Le fond des LR est brun ! #fascisation

Logo PRCF 320 320Lors des Régionales, le PS et le PCF ont appelé sans honte à faire « barrage antifasciste » à la famille (Marine et Marion) en soutenant, dans le Nord, Xavier Bertrand – l’homme qui veut envoyer l’armée à Calais ! – et en région PACA C. Estrosi (le féodal niçois qui attise toutes les haines en exploitant le monstrueux attentat de Nice…).

Sur le fond pourtant, les «  » de , Wauquier, Fillon, Juppé, Lemaire et Cie ne valent pas plus cher que le FN ; en réalité, la dynamique ultraréactionnaire des LR, qui n’est pas sans évoquer celle du fascisant Trump aux Etats-Unis, évoque bien plus un mixte de thatchérisme, d’atlantisme forcené, de xénophobie frisant le racisme et de fascisation galopante, qu’elle ne relève de l’idéal « républicain » dont ces serviteurs zélés du MEDEF, ennemis de la République sociale, démocratique, une et indivisible défendue par les authentiques républicains, ne se réclament que par antiphrase.

  • LR fascisme FNSur le plan social, c’est la surenchère entre les candidats à la primaire anti-« républicaine » pour savoir lequel repoussera au plus loin (64, 65, 67 ans ?) l’âge de la retraite, lequel dynamitera le plus vite la durée légale du travail, lequel arasera au plus tôt le CDI, les conventions collectives, le bac et les diplômes nationaux, le statut de la fonction publique, la Sécu, les retraites par répartition et ce qui demeure du secteur nationalisé, à commencer par EDF et SNCF… Bref, autant nommer président de la République Pierre Gattaz, l’ennemi déclaré des syndicats, l’homme qui traite les cégétistes de « terroristes » !
  • Sur le plan des libertés, la rivalité s’exacerbe entre les candidats LR à la primaire pour abattre le droit du sol, criminaliser la « communauté » musulmane sciemment poussée au repli (ridicule affaire du « birkini »), soutien aux xénophobes qui hurlent leur haine aux cris de « on est chez nous ! » (sans jamais protester quand le tout-anglais envahit l’Hexagone, quand les pétromonarchies rachètent la France, quand les « bons Français » du grand capital délocalisent les usines, planquent leurs capitaux dans les paradis fiscaux, ruinent les paysans français ou autorisent Bruxelles (et Merkel !) à superviser le budget « français »…), appels orduriers à casser la CGT, empilement de lois répressives allant du flicage d’internet et de la vidéosurveillance généralisée (dont on a vu la brillante efficacité à Nice !) des moindres faits et gestes de la population…
  • Sur le plan de la politique étrangère, aucun changement : atlantisme flamboyant, dissolution de fait de l’armée française transformée en supplétif de l’OTAN, continuité de la Françafrique oppressive, abandon total de la Francophonie dont la direction se désintéresse totalement de la défense de notre langue contre le tout-anglais envahissant…
  •  Quant au « patriotisme » des LR, si l’on excepte  leurs scandaleuses gesticulations anti-arabes qui résument l’ « identité nationale » à une très archaïque « France chrétienne» qui exclut les athées, scandalise les laïques et qui effraie nombre de croyants, il est nul : c’est Sarkozy, aidé par Hollande, qui a constitutionnalisé le Traité de Lisbonne en piétinant le Non français au TCE et en réduisant à néant la souveraineté française. Ces mêmes « patriotes » ont réduit la Loi Toubon (protection du français contre le tout-anglais « transatlantique ») à un chiffon de papier, et tous, ils admirent le « modèle » américain, le « modèle » allemand, le « modèle » britannique, tout et n’importe quoi pourvu que cela permette de dénigrer l’héritage national progressiste issu des Lumières, de la Révolution française, de la loi laïque de 1905, du Front populaire, du CNR, voire du gaullisme, dont la politique étrangère (notamment à l’égard du monde arabe) est prise à contrepied, avec les conséquences sanglantes que cela comporte chez nous et ailleurs.

hollande sarkozy le pen UE UMPENDémasquer la politique archi-réactionnaire des LR ne signifie nullement banaliser le FN ! Au contraire, il convient plus que jamais de démasquer ce parti antipopulaire travesti en force « patriotique ». Mais la moindre des choses pour des progressistes est de ne pas présenter les LR (ou Hollande !) comme un barrage potentiel au FN alors que ce sont les reniements de Mitterrand et de Jospin, les mesures antisociales de Chirac, Juppé et Raffarin (casse des retraites en 2003, privatisation de GDF…), la politique ultra-droitière de Sarkozy, puis l’infâme politique patronale, atlantico-maastrichtienne et liberticide de Hollande et Valls, qui ont mis le FN sur orbite !

Démasquons à la fois le Parti Maastrichtien Unique (PS, LR, UDI, Europe-Écologie) et le bloc ultra-réactionnaire en gestation autour des LR et du FN qui convergent déjà ouvertement pour se coucher devant l’UE et mettre le point final aux conquêtes sociales. Unissons les communistes contre les régressions, l’UE du capital et la fascisation qu’elle induit et soutenons la renaissance du syndicalisme de classe dont le grand mouvement du printemps est porteur. Construisons le Front Antifasciste, Patriotique, Progressiste, Ecologique qui unira le drapeau rouge au drapeau tricolore pour sortir la France de l’euro, de l’UE et de l’OTAN en rouvrant à notre pays la seule issue progressiste durable : celle du pouvoir des travailleurs, de la socialisation des grands moyens de production, de la coopération avec tous les peuples, de l’émancipation générale de l’humanité, en un mot, du socialisme pour la France.

Déclaration du secrétariat national du PRCF – 26 août 2016, anniversaire de la 1ère Déclaration universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen.

sarko le pen fn, LR UMPEN, brun bonnet