation, paradis fiscaux……
    Réfléchir sur les moyens de mettre en place la nouvelle économie: l’économie humaniste (doit être son nom)
    basé sur le revenu de base complémentaire au salariat (M. Friot) et le tout PIB à la cotisation.

    À très court terme, des retombés pour la population, est-ce claire.

    Donc bien élaboré la mise en place des solutions effectives selon leur force rassembleuse et leur puissance synergique. Synergique = non-réversible.

    À la Fête de l’Humanité , un consensus de toute la gauche.
    Krishnamurti: la maison brûle, pas le temps de tergiverser.
    Et il faudra faire vite et bien, alors les priorités doivent être établi, ou si vous voulez l’agenda, le mettre systématiquement en place.

    Pour moi, c’est claire, bien que du Québec, les éléments de décision de SORTIE sont là .

    J’ai enfin compris en écoutant:

    Grèce : pourquoi la capitulation ? Une autre voie est possible

    Éric Toussaint analyse de manière critique l’attitude de Syriza en ce qui concerne la dette depuis (…)
    La vidéo est très explicite et surtout claire (38 min)

    http://cadtm.org/Grece-pourquoi-la-capitulation-Une

  2. alain harrison
    25 août 2015 at 21:31

    Bonjour.

    Il faut être claire, le Peuple veut du concret, pas des discours théoriques nébuleux.

    Un petit exemple de dialectiques:

    Je vous soumets ceci:

    «« Il transforma, par exemple, une phrase ainsi rédigée à l’origine:
    «« Pour accroître la probabilité de garder un client en file, le fournisseur de service doit entreprendre d’altérer l’estimé subjectif initial du client au sujet du temps de service moyen, afin de lui donner l’impression qu’il est restreint, ou entreprendre de convaincre le client que la valeur temporelle du service à obtenir est important.»»

    Le même texte, réécrit, devint alors:
    « Vous pouvez plus facilement garder un client dans une file si vous pouvez le persuader qu’il n’aura pas à attendre longtemps ou qu’il obtiendra suffisamment d’avantages pour compenser son attente.»

    Extrait du livre de Jean-Marie Abgrall, tous manipulateurs tous manipulés
    chapitre 2. p62. (le discours abscons)
    Je conseille fortement de lire les chapitre 1 et 9

    Donc la gauche, si elle n’arrive pas à un consensus sur les questions “synergiques” et le déclancheur: sortir de l’UE et de l’euro-monnaie nationale.
    N’y pensez même pas.
    Les ” erreurs ” Syriza, Podémos ?
    Sur Podémos, j’ai des doutes certains, et voici pourquoi:

    Malheureusement:

    «« Approche réaliste
    Au Canada, le NPD a, depuis des lustres, délaissé son vocabulaire plus « gauchiste » pour s’ouvrir aux masses. Une recette qui s’est avérée gagnante pour la formation de Tommy Douglas, Jack Layton et Thomas Mulcair, même si cela ne s’est pas fait sans causer des remous, comme lorsque le parti a modifié le préambule de sa constitution pour atténuer la notion de « socialisme », en 2013. « Ce n’est pas tant d’amener le parti vers le centre que d’amener le centre vers le parti », avait alors expliqué Thomas Mulcair. Syriza et Podemos — un nouveau parti de gauche espagnol, actuellement troisième dans les intentions de vote, tout juste derrière le Parti socialiste ouvrier espagnol — doivent s’inspirer de cette approche réaliste du NPD, croit Jorge Lago, l’un des responsables du mouvement Podemos. »»

    Tiré de:
    La gauche doit se réinventer sans se dénaturer

    De passage à Montréal, des militants de Syriza et de Podemos cernent les défis à relever
    22 août 2015 |Philippe Orfali|Actualités en société
    http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/448248/la-gauche-doit-se-reinventer-sans-se-denaturer

    Pourquoi: MALHEUREUSEMENT
    Je vote NPD, en réaction, je ne veux ni des cons…ne de l’autre face le PLC. Il n’y a pas de force de gauche significatives au Canda, pas plus que de coopératives autogérées (seulement que de NOM).
    De toute façon, le NPD n’a aucun programme de changement ” réel “, sauf le perpétuel statu quo, LES JEUX DE l’ÉQUILIBRAGE ÉCONOMIQUE, suivi attentivement par les agences de notation à la solde de l’OMC (et ses clones), l’organisation du patronat.

    Donc, Syriza et Podémos même nouvelle erreure.
    La gauche en France………………………………………………………………..

  3. alain harrison
    25 août 2015 at 21:44

    Bonjour.

    Une chose est sûr, seul la France a la puissance de mettre fin à l’UE financière, elle est la plaque tournante.
    N’ayons crainte, le business va se rendre aux exigences en voyant que d’autres pays se prennent en main appuyés par la Frqance. Les dominos.

    Des dettes, d’abord la France abolit les dettes qui lui sont dues, elle abolit les dettes qu’elle doit, et la balance des dettes, des vraies dettes, et bien des ententes raisonnables et gagnantes gagnantes.

    L’Allemagne tombera de ses nus, et le Peuple en prendra bonne note……….
    FMI, OTAN , mise à la porte…
    Entente avec la Russie et tractation de la mise en place de l’agenda citoyen travailleur, voir mes autres commentaires plus haut.
    Ceci est mon dernier commentaire pour cet article.