Élisabeth Borne ministre des transports connait bien ce secteur

Elle y a travaillé  avec un salaire de 26.955 euros par mois en 2016 en tant que directrice générale de la RATP. Mais il faut dire que sa collègue du gouvernement Florence Parly, ministre des Armées et ex-directrice générale chargée de SNCF Voyageurs a touché 52 569 euros mensuels
Quand ils vous disent que les cheminotes sont des privilégiés..

Le député François Ruffin ne s’est pas privé le 3 avril de rappeler que la dette de la SNCF c’est le passif de Elisabeth Borne et du régime Macron

Dans le même temps, n’ayant aucun arguments pour justifier de la privatisation de la SNCF, qui va conduire et l’expérience le prouve a faire reculer le train, à augmenter les tarifs et à dégrader le service, le régime Macron et ses médias n’ont comme méthode que l’insulte et la menace, y compris en reprenant très directement le discours de l’extrême droite. La preuve que le PRCF a raison quand il alerte contre la fascisation.
Exemple

Gabriel Attal, député LREM des Hauts-de-Seine, n’est pas ravi. La grève qui débute ce mardi va « être dure pour les Français », il ne la « comprend pas ». Après tout, le projet d’ouverture à la concurrence du rail français était « annoncé depuis un certain temps ». « L’important serait peut-être de sortir de la gréviculture », dit-il sur France-Inter lundi. La référence a choqué  Alexis Corbière : « Ce terme ‘gréviculture‘ a été inventé et utilisé par  Le Pen « , a-t-il assuré dans un tweet. Réponse de Gabriel Attal : « D’où vient le terme ? De la CFDT ».

Tiens, tiens….nous n’aurions jamais osé ce rapprochement….Mais il est vrai que Attal fut militant au Parti Socialiste de 2006 à 2017 et membre du cabinet de la ministre de la Santé Marisol Touraine de 2012 à 2017. C’est donc un connaisseur en anti-gréviculture….