Ukraine : les communistes tchèques bloquent l’accord d’association entre l’ukraine et l’UE. Ratification en cours en France

ukraine hollande guerreSans qu’aucun des peuples européens n’ait été consulté, pas plus d’ailleurs que le peuple Ukrainien d’ailleurs, l’UE poursuit à marche forcée son avec la procédure de ratification en cours d’un accord d’association signé entre l’UE et l’Ukraine le 21 mars dernier.

Cet accord d’association c’est un – UE / Ukraine comme l’a déclaré le secrétaire d’état Harlem Désir au :

“L’accord permettra en effet une libéralisation quasi totale des échanges” “Les entreprises françaises, qui comptent parmi les principaux fournisseurs et investisseurs dans le pays, croient au potentiel de l’Ukraine. Elles profiteront de l’amélioration attendue de l’État de droit, du climat des affaires, des conditions d’investissement, qui seront facilitées, ainsi que des avancées réglementaires permises par l’accord dans de nombreux domaines” Harlem Désir 7 mai 2015

Cet accord c’est l’arme pour que les capitalistes européens puissent se partager les richesses de l’Ukraine (lire ici) avec l’aide de quelques oligarques locaux pro-UE. Comme le rapporte le bien informé site les crises, une nouvelle vagues de privatisations touchent ces jours derniers les ports :

On apprend aujourd’hui (ridus.ru à 18 h 43) que Yatseniouk et le gouvernement de Kiev ont annoncé la mise en vente de toute une liste d’entreprises stratégiques, dont 7 ports de l’oblast d’Odessa (sur les 13 du pays). Un député du conseil municipal d’Odessa, Igor Dimitriyev rapporte cela sur sa page facebook (facebook), en expliquant que cette nouvelle cache certainement les raisons pour lesquelles Kiev s’est battue pour garder le contrôle de Youzhnaïa Palmira, sans se soucier des pertes humaines. Les ports concernés sont Odessa, Youzhnii et Ilitchevsk, ainsi que Ismaïl, Reni, Vilkovo et Belgorod au sud. Il écrit même: “Odessa n’est pas un sujet de politique ukrainienne, c’est une curée.” Et aussi “Украинская элита, как наркоман, бьется в корчах и выносит из дому все, что можно продать. А родители потом ходят по соседям и возвращают. Это я к чему… К тому что все что вы из дому вынесете нам придется отжимать. Не лучшее вложение.” “L’élite ukrainienne, comme les drogués, se tord dans des convulsions et sort de la maison tout ce qu’il est possible de vendre. Et les parents font ensuite la tournée des voisins et ramènent les objets. Et ça sert à quoi? A ce qu’ensuite, nous soyons obligés d’essorer tout ce que vous avez jeté hors de la maison. Ce n’est pas le meilleur investissement”. Somme toute, l’Ukraine ne fait même pas encore partie de l’Union européenne qu’elle fait déjà l’expérience qu’a faite la Grèce : vendre une grande partie de son patrimoine…

C’est à cette fin que les chancellerie européennes ont soutenu le putch d’euro-maidan en février dernier, permettant à l’ Euro – atlantique de mettre en place une junte à sa main à Kiev, une junte composée de l’alliance d’oligarque et de factions ouvertement nazies plongeant les peuples d’Ukraine dans la guerre et le chaos.

Accord UE-Ukraine : ratifié par le Sénat

Mais cet accord doit être ratifié par l’ensemble des Etats. En France, l’accord a déjà été ratifié le 7 mai – dans le plus grand silence médiatique – par le Sénat. Il est à noter que même sur les bancs très conservateurs du Sénat, la ratification de cet accord et malgré un débat réduit à sa plus simple expression puisque le compte rendu de séance n’indique que la prise de parole de … 2 sénateurs de droite (UDI et PS)… des doutes se sont exprimés :

“Il faut également parler des droits de l’opposition. Il existe bien une Constitution, mais celle-ci n’est pas respectée : l’opposition parlementaire n’a qu’une seule commission au lieu d’en avoir six. En outre, le fait que le gouvernement compte des membres qui ne sont pas de nationalité ukrainienne contribue à rendre plus complexe l’appréciation de la situation politique.” N Goubet, sénatrice UDI

Déjà adopté par 18 pays de l’UE (avec une unanimité stupéfiante des assemblées digne des plus performantes dictatures bananières, dans la droite ligne de cette UE qui piétinent les décisions des peuples consultés par référendum…), l’accord doit encore être adopté par l’Assemblée Nationale.

les communistes bloquent l’accord en République Tchèque

kscmLes députés communistes Parti communiste de Bohème et de Moravie (KSČM) ont déposé leur veto sur l’examen de la ratification de l’accord d’association UE-Ukraine au parlement tchèque. Conséquence: La ratification par le parlement de l’accord d’association entre l’Ukraine et l’UE a été retiré de l’ordre du jour de la chambre basse du Parlement tchèque.

Il fallait 30 voix pour faire adopter le veto des députés communistes (le KSČM dispose de 33 députés) et obtenir le report du vote. Pavel Kováčik, leader de la faction communiste a déclaré que les communistes ne faisaient pas confiance au gouvernement de Kiev, “nous ne pensons pas que le gouvernement tchèque doit conclure un accord avec eux”.

Ce vote intervient le jour de la visite officielle du ministre des Affaires étrangères d’Ukraine, Pavlo Klimkin. Ce vote a été automatiquement reporté à la seconde moitié de juin pour la prochaine session de la chambre basse du Parlement.

On se souvient que les communistes tchèques ont manifesté pour bloquer il y a quelques semaines les convois militaires de l’OTAN devant se rendre en Ukraine (lire ici), et ainsi défendre la Paix.

A ce jour, l’accord d’association entre l’Ukraine et l’UE a été ratifié par 18 États membres de l’Union européenne sur 28.

Pour la paix, pour la démocratie, il faut briser les chaînes de l’Union européenne. Tous ensemble, soyons nombreux au rassemblement pour la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN le 30 mai devant l’Assemblée Nationale à l’occasion des 10 ans du non du 29 mai 2005.

JBC pour www.initiative-communiste.fr