Pour une sûreté générale populaire et républicaine, avec Fadi KASSEM, portons l’Alternative Rouge et Tricolore !

 Avec FADI KASSEM et le PRCF, PORTONS L’ALTERNATIVE ROUGE ET TRICOLORE – Communiqué n°13 – 21 mai 2021

Pour une sûreté générale et républicaine, avec Fadi KASSEM, portons l’Alternative Rouge et Tricolore !

La censure de l’article 24 du projet de loi dite « Sécurité globale » par le Conseil constitutionnel constitue une victoire des libertés démocratiques sur la fascisation frappant la France depuis des années. Cette décision est d’autant plus importante que le pays s’enfonce dans une dérive ultrasécuritaire sous l’influence de certains « syndicats » de police s’opposant frontalement à la justice et souhaitant de plus en plus que les policiers exercent leurs prérogatives sans aucune contrainte. De ce point de vue, le rassemblement du mercredi 19 mai 2021 devant l’Assemblée nationale, bien loin d’être un rassemblement citoyen en soutien aux policiers, portait un message politique favorable aux thèses de l’extrême droite fascisante.

La colère des policiers est légitime au regard des attaques inacceptables et invraisemblables les ayant récemment endeuillés. Mais elle ne doit pas servir de prétexte pour verser dans un tout-sécuritaire ayant déjà échoué depuis des années, comme en témoigne le lamentable état de l’actuel système pénitentiaire pour lequel la France a été condamnée à plusieurs reprises. En outre, l’absence de revendications en faveur de l’amélioration des conditions de vie et de travail des policiers démontre le caractère très orienté de cette manifestation à laquelle participaient les réactionnaires et fascisants Philippe de Villiers et Eric Zemmour. Cela n’a pas empêché des forces dites de « gauche » – PS, EELV, PCF – de poser sur la même photographie que des élus d’un parti fondamentalement antirépublicain, raciste et dont les idées nauséabondes se répandent dangereusement parmi les policiers.

Le Pôle de Renaissance communiste France (PRCF) combat et condamne les attitudes et slogans gauchistes tels que « Tout le monde déteste la police » ou « La police est raciste », témoignant d’une négation du délitement croissant de la République une et indivisible. Mais il combat tout autant tous les politiciens et les pseudo syndicalistes qui travaillent à la fascisation d’une institution indispensable pour garantir une sûreté populaire et républicaine. Voilà pourquoi Fadi Kassem et le PRCF, attachés à la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen du 24 juin 1793, portent l’Alternative Rouge et Tricolore afin que les gardiens de la paix voient leurs conditions de travail et de vie nettement améliorées et œuvrent au maintien de la sûreté générale de la République en luttant contre tous les délits et crimes, notamment ceux commis par l’oligarchie capitaliste et les élus du versant dans la corruption à l’image du prétendu « Rassemblement national ».


Retrouvez le dossier spécial police d’Initiative Communiste :