Pour un 14 juillet anti-européiste, antifasciste, patriotique et populaire : défendons la République française sociale, souveraine, démocratique et fraternelle ! Paris – Place de la Bastille

  • 14 juillet 2020 : Rendez-vous à 11h à Carmaux, place Jean Jaurès, et place de la Bastille à à 18h

Le 29 mai 2020 s’est tenu le meeting unitaire pour appeler à « virer Macron et l’euro-mondialisation virale »[1]. Une réussite ayant rassemblé communistes, progressistes et patriotes antifascistes, syndicalistes de combat, Gilets jaunes et travailleurs, intellectuels et universitaires. Ce rendez-vous était indispensable pour ne jamais oublier la victoire de la et populaire le 29 mai 2005, lorsque 55% des Français rejetèrent par référendum le « Traité établissant une constitution pour l’ » (TECE).

            Ce 14 juillet 2020 est particulier à plus d’un titre. D’abord, parce qu’il s’inscrit dans le contexte de la politique austéritaire et réactionnaire des -gouvernements Philippe et Castex et du tyran Macron, entraînant la dissolution de la France et de la République une et indivisible, l’-démantèlement des services et de la fonction publiques (hôpitaux, Laurent Brun “On ne peut s’empêcher de relier suppression de lits d’hôpital avec la politique d’austérité budgétaire décidée par l’Union européenne et la gestion néolibérale du service Laurent Brun “On ne peut s’empêcher de relier suppression de lits d’hôpital avec la politique d’austérité budgétaire décidée par l’Union européenne et la gestion néolibérale du service Éducation nationale, EDF-GDF, SNCF, Code du travail, Sécurité sociale, retraites par répartition), l’-destruction des conquêtes sociales et démocratiques, l’-arasement des libertés publiques. Ensuite, parce qu’il s’agit du 85e anniversaire du Front populaire, qui organisa une manifestation unitaire le 14 juillet 1935 sur des bases franchement antifascistes et anticapitalistes, patriotiques et internationalistes ; un rassemblement associant les drapeaux révolutionnaires rouge et tricolore, bien loin du « projet » du faussaire Onfray[2], et que les signataires de l’appel du 29 mai[3] perpétuent aujourd’hui face à Macron-Philippe-Castex, le MEDEF et l’. Enfin, parce que le 14 juillet reste avant tout le symbole de la visant à rompre avec l’Ancien Régime, un jour d’affirmation de la souveraineté nationale et populaire, aux antipodes de l’extrême droite contre-révolutionnaire se prétendant mensongèrement « patriotique » (tout en refusant de sortir de l’euro, de l’UE et de l’OTAN – sans même parler du capitalisme) et « populaire » alors qu’elle combat tous les syndicalistes et travailleurs en lutte, acceptent le destruction du Code du travail, etc.

            Oui, le 14 juillet est d’abord une journée révolutionnaire, celle du peuple en lutte pour la défense de la souveraineté patriotique et populaire – « La patrie ou la mort » clamèrent par la suite Castro et Guevara –, celle d’un peuple refusant la politique réactionnaire portée par la macronie et leurs affidés prétendument « Républicains » ou « socialistes »/« écologistes », le MEDEF, la mortifère UE et la fausse « mondialisation heureuse » (Banque mondiale, FMI, OMC). Elle ne saurait être l’apanage de l’extrême droite fascisante, qui voue aux gémonies les Jacobins – Robespierre et Saint-Just en tête – en les qualifiant de génocidaires, qui méprise les Sans-culottes et qui crache sur la Première République ; et que dire des nostalgiques de Pétain qui rétablit l’Ancien Régime réactionnaire dès son arrivée au pouvoir en 1940…

            C’est pourquoi le Pôle de Renaissance communiste en France, avec l’ensemble des forces signataires de l’appel du 29 mai 2020, appelle à soutenir et à participer à toutes les manifestations organisées par les syndicalistes de combat en ce mardi 14 juillet 2020, mais aussi à organiser autant que possible des rassemblements en faveur d’un 14 juillet patriotique et populaire, antifasciste et anti-européiste, reprenant le combat de la Commune de Paris, du Front populaire de 1936 et du Conseil national de la Résistance qui associèrent le drapeau tricolore, celui des soldats de l’An II victorieux à Valmy, de la République et de la Révolution, et le drapeau rouge des travailleurs en lutte contre les forces du Capital.

D’ores et déjà, rendez-vous est pris à 11h à Carmaux, place Jean Jaurès, et place de la Bastille à Paris à 18h, pour des rassemblements unitaires dans le cadre de l’appel du 29 mai 2020 auxquels tous les communistes, Insoumis, progressistes et patriotes antifascistes et anti-européistes, les syndicalistes de combat, les travailleurs en lutte et les gilets, les intellectuels et universitaires, toutes celles et tous ceux désirant en finir avec l’ordre capitaliste euro-atlantique, sont invités à s’exprimer et rejoindre les signataires de l’appel du 29 mai, pour mener le combat contre Macron-Philippe-Castex et leurs supplétifs européistes, le prétendu « Rassemblement national », le MEDEF, l’UE. Et ainsi, poursuivre le combat révolutionnaire en faveur d’une République française une et indivisible, souveraine et démocratique, sociale et laïque, fraternelle et pacifique, afin de mener les travailleurs et les citoyens de France vers de « nouveaux Jours heureux » !


[1] Retrouvez le meeting au lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=D97emxO_oas

[2] https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/le-pretendu-front-populaire-de-michel-onfray-mis-a-nu-revisionnisme-historique-confusionnisme-politique-frontpopulaire/

[3] À retrouver au lien suivant : https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/telecharger-et-partager-au-format-pdf-lappel-du-29-mai-pour-une-republique-francaise-sociale-souveraine-democratique-et-fraternelle-ensemble-virons-emmanuel-macron-et-leuro-mondialisation-vira/

Télécharger l’Appel du 14 juillet 2020

Tract 14 juillet 2020

Visuel 14 juillet 2020

Télécharger l’appel du 29 mai 2020

Appel du 29 mai mis à jour