On ne négocie pas les saloperies ! Retrait total de la loi El Khomeri !

Hasta la victoria siempre ! – de la commission Luttes du

prcf_logoA Paris, Lille, Marseille, Grenoble, Boulogne-sur-Mer, Nice, Brive, Toulouse, Albi, etc., des militants franchement communistes du PRCF et des ont apporté leur soutien aux manifestants CGT, FSU, FO, SUD, ainsi qu’aux lycéens et aux étudiants fort nombreux et déterminés qui appellent au retrait du projet gouvernemental de destruction du .  CE N’EST QU’UN DEBUT, tout annonce un printemps très chaud, d’autant que par ailleurs les paysans, massacrés par la grande distribution capitaliste et par l’ « économie de marché où la concurrence est libre et non faussée » chère à l’UE, ne désarment pas.

Partout, ambiance très combative, forte mobilisation ouvrière et estudiantine malgré des conditions atmosphériques parfois pénibles, détermination à aller jusqu’au bout pour le RETRAIT du projet gouvernemental que seul des « syndicats » collabos peuvent juger « améliorable », comme ils ont déjà jugés « améliorables » avec les résultats qu’on sait, les contre-réformes sur les retraites, la Sécu, l’ANI, les allocations chômage, etc. A noter qu’à Lille, le slogan lancé par le PRCF en 2003 « C’est pas au patronat de fair’ la loi, La vraie démocratie, elle est ici ! » continue de faire un tabac, ainsi que l’Internationale lancée par certains syndicats CGT.

Le PRCF a joué son rôle d’avant-garde en diffusant des milliers de tracts, en expliquant que le projet Khomeri n’est rien d’autre que la traduction en français de la lettre de sommation adressée en anglais au gouvernement français par l’ancien ministre français et socialiste Moscovici au sujet de la libéralisation urgente du marché du travail français (lire ici). Pour s’en prendre efficacement au gouvernement Valls-MEDEF, le mouvement social doit aussi accuser l’Union européenne, cette machine patronale à détruire les acquis sociaux à l’échelle continentale.

JRCF loi travail manifestationLe PRCF a aussi popularisé sa proposition soumise au débat du mouvement social d’une grande de combat fédérant l’ensemble des résistances aux mauvais coups de Valls-MEDEF, de l’UE et de la droite UMP : celle-ci soutient le projet Hollande, prend les lycéens pour des demeurés « manipulés » (déclarations de Sarkozy) et surenchérit en multipliant des annonces ultra réactionnaires contre le droit du travail, contre le statut des fonctionnaires, contre les retraites et contre l’emploi dans les services publics. Face au BLOC du gouvernement PS, de l’UE, du MEDEF, de l’UMP et – mezzo voce – du FN (Marion Le Pen a déclaré ce 9 mars sur France-Inter qu’en réalité, le FN accepte l’idée de la retraite à 65 ans pour obtenir le taux plein…), il faut que germent, par les manifs, les grèves reconductibles, un large mouvement « tous ensemble et en même temps » n’excluant aucune forme de lutte de masse. Pour y parvenir, il importe de ne pas inclure dans le front syndicat en construction les spécialistes en trahison sociale que sont les directions de la CFDT et de l’UNSA.

Par ailleurs, le PRCF et les Jeunes pour la Renaissance en France (JRCF) mettent à la disposition des manifestants les slogans et les chansons de lutte suivantes :

Slogans dans les manifestations du 9 mars : [proposés par le PRCF pour réchauffer le climat social ]

  • slogans loi travailOn n’ négo-cie pas / Les salop’ ries / Retrait total / Du projet El Khom’ri !
  • C’est pas au patronat (variante : au MEDEF, à Bruxelles) / De fair’ la loi ! / La vraie démocratie / Elle est i-ci !
  • Loi Khom’ri / Rien à négocier ! / faut résister / jusqu’au re-trait !
  • Not’ dignité / C’est pas un marché ! / Retrait, retrait/ Rien à négocier !
  • Pour stopper / les projets dégueulass’s / Faut y aller tous ensemble / Et viv’ le combat d’ class’ !
  • TOUS ENSEMBLE A PARIS / CONTRE LA LOI EL KHOMRI
  • HOLLANDE / VALLS / TRAHISON –  VOUS ROULEZ POUR L’EUROP’ – DES GROS PATRONS !
  • Ouvriers, étudiants, enseignants, paysans / Tous ensemble / Et en même temps !
  • ILS DETRUISENT / TOUS NOS ACQUIS / TOUS ENSEMBL’ / BLOQUONS LEURS PROFITS !
  • Ce qui détruit / Notre pays / Ce sont pas nos acquis / C’est le tout-profit !
  • Goodyear, Gooyear, Goodyear ! / SOLIDAIRES! répondit  l’écho… // Air France, Air France, Air France ! / Résistance ! répondit l’écho…

BERCY MACRON (air des « charlots »)

Bercy Macron, Bercy Macron, / Quel plaisir d’être exploité par vous, / On va se battr’ comme des fous !

Bercy Macron, Bercy Macron,/ Sans chemise, sans pantalon, /Tu vas finir en caleçon !


Sur l’air du Chant des partisans (éventuellement version modernisée)

Ami entends-tu le vol noir de Maastricht sur la France / Ami entends-tu le cri sourd du travail, sa souffrance

Ohé, salarié, du public et du privé, faites alliance / Ohé travailleurs, l’heur’ du combat d’ class’ revient / Résistance !


SANS CHEMISE, SANS PANTALON ! / Ce soir, on va les virer / Sans chemise, sans pantalon —–  / C’est eux, qu’il faut licencier / tous ensemble, on va gagner !


Ah ça ira ! – Ah ça ira, ça ira, ça ira, la loi El Khomri à la lanterne / Ah ça ira, ça ira, ça ira / tous ces social-traitres on les pendra !

Sur l’air de la Carmagnole –

François Hollande avait promis (bis) / De s’attaquer au tout-profit (bis) / Mais il n’aime qu’Angela, Maastricht et l’ patronat !

Faut lutter tous ensemble / Et en même temps, et en même temps / A bas le capital / Et viv’ le mond’ du travail !

La mobilisation du 9 mars en chiffres :

  • 1 demi millions de manifestants dans toute la France
  • Plus de 100 000 Lycéens et étudiants mobilisés en quelques jours, partout en France
  • 100 Lycées bloqués, des dizaines de facs en grève. L’Unef appelle à une nouvelle journée d’action le jeudi 17 mars.

Des mobilisations importantes dans les grandes villes :

  • Paris : 100 000 manifestants
  • Marseille : 60 000
  • Toulouse : 10 000
  • Bordeaux : 15 000
  • Grenoble : 15 000
  • Lille : 10 000
  • Limoges 3 000 manifestants – 300 jeunes
  • Montpellier 4 500 manifestants
  • Nancy 3 000 MANIFESTANTS
  • Nice 5 000 manifestants – 300 jeunes
  • Rouen 10 00 manifestants
  • Toulon 4 000 manifestants
  • Tour 5 000 manifestants – 1500 étudiants
  • ….

mais aussi dans des villes moyennes

  • ALBI 1 500 manifestants
  • Arras 500 manifestants
  • AUCH  700 manifestants
  • Aurillac 300 manifestants
  • Boulogne sur mer 700 manifestants – 200 jeunes
  • Castres 1 000 manifestants
  • Clermont Ferrand 6 000 manifestants – 2 000 étudiants
  • Orléans 200 lycéens dans l’action
  • Valence : plusieurs milliers
  • ….

Plus d’infos sur les manifestations : cliquez ici

Et le dossier spécial d’Initiative Communiste sur la loi travail (cliquez ici)