GDF, la stratégie financière du tout profit détruit l’outil industriel au service des usagers

200806122050-2f7e24, la stratégie financière du tout profit détruit l’outil industriel au service des usagers. Imposée par l’, la du secteur de l’énergie à conduit au démantèlement du monopole public de l’Energie, EDF- et la de ces entreprises qui désormais visent la satisfaction de leurs actionnaires et délaissent le service public. En application des , c’est le gouvernement Jospin de la gauche plus rien qui a ouvert la voie à la libéralisation, la loi NOME sous Sarkozy transcrivant les directives européennes du 3e paquet du marché intérieur de l’énergie dans le Code de l’Energie. Introduit en bourse par Sarkozy, malgré les promesses de ce dernier GDF est privatisé en 2006 avec la fusion avec le groupe Suez. Un récent article publié sur initiative-communiste.fr le site web du et édition numérique du journal mensuel Initiative Communiste démontre d’ailleurs que seul un monopole public de l’énergie est capable d’assumer le développement, l’entretien et l’investissement dans les infrastructures modernes aptes à fournir de façon fiable, performante et économique de l’énergie.

fermeture du stockage de Saint Clair sur Epte: le grand gaspillage financier !

Les agents travaillant au stockage gaz de Saint Clair sur Epte dans le Vexin sont des bénéficiaires de la cmcas du val d’oise. Au nombre de 40, ces agents ont en charge l’exploitation de ce site classe seveso 2, qui alimente en gaz naturel toute la Normandie.

Ce stockage sert de tampon lors des périodes de fortes consommations pour éviter toute rupture d’approvisionnement en gaz.

Alors que des travaux importants de modernisation de l’outil industriel ont été réalises, la direction annonce la mise sous cocoon (ARRET DE L’EXPLOITATION) du site pour réduire ces couts.

Depuis la fusion entre GDF ET SUEZ SA, le groupe ne vit que par des opérations financières. A peine la fusion réalisée, ce sont 10 milliards de dépenses en acquisitions/ 771 millions pour une centrale thermique aux Pays-BAS, achat de la société britannique international power, etc, etc

Pour financer ces achats, le groupe cède ses actifs historiques. Elle filialise les stockages gaz en une entreprise Storengy, ses ports méthaniers en Elangy, ses réseaux de transports en GRT gaz et ses réseaux de distribution en GRDF.

Il n’y a plus de projet industriel et stratégique, GDF-SUEZ a adopte un modèle financier loin du service public. Le but est de dégager une rentabilité élevée en jonglant avec les centrales, les réseaux, les infrastructures les vendant aussi vite qu’elle les a achetées.

Acquisitions, fusions, cessions, filialisations, la direction s’adonne au grand monopoly financier.

Malgré les pertes liées a ces erreurs stratégiques, les dirigeants restent, l’État actionnaire a 37% ferme les yeux et les actionnaires ponctionnent tous les bénéfices au détriment des investissements nécessaires.

Pour 2014, les 3,4 milliards de bénéfices sont distribues a 100% sous forme de dividendes aux actionnaires.

Aujourd’hui,ce sont les collègues de st clair et leur outil de travail qui servent de plan d’économie, alimentant la précarité et le chômage pour toute une région vivant de ce site industriel sans parler du risque météorologique (rupture d’approvisionnement de la normandie en gaz).

Malgre une lutte syndical forte et l’appui de nombreux elus de la region, Mr Cirelli, vice president et directeur general delegue de GDF-SUEZ viens de confirmer l’arret de st clair.

C’est le preuve que la priorite va aux actionnaires et non au service public et a l’emploi.