Hiroshima et Nagasaki – 70 ans après grandissent les menaces à la paix dans le monde : pour rompre avec l’OTAN et l’UE. [Appel du Parti Communiste Portugais]

ukraine hollande guerreAlors que les bruits de bottes et le vacarme des bombardements de la junte de Kiev s’intensifient à nouveau dans une offensive générale des forces pro-UE de ce nouvel Axe piloté depuis Washington Berlin, alors que les guerres impérialistes des n’en finissent pas d’ensanglanter le moyen orient, alors que le Japon annonce entammer son réarmement, les menaces contre la paix ne cessent de grandir à mesure que s’aggrave la crise systémique du capitalisme.

www.initiative-communiste.fr site web du PRCF vous propose de prendre connaissance de la traduction de cette tribune de Pedro Guerreiro du Parti Communiste Portugais appelant à sortir de l’ et faisant singulièrement écho à l’appel lancé par Georges Gastaud secrétaire national du PRCF pour cette même dâte anniversaire de l’anéantissement atomique de la ville d’Hiroshima.

A lire : 6 août 1945 / 6 août 2015 : 70ème anniversaire de l’extermination nucléaire d’Hiroshima ! par Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF

Hiroshima et Nagasaki – 70 ans après grandissent les menaces à la paix dans le monde

6 Août ici à 2015

picasso congrès mondial de la paix colombe1. Le 6 Août et 9, 1945, les Etats-Unis ont lancé des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki.

L’horreur injustifiable lancée sur les populations de ces deux villes japonaises a causé 250.000 morts et plusieurs milliers de victimes, laissant des conséquences terribles qui soixante-dix ans plus tard encore persistent. Il est l’un des plus grands crimes jamais commis, qui ne peuvent pas et ne doivent pas être oubliés.

Le bombardement nucléaire d’Hiroshima et de Nagasaki a eu lieu à un moment où le Japon était déjà vaincu et avait pris des mesures pour sa reddition. Mais surtout, le lancement de la bombe atomique par les Etats-Unis contre les populations japonaises était une démonstration froide et préméditée de sa puissance militaire à la fin de la Seconde Guerre mondiale, marquant le début de sa menace nucléaire et de son chantage sur le monde et, par-dessus tout , contre l’Union soviétique, les Etats-Unis s’affirmant comme une puissance hégémonique sur la scène mondiale.

2. Aujourd’hui, compte tenu de l’escalade militariste et la guerre menée par les Etats-Unis, qui continue à exercer la menace nucléaire, la lutte pour l’abolition des armes nucléaires, le désarmement et la paix est d’une importance capitale.

Dans ce contexte, le PCP affirme sa préoccupation et met en garde contre les dangers de l’offensive militariste des États-Unis et de l’OTAN en , qui comprennent les exercices de l’OTAN au Portugal, en Espagne et en Italie, qui doivent commencer à la fin Septembre et annoncé comme l’un des plus grands exercices effectués par cette organisation de belliciste. Exercices militaires avec la perspective de renforcer l’intervention de l’OTAN en Méditerranée, Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Le PCP condamne ces exercices militaires de l’OTAN et appel à manifester pour le retrait de la participation du Portugal dans leur exécution.

Des exercices militaires de l’OTAN qui relèvent de la stratégie plus large de la militarisation des relations internationales, de la course aux armements et la création et la gestion des foyers de déstabilisation, de la tension et de conflit dans pratiquement toutes les régions du monde, à travers lequel les Etats-Unis et ses alliés – en particulier avec l’OTAN, un pilier de ce qu’est l’Union européenne – cherchent à assurer l’imposition de ses visées hégémoniques, confronter et d’attaquer tous ceux qui résistent à la stratégie impérialiste de domination mondiale.

Une expression de cela est l’aggravation de la situation au Moyen-Orient, les guerres en Irak et en Syrie et l’oppression israélienne sur le peuple palestinien, sans oublier la guerre en ; la militarisation de l’Union européenne; l’escalade fasciste et militaire en Ukraine; l’installation du système anti-missile américain en Europe; et le renforcement des forces militaires américaines et de l’OTAN en Europe de l’Est visant la Fédération de Russie; les opérations militaires de l’interventionnisme et de recolonisation en Afrique; la croissance du militarisme japonais; la tension continue dans la péninsule coréenne; la militarisation croissante de l’Extrême-Orient visant à la Chine; ou de la poursuite du blocus contre Cuba et la déstabilisation du Venezuela et d’autres pays d’Amérique latine.

Sous le couvert de vastes campagnes de désinformation et de manipulation, avec laquelle ils tentent de dissimuler leurs intentions criminelles et leurs actions, les Etats-Unis et ses alliés promeuvent l’interventionnisme et  la guerre, l’instrumentalisation des groupes xénophobes et fascistes et leur action terroriste, ainsi que le terrorisme d’État, par lesquels ils attaquent à la souveraineté et à l’indépendance des États et les droits des peuples, au mépris de la Charte des Nations Unies et du droit international.

3. Dans une situation internationale caractérisée par la crise structurelle du capitalisme, par un processus de réalignement des forces dans le monde entier et de la résistance et de la lutte des travailleurs et des peuples en défense de leurs droits, la souveraineté et les aspirations, l’ lance une offensive violente d’exploitation et d’oppression – avec les gouvernements successifs d’exécution au Portugal à cette politique.

Il est impératif d’entreprendre une rupture avec la politique de soumission aux diktats stratégiques et militaires des États-Unis, de l’OTAN et de l’UE, qui est de faire participer le pays dans des opérations agressives de l’impérialisme et de mettre en péril la souveraineté et l’indépendance nationale.

La politique étrangère patriotique et de gauche dont le Portugal a besoin doit respecter la Constitution de la République portugaise, assumer la défense de la souveraineté nationale et de ses intérêts, rester solidaire et ouverte sur le monde, et de rejeter l’impérialisme, le colonialisme et tout type de domination.
Une politique étrangère qui soutient un règlement pacifique des différends internationaux et met fin à la participation militaire portugaise dans les opérations d’ingérence et d’agression contre d’autres peuples.

Une politique étrangère qui défend l’abolition des armes nucléaires et de destruction de masse, la fin de la course aux armements, un processus de désarmement négocié progressive.

Une politique étrangère qui préconise la dissolution de l’OTAN comme un objectif clé pour l’affirmation de la souveraineté nationale et la paix mondiale, articulée avec le processus de désengagement du pays à partir de ses structures, dans le cadre du droit inaliénable du Portugal de se prononcer sur sa sortie .
Le Portugal doit s’affirmer internationalement comme un pays qui prône la paix, le progrès, la solidarité et la coopération entre les peuples du monde. Ce sera la plus grande contribution du peuple portugais à une Europe et un monde de paix.

4. 70 ans après le lancement des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki, la lutte pour la paix est une urgence plus que jamais d’actualité.

Pour se souvenir de Hiroshima et de Nagasaki et ne pas oublier ses centaines de milliers de victimes, mais en leur honneur, il faut intervenir afin que jamais plus l’humanité subira l’horreur nucléaire.

Confiant qu’il est à la portée des peuples, des forces anti-impérialistes et pacifistes pour conjurer la menace d’une catastrophe dans laquelle l’impérialisme veut lancer l’humanité, le PCP réaffirme son engagement à contribuer au renforcement du mouvement de la paix et de solidarité avec les peuples victime de l’agression impérialiste.

Le PCP appelle les travailleurs, les jeunes, tous les amoureux de la paix pour renforcer la lutte contre le militarisme, contre les interférences et la guerre, et pour la paix, le désarmement – en particulier pour le désarmement nucléaire – pour le règlement pacifique des conflits internationaux, pour la fin de militaire étrangère bases, pour la dissolution de l’OTAN, pour le respect de la souveraineté et de l’indépendance nationale, de progrès social, l’amitié et la coopération entre les peuples.

Conférence de presse, Pedro Guerreiro, membre du Secrétariat du Comité central du PCP, de Lisbonne –  traduction www.initiative-communiste.fr site web du PRCF

 

Press Conference, Pedro Guerreiro, member of the Secretariat of the Central Committee of the PCP, Lisbon

Hiroshima and Nagasaki – 70 years after grow threats to world peace

1. On August 6 and 9, 1945, the United States launched atomic bombs over Hiroshima and Nagasaki.

The unjustifiable horror launched on the populations of these two Japanese cities caused 250,000 deaths and many more thousands of victims, leaving terrible consequences that seventy years later still persist. It is one of the greatest crimes ever committed, which cannot and must not be forgotten.

The nuclear bombing of Hiroshima and Nagasaki took place at a time when Japan was already defeated and had taken steps for its surrender. But mostly, the launching of the atomic bomb by the US against the Japanese populations was a cold and premeditated demonstration of its military might at the end of World War II, marking the beginning of its nuclear threat and blackmail to the world and, above all, to the Soviet Union, to affirm the US as a hegemonic power on the world stage.

2. Today, in view of the militarist and war escalation led by the US, which continues to wield the nuclear threat, the struggle for the abolition of nuclear weapons, disarmament and peace is of utmost importance.

In this context, the PCP affirms its concern and warns of the dangers of the militarist offensive by the US and NATO in Europe, which include the NATO exercises in Portugal, Spain and Italy, due to start in late September and announced as one of the largest exercises carried out by this bellicist organisation. Military exercises with the perspective of boosting NATO’s intervention in the Mediterranean, North Africa and the Middle East. The PCP condemns these NATO military exercises and calls for expressions of repudiation of Portugal’s involvement in their execution.

NATO’s military exercises that come under the broader strategy of militarisation of international relations, of arms race and creation and management of hotbeds of destabilisation, tension and conflict in virtually all regions of the world, through which the US and its allies – especially with NATO, a pillar of which is the European Union – seek to ensure the imposition of its hegemonic aims, confronting and attacking all those who resist the imperialist strategy of world domination.

An expression of this is the worsening of the situation in the Middle East, the wars in Syria and Iraq and the Israeli oppression on the Palestinian people, without forgetting the war in Afghanistan; the militarisation of the European Union; the fascistic and military escalation in Ukraine; the installation of the US anti-missile system in Europe; and the strengthening of the US and NATO military forces in Eastern Europe aiming the Russian Federation; the military interventionism and recolonization operations in Africa; the growth of Japanese militarism; the continuing tension in the Korean Peninsula; the growing militarisation of the Far East aimed at China; or the continuation of the blockade against Cuba and the destabilisation of Venezuela and other Latin American countries.

Under cover of vast campaigns of misinformation and manipulation, with which they try to conceal their criminal intentions and actions, the US and its allies promote intervention and war, instrumentalization of xenophobic and fascist groups and their terrorist action, as well as State terrorism, with which they attack the sovereignty and independence of States and the rights of the peoples, disregarding the UN Charter and international law.

3. In an international situation characterized by the structural crisis of capitalism, by a process of realignment of forces worldwide and the resistance and struggle of workers and peoples in defence of their rights, sovereignty and aspirations, imperialism launches a violent exploitative and oppressive offensive – with successive governments binding Portugal to this policy.

It is imperative to make a rupture with the policy of submission to the strategic and military dictates of the US, NATO and EU, which is involving the country in imperialism’s aggressive operations and jeopardizing national sovereignty and independence.

The patriotic and left-wing foreign policy that Portugal needs has to uphold the Constitution of the Portuguese Republic, assume the defence of national sovereignty and interest, remain solidary and open to the world, and reject imperialism, colonialism and any type of domination.
A foreign policy that upholds a peaceful settlement of international disputes and puts an end to the Portuguese military participation in operations of interference and aggression against other peoples.

A foreign policy that upholds the abolition of nuclear and mass destruction weapons, the end of the arms race, a gradual, negotiated disarmament process.

A foreign policy that advocates the dissolution of NATO as a key objective for the affirmation of national sovereignty and world peace, articulated with the process of disengagement of the country from its structures, within the framework of the inalienable right of Portugal to decide on its exit.
Portugal must assert itself internationally as a country that advocates peace, progress, solidarity and cooperation among the peoples of the world. This will be the greatest contribution of the Portuguese people to a Europe and a world of peace.

4. 70 years after the launching of the atomic bombs over Hiroshima and Nagasaki, the struggle for peace is more pressing and topical than ever.

To remember Hiroshima and Nagasaki is not forgetting its hundreds of thousands of victims, but in their honour, to intervene so that never again Humanity will suffer the nuclear horror.

Confident that it is within reach of the peoples, of the anti-imperialist and peace-loving forces to ward off the threat of catastrophe into which imperialism wants to launch Humanity, the PCP reaffirms its commitment to contribute to the strengthening of the peace movement and of solidarity with the peoples victim of imperialist aggression.

The PCP calls on workers, youth, all lovers of peace to strengthen the struggle against militarism, against interference and war, and for peace, disarmament – in particular for nuclear disarmament – for the peaceful settlement of international conflicts, for the end of foreign military bases, for the dissolution of NATO, for respect of sovereignty and national independence, for social progress, friendship and cooperation among peoples.