Résistance : Stop à la mise au pas et au formatage européiste des élèves et professeurs !

À l’heure où les Gilets jaunes, aveuglément réprimés par l’État policier, retrouvent la signification révolutionnaire de la Marseillaise (« Aux armes citoyens ! »), le Parti Maastrichtien Unique, formé des députés LAREM et LR, avec l’ultraréactionnaire Ciotti aux avant-postes, veut faire de l’école publique un lieu de formatage à la fois nationaliste et supranationaliste en imposant dans toutes les classes d’assortir le tricolore du très clérical et très anticonstitutionnel . À quand l’uniforme pour tous dès la maternelle ? À quand, vu ce que trame Macron à l’encontre de la loi laïque séparant l’Etat des Eglises, le salut matinal et martial au drapeau comme c’était le cas sous Pétain et comme c’est tristement le cas dans les « libres » USA de Trump ?

Cette « loi » grotesque, qui montre ce que recouvre en réalité le slogan du « nouveau monde » macroniste, va de pair avec l’odieux projet visant à entraver la liberté de parole publique des enseignants au nom de l’ « École de la confiance », avec l’attaque contre le statut de la Fonction publique, avec l’encadrement croissant de l’internet…

Le vrai patriotisme républicain, ce n’est pas, MM. Macron, Blanquer et Ciotti, de mettre grotesquement tous les élèves et les enseignants de France au garde-à-vous alors que dans tant d’établissements, il est presque impossible d’enseigner faute de moyens et de soutien institutionnel aux professeurs ! Le vrai patriotisme, c’est de refaire de la France une terre de Lumières, de progrès social, d’indépendance nationale, de coopération internationale avec tous les continents, de compréhension de toutes les civilisations ; c’est de donner à chacun les moyens de l’indépendance intellectuelle et de l’esprit critique, vraies bases d’un patriotisme républicain, le contraire direct de l’euro-nationalisme et de l’euro-béatitude inculqués dès l’enfance !

Pétition : NON au drapeau de l’Union Européenne et à son “hymne”. Place aux PEUPLES ! rejoignez l’appel des 1 000

Le vrai patriotisme républicain, ce n’est pas, MM. Macron, Blanquer et Ciotti, de mettre grotesquement tous les élèves et les enseignants de France au garde-à-vous alors que dans tant d’établissements, il est presque impossible d’enseigner faute de moyens et de soutien institutionnel aux professeurs ! Le vrai patriotisme, c’est de refaire de la France une terre de Lumières, de progrès social, d’indépendance nationale, de coopération internationale avec tous les continents, de compréhension de toutes les civilisations ; c’est de donner à chacun les moyens de l’indépendance intellectuelle et de l’esprit critique, vraies bases d’un patriotisme républicain, le contraire direct de l’euro-nationalisme et de l’euro-béatitude inculqués dès l’enfance !

Alors que les droites LR et LAREM cautionnent le traité Macron-Merkel d’intégration de la France à la « République de Berlin » (traité d’Aix-la-Chapelle), alors que Macron viole la constitution et le NON français à la constitution européenne (donc au drapeau européen) en substituant la «  européenne » à la «  nationale » et l’ « armée européenne » arrimée à l’OTAN à toute idée de défense nationale, alors que les politiques maastrichtiennes successives de Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron, détruisent le produire en France, les services publics d’Etat, les acquis sociaux du CNR, la République une, laïque et indivisible, la langue française elle-même sur l’autel de l’Empire euro-atlantique, du « pacte girondin », des privatisations, des délocalisations et du tout-anglais envahissant, le véritable patriotisme ne consiste pas à conditionner dès l’enfance le peuple français au conformisme et à l’uniformité mais à RESISTER au présent pour que chaque citoyen soit à même de faire vivre la liberté, l’égalité, la fraternité tout en cultivant l’esprit scientifique, le libre débat et l’indépendance intellectuelle. C’est dans les luttes, que les jeunes, les ouvriers, les enseignants doivent apprendre à unir de nouveau le drapeau tricolore, rendu à sa signification insurrectionnelle initiale, au drapeau rouge des travailleurs pour briser la « en marche » et l’euro-dissolution galopante de notre pays.

Le PRCF et les appellent le mouvement ouvrier, enseignant, lycéen et étudiant à réagir vite et fort contre l’ensemble des contre-réformes maastrichtiennes et de plus en plus néo-versaillaises, voire néo-vichystes, par lesquelles ce pouvoir oligarchique détruit notre pays tout en se cachant derrière les beaux mots de « patriotisme » et de « République ».