Pôle position : Passe sanitaire, défense d’EDF, mobilisation pour la paix, solidarité avec Cuba et dialogue internationaliste, le PRCF est mobilisé !

PÔLE POSITIONS ETE 2021 : Mandatés par le secrétariat national pour la durée des vacances d’été, les secrétaires nationaux du PRCF, Georges Gastaud et Fadi Kassem, s’expriment sur différents sujets

QUESTIONS INTERNATIONALES

SOLIDARITE SANS RESERVE AVEC LE PEUPLE ET LES COMMUNISTES CUBAINS

Une délégation du PRCF a pris part à la manifestation de solidarité avec Cuba socialiste qui s’est tenue à Paris en présence de M. l’Ambassadeur Perdomo à l’appel des amis de Cuba. Le PRCF a vivement condamné par ailleurs l’attentat au cocktail Molotov qui a eu lieu contre l’ambassade cubaine à Paris de la part de contre-révolutionnaires chauffés à blanc par le battage anticommuniste des médias français et par le positionnement honteux des autorités françaises, de plus en plus serviles à l’égard de Washington sur ce dossier et sur les autres. Le fait marquant de la période n’est sûrement pas qu’une minorité de Cubains victimes d’un blocus US qui tourne au siège pur et simple lâchent prise et se trompent d’ennemi en accusant leur gouvernement, ni au fait qu’il se trouve des contre-révolutionnaires et des agents impérialistes à Miami et jusque dans l’île (le dollar circule…) pour dévoyer ce mécontentement dans un sens pro-yanqui et anticommuniste. Le fait marquant, tout à l’honneur du PC de Cuba, dont le récent congrès a réaffirmé haut et fort les choix socialistes, c’est que le président Diaz-Canel et les militants communistes de base ont ouvert le dialogue avec les manifestants de bonne foi, et surtout, que des centaines de milliers de Cubains sont aussitôt descendus dans la rue à l’appel du PCC et des Comités de Défense de la Révolution (CDR) pour clamer « LAS CALLES SON DE LOS REVOLUCIONARIOS », la rue est aux révolutionnaires! Le PRCF, qui a remis un don à M. l’Ambassadeur pour aider, si peu que ce soit, Cuba socialiste dans cette passe difficile, suggère respectueusement à tous les amis de Cuba de réfléchir, non seulement à l’amplification de la solidarité matérielle, mais à l’édition d’un matériel politique commun, tract et/ou affiche, proclamant que la seule atteinte aux droits de l’homme à Cuba, c’est le blocus américain aggravé par Trump et maintenu par le non moins dangereux et agressif Joe Biden, l’idole de la fausse gauche et de certains « communistes ». Plus que jamais, défendre Cuba socialiste, c’est défendre le droit de tous les peuples, y compris du nôtre, à disposer d’eux-mêmes sans ingérence impérialiste, y compris s’ils le souhaitent, pour rompre avec l’UE, l’OTAN et… construire le socialisme-communisme de notre temps.
Pour la paix, l’indépendance nationale, la satisfaction des revendications populaires,

DENONCONS LE TOURNANT HYPER-ATLANTIQUE DE MACRON ET DE L’ARMEE FRANCAISE! MANIFESTONS A TOULOUSE LE 21 AOÛT PROCHAIN!

Deux études de G. Gastaud, que nous prions les militants communistes, les syndicalistes, les amis de la paix, les patriotes républicains et les internationalistes véritables, de lire avec attention sur www.initiative-communiste.fr ont récemment démontré et dénoncé le virage hyper-atlantique que signifie la nomination par Macron, sans le moindre débat de politique stratégique et militaire au gouvernement ou au Parlement (le tyranneau de l’Elysée ne fait même plus semblant), d’un chef d’état-major issu de la Légion étrangère, le général Thierry Burckhard, dont les premières déclarations et le premier « ordre du jour » officiel annoncent ouvertement la réorientation officielle de la doctrine militaire française vers la préparation d’un « conflit de haute intensité ». Tout récemment aussi, le chef d’état-major de la marine, l’amiral Vandier, vient de déclarer, parlant devant la représentation nationale et visant notamment la populaire, qu’il ne s’attendait à « un avenir radieux ». Un autre amiral avait récemment averti les officiers et marins qu’ils devaient se préparer mentalement à l’idée qu’ils essuieraient le feu des combats de leur vivant… Pas besoin d’être expert en géostratégie pour comprendre que ce qui est ainsi visé: c’est le ralliement total de la France officielle au durcissement continu de la politique américaine, d’Obama à Trump et de Trump à Biden. Ce nouveau, idole de la fausse gauche et des faux communistes, prépare désormais ouvertement un conflit ouvert avec la Fédération de Russie et ses alliés (notamment la Biélorussie, jugée trop socialisante et trop proche de Moscou, du président A. Loukachenko) et la République populaire de Chine. Politique criminelle, possiblement suicidaire pour l’humanité, pour l’Europe et pour la France, ruineuse financièrement, détournant les milliards nécessaires au services publics et à l’action sanitaire vers la mort. Il s’agit aussi d’une politique témoignant d’une ingratitude monstrueuse à l’égard des peuples russe et biélorusse qui payèrent le tribut le plus lourd pour débarrasser l’Europe du monstre hitlérien. Enfin, il s’agit d’une rupture totale avec, ne serait-ce que le souvenir d’une politique gaulliste en matière de politique étrangère et de stratégie : on se souvient en effet qu’en 1944, lors de sa visite d’Etat à Moscou, Charles de Gaulle avait loyalement déclaré : « La Russie soviétique a joué le rôle principal dans notre libération » et qu’en 1966, soutenu en cela par le Parti Communiste Français alors dirigé par Waldeck Rochet et Jacques Duclos, de Gaulle avait exigé le départ de France américaines stationnées chez nous au titre de l’OTAN. En réalité, derrière les rodomontades pseudo-patriotiques des dirigeants politiques et militaires assumant l’assujettissement total de la France à la politique nord-américaine visant à préserver l’hégémonie mondiale de Washington, c’est en réalité, sur fond de création d’une armée européenne enchâssée dans l’OTAN, la fin du principe même d’une défense nationale dans notre pays. Comment des officiers et des militaires aimant la France, son drapeau, son histoire et sa langue peuvent-ils ainsi se mentir à eux-mêmes en servant une politique militaire qui les asservit à un drapeau, à une politique, voire à une langue étrangère puisque désormais, des prises d’armes engageant l’armée française se font en anglais sur notre sol! Sur le fond, non seulement les peuples russe, biélorusse et chinois ne sont pas les ennemis du peuple français, mais le lancement d’une guerre d’agression antirusse contre eux sous commandement de l’OTAN, c’est-à-dire du Pentagone, signifierait d’énormes destructions pour notre pays, voire sa disparition pure et simple à l’issue d’une guerre aux conséquences humanitaires et environnementales incalculables. Décidément, le PRCF a bien raison d’alerter, depuis des années, sur le caractère de plus en plus erratique, irresponsable et exterministe d’un capitalisme-impérialisme historiquement à bout de souffle et qui, sous dominance étatsunienne et euro-atlantique, menace l’avenir et la survie même de notre espèce! Comment par ailleurs une telle politique extérieure ne nourrirait-elle pas, à l’intérieur du pays, le redoublement de l’euro-austérité (retraites, services publics, tout y passe) et des mesures liberticides et fascisante, cela en pleine pandémie mondiale!Il est inimaginable que la plupart des grands partis se réclamant de la gauche ou du patriotisme populaire laissent passer tout cela sans rien dire ni faire. Lamentable que les confédérations syndicales (toutes affiliées, il est vrai, à la C.E.S., ce pseudopode « syndical » de l’U.E.) et les pseudo Ecolos d’EELV, si forts en gueule d’ordinaire pour dénoncer le nucléaire civil et pousser au démantèlement d’EDF, se taisent ou fassent le gros dos sur ce virage militariste extrêmement dangereux pour l’humanité et la planète.Dans cet esprit, les militants franchement communistes du PRCF et bien d’autres patriotes républicains et amis de la paix manifesteront contre l’OTAN à Toulouse le 21 août prochain. Un tract et une affiche seront prochainement mis à la disposition des militants. A l’égal des mots liberté, progrès social, emploi et souveraineté nationale, le mot « PAIX » doit de plus en plus retentir dans les cortèges populaires de l’été et de la rentrée. C’est, à terme, une question de vie ou de mort pour notre pays et pour tous ses habitants.

Le P.R.C.F. et le DIALOGUE INTERNATIONALISTE DES PEUPLES

Dans la dernière période, non seulement le PRCF a reçu les remerciements publics de Michel Mujica, philosophe et ancien ambassadeur en France de la République bolivarienne du Venezuela, mais il a eu le grand honneur, le dernier, de diffuser en exclusivité sur son site internet le message de salutations au peuple français rédigé et transmis par M. le Président de la République du Belarus, Son Excellence Alexandre Loukachenko. Dans la dernière période, le PRCF a également reçu les remerciements des dirigeants du PC de Pologne et du PC d’Ukraine pour son engagement inlassable, y compris dans la rue, contre la chasse aux sorcières fascisante menée en Europe de l’Est avec la caution scandaleuse du prétendu « Parlement européen ». Des relations officielles ont été également établies entre le PRCF et le PC de la Fédération de Russie (PCFR), son comité central et aussi son Comité de Moscou. Notre camarade G. Gastaud a été invité aux cérémonies en l’honneur de la mémoire d’Ernst Thälmann à Berlin, au mois d’août prochain. Par ailleurs, il a eu l’honneur d’être reçu et auditionné par l’association internationaliste belge Dialogue des peuples à l’occasion d’une conférence-débat organisée près de Bruxelles à l’initiative du camarade Jean Van Hees, figure historique du mouvement internationaliste belge; la causerie de G. Gastaud fut introduite par le camarade Freddy Visconti, syndicaliste métallo de Charleroi et dirigeant ouvrier du P.C. de Belgique. Par ailleurs, notre camarade Aymeric Monville, co-animateur des éditions Delga, a eu l’honneur d’être officiellement reçu par M. l’Ambassadeur en France de la République populaire de Chine à propos de la sortie prochaine d’un livre sur la Chine. Très aimablement, M. l’Ambassadeur, par ailleurs militant du PCC, ayant appris qu’Aymeric était aussi un dirigeant du PRCF, lui a demandé des informations politiques à ce sujet. 

Questions nationales et sociales

VICTOIRE POUR LES AGENTS E.D.F. ENTRES EN RESISTANCE ! A L’ACTION POUR LE RETRAIT TOTAL ET DEFINITIF DES PROJETS D’EURO-DEMANTELEMENT D’ELECTRICITE DE FRANCE – OUI, ON PEUT GAGNER CONTRE CE REGIME ANTINATIONAL ET ANTIPOPULAIRE !

En obtenant le retrait pur et simple du projet Hercule, puis celui du projet Le Maire mensongèrement intitulé « Grand EDF », qui tous deux comportaient le démantèlement final et l’euro-privatisation galopante de secteurs entiers d’Electricité de France, les agents d’EDF, avec à leur tête les combatifs syndicalistes de classe de la CGT-Energie, ont obtenu une première grande victoire qui montre le chemin à tous les syndicalistes de France. Oui on peut gagner quand on dit la vérité sur l’Europe capitaliste supranationale, commanditaire arrogant du dépeçage des services publics français (SNCF, EDF, etc.) et de leur euro-alignement néolibéral (contre-réformes Blanquer/Vidal de l’Université et du lycée), quand on use de méthodes de lutte qui font mal au grand capital (y compris « couper le jus » aux capitalistes!), quand on associe l’intérêt national à celui du monde du travail et quand on unit les travailleurs concernés sur des objectifs clairs sans céder au pseudo « dialogue social » de Macron et Cie.Le PRCF est fier d’avoir été constamment aux côtés des syndicalistes CGT d’EDF et de leur avoir donné la parole sur son site internet et dans son journal papier I.C., notamment en dialoguant publiquement avec le camarade Cédric Liechti, le courageux dirigeant de la CGT-Energie francilienne et que la direction d’EDF avait tenté de faire condamner.La déclaration des secrétaires nationaux du PRCF commentant l’allocution Macron du 12 juillet se termine par les mots: « la grande explication de notre peuple avec le régime Macron approche ». De plus en plus, alors que 4 ouvriers sur 5 et que 4 jeunes sur 5 ont refusé de voter aux Régionales dernières, où aucune alternative claire n’était offerte au peuple, il apparaît que nous pouvons GAGNER contre ce régime sans base populaire (3,5% des inscrits dans le Nord pour la liste LAREM) qui n’est que le masque de plus en plus transparent du MEDEF, de l’UE du grand capital… et de l’OTAN.Plus que jamais, avec Fadi Kassem et l’Alternative rouge et tricolore, faisons germer en France les idées de Frexit progressiste, de « tous ensemble en même temps » contre l’ensemble des contre-réformes, la proposition d’une grande manifestation unitaire de combat à la rentrée sur le thème: « ils cassent le pays, bloquons leurs profits », de nationalisation démocratique des secteurs clés de l’économie, de populaire rouvrant à notre pays la voie révolutionnaire vers le socialisme.

NON AU « PASSE SANITAIRE », NON A LA DIVISION ENTRE CITOYENS ET ENTRE TRAVAILLEURS, DES MOYENS MASSIFS POUR L’HÔPITAL PUBLIC !

Dès le 12 juillet, les secrétaires nationaux du PRCF mandatés par le secrétariat national ont condamné le « passe* sanitaire » comme un moyen brutal, ségrégatif, antidémocratique, visant à diviser les Français et le mouvement populaire, à aggraver le conditionnement existant à une société de contrôle permanent tout en occultant les manquements énormes de la politique sanitaire officielle, que ce soit en matière de soins, de vaccination ou de moyens alloués aux hôpitaux et aux structures de santé. Le PRCF appelle donc à diffuser aux manifestants la déclaration PRCF du 12 juilletqui vient d’être éditée en tract. Bien entendu, étant donné la reprise des contaminations liées au mutant Delta en France et ailleurs, il faut respecter les gestes-barrières et prendre grand soin de de ne jamais compromettre les drapeaux rouges et tricolores du PRCF avec les dirigeants de l’extrême droite, les Philippot et autre Dupont-Aignan. Pas de confusion non plus avec les mots d’ordre des anti-Vax de principe qui, dans nombre d’endroits, tentent de diriger ces manifestations ou de minimiser la gravité de l’épidémie en tant que telle. En revanche, partout où c’est possible, les militants du PRCF « affichent la couleur » aux côtés des militants progressistes et des syndicalistes de lutte. Surtout, le PRCF propose à l’ensemble des forces progressistes politiques et syndicales de PRENDRE L’INITIATIVE de manifestations demandant clairement:* la levée du passe sanitaire et de toutes les mesures indignes menaçant l’emploi des personnels de santé (successivement béatifiés puis diabolisés par le gouvernement!) et, à travers eux, le code du travail et les statuts publics. Il ne peut s’agir bien entendu de cautionner les campagnes visant les vaccins dans leur principe même ; sur ce sujet, il faut demander l’accès pour les citoyens français à tous les vaccins mondialement disponibles, y compris russes, chinois et cubains, la nationalisation franche de Sanofi, la fin des brevets honteux de Pfizer et Cie sur les vaccins et la possibilité massive pour les habitants des pays pauvres d’accéder à la vaccination gratuite. En France, au lieu de criminaliser ceux qui refusent la vaccination sur eux-mêmes ou qui s’interrogent à son sujet, un Etat démocratique et responsable mettrait en place la possibilité très large de se vacciner facilement et rapidement pour ceux qui le souhaitent, surtout dans les quartiers populaires. Dans les services publics, la discussion argumentée, sans menaces ni pression est la seule méthode envisageable, démocratique et efficace. 

  • le refus de la scandaleuse décision de Blanquer de discriminer les enfants à l’école en fonction de leur rapport à la vaccination, sans oublier non plus de développer largement l’information et le débat sur la question des traitements;
  • la levée, non seulement du « passe sanitaire », mais de TOUTES les mesures liberticides et fascisantes prises depuis des années en tous domaines par les gouvernements maastrichtiens successifs, en particulier de la loi « Sécurité globale » et de l’inscription dans la loi des dispositifs de l’état d’urgence
  • Et surtout, n’oublions jamais d’exiger le retrait de toutes les contre-réformes maastrichtiennes en cours ou projetées (SNCF, EDF, Education nationale, Aéroports, indemnités chômage, retraites, etc.), car il n’est que trop évident que Macron fait volontairement porter le débat sur la seule question du passe pour faire passer en douce les projets gravissimes contre les acquis sociaux
  • l’augmentation substantielle des petits et moyens salaires, des indemnités chômage, des pensions et des minimas sociaux, car pour des millions de gens dans notre pays, le souci n°1 reste celui de se nourrir et de se loger décemment;

*Que ce régime américano-formaté écrit systématiquement en anglais: « pass », alors que ce mot anglais est lui-même d’origine française.