La loi Baillon “Secret des affaires” ? C’est une directive de l’Union Européenne. Eh oui… #vidéo

Malgré 600 000 signataires d’une pétition, malgré la mobilisation d’Élise Lucet et de 52 rédactions de médias français, malgré la mobilisation de 30 syndicats et associations, le parlement du régime MACRON a adopté à marche forcée la . De quoi empêcher syndicalistes, travailleurs, lanceurs d’alertes et journalistes de divulguer les informations compromettant des multinationales. Adieu panama papers, luxleaks, affaire clearstream et cie. Les milliardaires sont protégés, les honnêtes citoyens menacés par les tribunaux. En prime ces délits d’opinon seront jugés… par les tribunaux de commerce.
Mais d’où vient cette loi ? non, ne me dites pas que c’est pas vrai ? eh oui de qui d’autre ? mais de l’Union Européenne évidemment, cette machine à servir les multinationales, cette dictature du Capital qui écrase chaque jour un peu plus sous son joug totalitaire les peuples.
Vous voulez des preuves ? regardez ARTE, cette chaîne de télévision pro-, s’il en est.

Car la loi Baillon secret des affaires votée par les députés godillots LREM du régime Macron est la simple traduction d’une de 2015, que la France était obligée – sauf à sortir de l’UE – de copier-coller dans sa loi sous un délai de 2 ans. D’où la précipitation du régime. En effet 80% des lois votées au parlement français ne sont que la traduction des directives écrites à Bruxelles par la commission européenne.

L’UE, il faut en sortir pour s’en sortir. Pour la de la presse aussi.

 

La première cérémonie du « Baîllon d’or », organisée par les détracteurs de la loi « secret des affaires », a eu lieu mardi 13 juin 2018, veille de son vote définitif par l’Assemblée nationale. Photo : Twitter @BinetSophie