Tous ensemble avec les personnels soignants contre le coronavirus ! Non à l’union sacrée derrière Macron-MEDEF et l’UE – Déclaration commune PRCF – RC #COVID-19

02 avril 2020 – déclaration commune du Pôle de Renaissance Communiste en France et du Rassemblement Communiste

Tous ensemble avec les personnels contre le !

Non à l’union sacrée derrière Macron MEDEF et l’UE

Union, action pour une société socialiste affranchie de l’UE et de la mondialisation capitaliste !

La sanitaire actuelle n’est pas seulement une menace mortelle et une source d’angoisse pour des millions de gens en France et dans le monde. Elle n’est pas seulement révélatrice du courage des soignants, luttant souvent à mains nues contre la maladie, des agents du service public, qui font tourner le pays malgré les insultes récurrentes des néolibéraux européistes et les innombrables suppressions de postes. La crise ne montre pas seulement que les ouvriers (qui fabriquent et transportent les conserves et les surgelés), que les , qui récoltent les produits frais, que les employés du commerce, qui livrent les denrées, sont les forces vives du pays. Elle ne montre pas seulement à l’inverse que les capitalistes profitent de la crise pour spéculer, que, pour sauver ses profits, le grand patronat maintient criminellement des productions non indispensables avec la complicité du gouvernement.

Cette crise montre aussi et surtout la vraie nature de la mondialisation capitaliste et impérialiste et donc que cet horrible virus n’aurait jamais pu frapper à l’échelle de la planète s’il n’avait pas été porté…

  • Par la destructive internationalisation du capital prédateur chère au FMI, à la Banque Mondiale, à l’OMC, à l’UE et aux grands États capitalistes. Bâtie sur le moins-disant social et environnemental, cette mondialisation antipopulaire qui a accompagné la destruction de l’URSS et du camp socialiste a imposé son programme unique néolibéral, a accru l’exploitation des travailleurs, l’oppression néocoloniale des peuples et la dévastation de la nature; détruisant toutes les digues protectrices, saccageant les souverainetés nationales, multipliant les privatisations et les délocalisations, la mondialisation capitaliste a ouvert toutes les brèches possibles à la circulation des virus et à toutes sortes de catastrophes environnementales et climatiques, avec à l’arrière-plan d’épouvantables guerres impérialistes;
  • Par la malfaisante Union européenne (UE) qui, loin d’avoir apporté à nos peuples la prospérité et la fraternité, s’est construite comme une « économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée » (Traité de Maastricht). L’UE a dynamité les acquis sociaux et démocratiques, réduit partout les dépenses sociales et saccagé les services publics au nom de la « monnaie unique » indissociable des « critères de Maastricht ». À l’instar des autres eurocrates, l’actuelle Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen n’a rien fait pour l’Italie accablée et a seulement réclamé qu’on ne touche pas au sacro-saint « marché unique ». Quant aux 750 milliards débloqués par la BCE, ils iront aux banques privées et non à l’achat de matériel médical ! Depuis des semaines, ce sont les médecins chinois, russes, cubains, vénézuéliens, toujours présentés comme des « ennemis » par nos médias pourris qui viennent au secours de la Lombardie ou des populations antillaises, et pourquoi pas, de nos médecins de l’Est débordés !
  • Par Macron et tous les gouvernements maastrichtiens successifs (Juppé, Jospin, Raffarin, Sarkozy, Hollande…) qui, depuis des décennies, ont fusillé l’hôpital public, dé-remboursé les médicaments, supprimé les réserves de masques protecteurs (stocker coûte cher !) et délocalisé la production de matériel médical pour sauver la monnaie unique et abaisser les « coûts » salariaux.

Face à cette crise dont les effets sont sanitaires mais dont les causes profondes sont sociopolitiques, nous, Rassemblement communiste et Pôle de Renaissance Communiste en France, disons clairement que :

a) Nous sommes derrière les soignants et que nous appelons les travailleurs, les jeunes et les autres citoyens à respecter les gestes-barrières afin de se protéger et de protéger leurs proches ; pas d’attitude irresponsable, ne jouons pas par bravade avec notre vie et avec celle de nos parents, grands-parents et enfants !

b) Nous refusons toute « union sacrée » derrière Macron-MEDEF. N’oublions pas qui sont ces grands bourgeois : d’abord Macron, qui a nié la crise sanitaire et, le 6 mars dernier, se pavanait au théâtre en appelant à faire la fête comme si de rien n’était. Il a réprimé les pompiers, les personnels de santé, les Gilets Jaunes, les syndicalistes et rejeté les revendications des soignants et des urgentistes en dénudant l’hôpital face aux épidémies futures. Alors que d’après Agnès Buzyn, Macron savait dès la fin janvier que l’épidémie serait terrible, Macron et Philippe n’ont rien trouvé de mieux que de détourner un Conseil des ministres soi-disant consacré au Covid-19 pour passer en force la contre-réforme des retraites à l’aide du 49/3 et maintenu le premier tour des élections municipales qui ont ajouté leur lot d’assesseurs et de présidents de bureaux de vote malades et décédés ! Derrière Macron, il y a toute cette oligarchie du MEDEF et du CAC-40 qui préfère la mondialisation de ses profits à l’avenir de notre pays et de sa jeunesse !

c) Nous exigeons la réquisition et la nationalisation avec contrôle ouvrier et populaire immédiate des industries nécessaires pour produire en masse les matériels médicaux nécessaires et, parallèlement, exigeons l’arrêt des chantiers et des usines ne produisant pas des biens indispensables. Paiement intégral des salaires, réquisition d’immeubles vides pour héberger les sans-abri et les migrants ! Nationalisation sous contrôle des salariés des firmes pharmaceutiques, frappons au coeur la mafia institutionnelle du médicament ! Bénéficiaires de la mondialisation capitaliste, les grandes fortunes et les actionnaires du CAC 40 doivent payer !

Au-delà de ces revendications urgentes, nous appelons à…

A. préparer la contre-offensive sociale unie dès que le sera levé : les assassins qui ont détruit l’hôpital, y compris les Xavier Bertrand, Buzyn et autres Touraine, doivent être traduits en justice. Ne les laissons pas reprendre leur offensive permanente contre nos retraites, nos salaires, nos services publics ; préparons le tous ensemble en même temps pour le progrès social, la souveraineté populaire et la coopération à égalité entre tous les pays du monde !

B. en finir avec les mensonges réformistes sur une « bonne » mondialisation capitaliste et sur une « autre construction européenne ». Loin d’être « protecteurs », l’euro et l’UE ont fait de l’Europe le cœur d’une pandémie ! Pour s’en sortir, pour ne pas « y rester », il faut au plus tôt sortir par la gauche, par la voie antifasciste, internationaliste, anticapitaliste, de l’UE, cette dictature supranationale du grand capital, de l’euro, cette austérité continentale faite monnaie, de l’, ce bras armé de l’impérialisme étatsunien fauteur des guerres contre les peuples dont les énormes dépenses militaires ruinent nos pays, en affrontant le grand capital sans crainte de marcher au socialisme !

C. accuser le capitalisme qui conduit la planète à la catastrophe au nom du profit maximal. Alors qu’approche le 100ème anniversaire du Congrès de Tours où fut fondé le Parti communiste, Section Française de l’Internationale Communiste, accentuons notre engagement pour reconstruire en France un parti communiste de combat ! Refusons la criminalisation du pays de la Révolution d’Octobre et de Stalingrad et luttons pour un socialisme-communisme de nouvelle génération où le pouvoir politique et économique appartiendra aux travailleurs. Il en va de la santé des peuples, de l’environnement, du progrès social, de la paix et de l’épanouissement solidaire de tous les peuples et de tous les individus.

2 avril 2020


Télécharger, partager et diffusé la déclaration :

200401-Déclaration commune[5207]

Commentaire de lecteur “Tous ensemble avec les personnels soignants contre le coronavirus ! Non à l’union sacrée derrière Macron-MEDEF et l’UE – Déclaration commune PRCF – RC #COVID-19

  1. 9 avril 2020 at 10:51

    Paroles paroles…!! Il n y a qu à voir l état de notre monde! Où étaient donc les contre-pouvoirs de ces dégradations vertigineuses, les alliés des peuples pour une vie meilleure, les bienfaiteurs de la planète garantissant la santé et la vie, capables de protéger ses innombrables richesses?! Que reste t il? Où étiez vous? Et où serait vous à l heure des comptes et de la réparation?