la moitié des chomeurs touche moins de 500€ par mois #luttedesclasses [reprise]

charb macron“Si j’étais chômeur, je n’attendrais pas tout de l’autre” Emmanuel Macron, ministre des finances PS, banquier, capitaliste et homme politique de droite

Alors que l’’PEN ne cesse de faire chorus à la propagande patronale invectivant les travailleurs traités d’assisté, notamment les qui refuserait de travailler pour être payés à ne rien faire, c’est le ministre de l’économie du gouvernement - qui fait une nouvelle fois la démonstration que ce gouvernement PS glisse de plus en plus vers la droite dure.

Car dans les faits, qui peut croire que les chômeurs dont plus de 35% ne touchent aucune indemnisation, dont plus de 50% perçoivent moins de 500€par mois et dont seulement 12% – de privilégiés donc selon Sarko-Valls-Le Pen-Gattaz ? touchent plus de l’énorme somme de rendez vous compte 1000€ par mois ne cherchent pas de travail?

Disons plutôt qu’avec près de 6 millions de chômeurs dans notre pays, le système capitaliste fait une nouvelle fois la preuve de son incapacité à assurer la prospérité pour les travailleurs alors que la classe capitaliste s’accapare toujours plus de richesses. Car les profiteurs, les assistés, les affameurs du systèmes, c’est bien les capitalistes ! C’est tous ensemble et en même temps que l’on doit s’organiser et se mobiliser pour renverser le système capitaliste.

JBC pour www.initiative-communiste.fr – @PRCF_

La moitié des chômeurs touchent moins de 500 euros par mois

Un tiers des chômeurs ne touche aucune indemnité. La moitié d’entre-eux ne reçoit pas plus 500 euros par mois et les trois quarts moins du Smic. Seuls 6 % perçoivent plus de 1 500 euros. 17 600 personnes touchent plus de 4000 euros par mois, 0,4 % de l’ensemble. Le régime français d’indemnisation des demandeurs d’emploi est loin d’être trop généreux1 et de « désinciter » à la reprise d’un travail.

Selon les chiffres de l’Unedic, les chômeurs reçoivent en moyenne 1 100 euros net par mois d’indemnité2, montant du niveau du Smic et l’équivalent de 71 % du salaire net de référence. Ce chiffre est trompeur car il ne porte que sur les chômeurs indemnisés dans le cadre du régime général de l’assurance . Pour comprendre combien perçoivent les chômeurs, il faut élargir le champ de la mesure. Aux 2,1 millions de demandeurs d’emplois indemnisés par le régime général, on doit d’abord ajouter les 485 000 chômeurs en fin de droits, qui touchent au mieux l’allocation de solidarité spécifique (ASS, d’un montant mensuel maximum de 480 euros mensuels). Il faut enfin compléter par le nombre de demandeurs qui ne touchent rien, par exemple des jeunes qui n’ont pas cotisé. Sur les 5,5 millions de demandeurs d’emploi au total de juin dernier, seule la moitié percevait une allocation. Il est vrai que parmi ces demandeurs, une partie a touché un salaire par ailleurs. Si l’on ne compte que les chômeurs de catégorie A (ils n’ont strictement aucune activité) qui ne sont pas indemnisés (1,4 million, donnée de décembre 2013), on arrive à total de quatre millions de demandeurs d’emploi qui n’ont pas d’autres revenus.

  • 1. Voir aussi “Les chômeurs français sont-ils trop indemnisés”, Alternatives Economiques, n°340, novembre 2014.
  • 2. “Eclairages”, études et analyses n°9, Unedic, novembre 2014. Données au 30 juin 2014.