Mistrals : La CGT marin condamne la décision de l’Elysée de céder à l’impérialisme américain

Porte Hélicoptère Mistral de la Marine Francaise à Brest en Aout 2005 - photo de  Pline -  source wikipedia - sous licence attribution share alike 3.0

Porte Hélicoptère Mistral de la Marine Française à Brest
Aout 2005 – photo de Pline – source wikipedia – sous licence attribution share alike 3.0

le syndicat CGT Marin défend les intérêts de notre pays et des  travailleurs des chantiers de l’atlantique et au delà de l’industrie. Dans un communiqué relayé en partie par le Télégramme, le syndicat CGT des Marins du Grand Ouest condamne la décision du gouvernement de refuser d’honorer la livraison des navires Mistral acquis par la Russie.

 « L’Élysée avait une occasion de montrer aux États-Unis qu’elle était une grande puissance, qu’elle pouvait décider seule. Elle vient de montrer sa faiblesse, de créer une situation ubuesque au détriment de nos activités industrielles et des futurs contrats. L’Élysée vient d’affaiblir le savoir-faire technologique maritime, l’association du civil et du militaire, dans la construction, la réparation et la déconstruction navales, représentant des dizaines de milliers d’emplois sur des marchés à haute valeur ajoutée? La parole donnée ne peut pas être galvaudée à ce point ».

« Lorsque la France livre des armes de guerre à des pays qui bafouent les droits de l’Homme en n’accordant parfois aucun droit aux femmes, la France n’est pas regardante et pourtant ! »

« L’Élysée vient de prendre une décision qui aura des répercussions sur les futurs clients, que s’empresseront de recevoir et d’honorer les chantiers américains, anglais et autres?Le Syndicat CGT des Marins du Grand ouest constate avec une certaine amertume que l’Élysée qui pouvait faire la promotion des technologies françaises et cautionner la qualité de sa construction navale civile et militaire vient de compromettre l’image de l’activité pour plaire aux États-Unis et autres? Même si la Russie décidait de ne pas demander de sanctions ou compensations financières, la France passera pour une nation incapable d’honorer ses contrats »

Voici le communiqué du Secteur Luttes du PRCF en date du 6 septembre 2014

Sous la pression de l’, le gouvernement français vient d’annoncer que la livraison des navires BPC Mistrals à la Russie est suspendue.
François Hollande et la diplomatie française n’auront donc résisté mollement que quelques semaines aux diktats des USA relayés par l’Union Européenne, et prenant prétexte des allégations de l’axe OTAN-USA-UE ne reposant sur aucune preuves tangibles d’une soit disant « invasion » de l’Ukraine par la Russie, refuse de livrer à la Russie les navires pourtant déjà payés et pour partie construits en Russie.

Une décision grave et condamnable, d’une nouvelle escalade belliciste de l’empire euro-atlantique qui menace la paix.

La décision de François Hollande inscrit une nouvelle fois notre pays derrière la politique impérialiste guerrière des Etats Unis. Rappelons que dans le même temps L Fabius et F Hollande ne remettent absolument pas en cause la coopération militaire avec les dictatures du golfe. Dans le même temps, F Hollande et L Fabius n’auront rien fait pour faire cesser le massacre des palestiniens par l’armée israélienne. Dans le même temps, les USA, l’OTAN et l’UE soutiennent à bout de bras la junte fasciste d’oligarques pro UE qu’ils ont installée à Kiev. Cette junte qui comprend en son sein des mouvements ouvertement fascistes poursuit depuis des mois une guerre épouvantable contre le peuple ukrainien ainsi que la mise en coupe réglée de l’Ukraine au profits des oligarques des USA et de l’UE. L’arret de la vente des mistral a la Russie est un acte de soutien à l’escalade guerrière contre la Russie qui s’accompagne d’une offensive de l’OTAN aux frontières de la Russie. En n’honorant pas la parole de la France, François Hollande pousse à la guerre contre la Russie.

Une escalade qui affaiblit le produire en France

Le refus par la France d’honorer ses engagements pour la livraison du Mistral impactera non seulement l’industrie nazairienne – et au-delà ce qui reste de la capacité industrielle navale de la France – et les finances publiques, mais de manière générale, cela menacerait la crédibilité du pays à honorer ses engagements alors que ceux-ci peuvent être remis en cause à tout instant pour servir les intérêts de l’impérialisme américain. Après, il y a quelque mois avoir laissé dépecer Alstom, et alors que les USA ne se sont pas privées de rançonner la BNP, une nouvelle fois c’est un nouveau pan de la capacité productive de notre pays qui est remis en cause.

C’est donc l’ensemble de l’industrie française et donc la capacité du peuple français à garantir sa subsistance, sa souveraineté , ses libertés qui est menacé.

Un attentat contre la souveraineté populaire

En prenant la responsabilité de suspendre la vente des « Mistrals » à la Russie, François Hollande ne s’attaque pas seulement à l’emploi français ni au contribuable Français (on parle ici de plus d’un milliards d’euros ; s’il n’y a pas d’argents pour les salaires des travailleurs, il y en a visiblement pour faire la guerre !), il jette un profond et durable discrédit sur l’industrie de défense française. Ce faisant, lui qui a confirmé le toujours plus d’intégration militaire de la France au sein de l’OTAN y compris en ce qui concerne la dissuasion nucléaire, poursuit la politique euro atlantique d’attaque contre notre défense nationale indépendante garante de la souveraineté populaire.

Il s’agit d’une décision prise uniquement dans l’intérêt des oligarchies capitalistes, en particulier de l’axe Washington-Berlin, un condominium aux abois alors que la crise systémique du capitalisme s’aggrave, qui cherche dans la fuite en avant guerrière contre la Russie un moyen de prolonger sa survie et ses profits au prix d’innombrables crimes. En effet la grande bourgeoisie française a décidé de s’inféoder aux impérialismes américains et allemands afin de s’assurer des puissantes protections dans le cadre de sa guerre contre les salaires des travailleurs de France, un peuple aux traditions de rébellion inextinguibles qu’elle n’a jamais cessé de craindre et de mépriser.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’elle trahit son peuple, la grande bourgeoisie française ne criait-elle pas dans les années 30,  » Plutôt Hitler que le front populaire », s’assurant par la
suite d’immenses profits durant la période de l’occupation.* Au passage, le chef du gouvernement sous Vichy n’était-il pas l’ancien député social-démocrate, Pierre Laval ?

Le Parti Maastrichien Unique (UMP PS EELV,UDI….) n’a t il pas trahi le peuple français en ratifiant d’une seule voix le traité de Lisbonne pourtant rejeté dans par referendum à une large majorité par les français? il est vrai que F Hollande et le parti socialiste n’ont que faire des élections, eux qui depuis 2012 s’applique à tourner le dos aux travailleurs de France pour ne servir exclusivement que les intérêts de la capitaliste en appliquant en valet de pieds serviles les diktats de l’Union Européenne et de l’Euro (ANI, retraites, Pacte de responsabilité, CICE…) .
Le président François Hollande commet un acte de haute trahison contre sa patrie. Les travailleurs de France ne l’oublieront jamais.

Ce refus de livrer le Mistral se situe dans le contexte d’une guerre non seulement contre la Russie mais aussi contre la France. C’est en même temps une guerre contre la nation et une guerre de classe , avec la grande bourgeoisie française à la tête de l’offensive.

Le en France appelle donc à l’action et l’appelle à passer à l’offensive, pour la paix et pour la démocratie  à son tour en réclamant la sortie de la France de l’UE et de l’OTAN et un nouveau CNR.

secteur lutte du PRCF

2 Commentaires de lecteur “Mistrals : La CGT marin condamne la décision de l’Elysée de céder à l’impérialisme américain