Et maintenant l’interdiction des manifestations en gilet jaune ?

Loi liberticide contre le droit de manifester, arrestations massives, violences policières, répression judiciaire de classe intense, provocations, insultes du régime et de ses porte-paroles contre les manifestants dépeints selon les pires qualificatifs… Et désormais, l’appel à réprimer tous les manifestants, qualifiés de criminels ou de complices de criminels. Dans les faits comme dans les annonces, le régime s’en prend violemment à une fondamentale, le droit de manifester. Une attaque fascisante contre laquelle les militants communistes du PRCF et des JRCF appellent à riposter !

Une proposition de lutte du PRCF aux militants du mouvement populaire

Croyant avoir suffisamment noyé le poisson avec son « grand débat » sous contrôle élyséen, s’imaginant à tort que la répression sanglante des manifestations suffira à effrayer les citoyens en lutte, pariant que la convergence néo-versaillaise du parti godillot LaREM et des prétendus « républicains » permettra aux forces de réaction d’étouffer la contestation, poussé par le MEDEF et par l’U.E. à lancer la guerre-éclair visant le statut de la fonction publique, l’indemnisation du chômage et les retraites par répartition, le personnage despotique qui occupe l’Élysée prépare l’opinion à l’interdiction pure et simple des manifestations de . Il vient par exemple de déclarer que tous les manifestants participant à une action où éclateraient certaines violences seraient « complices du pire ». Outre que la principale dans ce pays est celle de l’exploitation capitaliste de plus en plus débridée « agrémentée » de multiples violences policières, ce type de déclaration ouvre la porte à l’interdiction de toute manifestation vu qu’il est toujours possible à des provocateurs, quels que soient ceux qui les commanditent, de commettre des exactions abondamment filmées par BFM et par TF1.

Dans ces conditions, le PRCF appelle l’ensemble des forces progressistes, syndicales et démocratiques à dénoncer à temps et à combattre franchement la fascisation de ce régime ultra-réactionnaire, que la fausse gauche a présenté comme un rempart à Le Pen, en mai 2017, et qui tente de transformer notre pays en État policier où les opinions non conformes seraient de plus en plus criminalisées (voir la manière dont l’antisémitisme, qui est un délit grave, est amalgamé par Macron à la critique du sionisme, qui est une opinion politique). Plus que jamais, il faut s’unir dans les luttes pour faire échec à ce régime d’autant plus liberticide et antidémocratique que, tout à son projet minoritaire de dissoudre la France dans la dictatoriale Europe atlantique du capital, il ne peut qu’affronter et provoquer la majorité du peuple français, jeunesse populaire et monde du travail en tête.

C’est pourquoi le PRCF et sa commission Luttes appellent toutes celles et tous ceux qui gardent au cœur l’aspiration à une nouvelle République française, sociale, souveraine et fraternelle, à réfléchir à l’idée d’une grande manifestation unitaire et pacifique de lutte sur les Champs Élysées à l’appel d’un maximum de Gilets jaunes, de syndicats de classe et d’organisations progressistes et antifascistes.

  • Contre l’empilement de lois liberticides et la répression orchestrée par « Macron l’Éborgneur », pour l’amnistie de tous les militants réprimés depuis 2016 (luttes contre les deux lois « travail », contre la privatisation de la SNCF et d’EDF, mouvement lycéen et étudiant, mouvement des Gilets jaunes…)
  • Pour l’augmentation des salaires, des pensions et du pouvoir d’achat populaire, pour l’emploi et le produire en France industriel gravement menacé (Ascoval, Alstom, Airbus, Ford…), pour les services publics et contre les privatisations, pour la Sécu et la protection sociale, contre l’ensemble des lois maastrichtiennes passées, présentes et à venir, pour la démission de ce gouvernement mortifère.
  • Pour la , la souveraineté du peuple français et le progrès social, pour le développement de la citoyenneté, y compris de la directe, étouffée par l’UE et par cette 5ème « république » où un seul individu au service des banques concentre tous les pouvoirs.
  • Pour appeler d’une seule voix au tous ensemble en même temps sur les ronds-points, mais aussi dans la inter-pro reconductible dans les entreprises capitalistes, les services publics et les facs : les capitalistes, leur UE de malheur et leur gouvernement de casse saccagent notre pays : bloquons leurs profits avant qu’ils aient tout détruit !

Pour le secrétariat national du Pôle de renaissance communiste en France (PRCF), Léon Landini, président du PRCF, anc. officier FTP-MOI, Pierre Pranchère, ancien FTPF, anc. député, Georges Gastaud, secrétaire national, Jo Hernandez, responsable  Luttes, Gilliatt de Staërck, responsable des Jeunes pour la Renaissance Communiste en France

https://www.change.org/p/emmanuel-macron-seul-le-peuple-est-l%C3%A9gitime-macron-demission