Ils ont fait reculer Hercule : les syndicalistes de l’énergie résistent à l’euro destruction du service public de l’énergie

VICTOIRE POUR LES AGENTS E.D.F. ENTRES EN RESISTANCE ! 
A L’ACTION POUR LE RETRAIT TOTAL ET DEFINITIF DES PROJETS D’EURO-DEMANTELEMENT D’ELECTRICITE DE FRANCE – OUI, ON PEUT GAGNER CONTRE CE REGIME ANTINATIONAL ET ANTIPOPULAIRE !

En obtenant le retrait pur et simple du projet Hercule, puis celui du projet Le Maire mensongèrement intitulé « Grand EDF », qui tous deux comportaient le démantèlement final et l’euro-privatisation galopante de secteurs entiers d’Electricité de France, les agents d’EDF, avec à leur tête les combatifs syndicalistes de classe de la CGT-Energie, ont obtenu une première grande victoire qui montre le chemin à tous les syndicalistes de France. 

Oui on peut gagner quand on dit la vérité sur l’Europe capitaliste supranationale, commanditaire arrogant du dépeçage des services publics français (SNCF, EDF, etc.) et de leur euro-alignement néolibéral (contre-réformes Blanquer/Vidal de l’Université et du lycée), quand on use de méthodes de lutte qui font mal au grand capital (y compris « couper le jus » aux capitalistes!), quand on associe l’intérêt à celui du monde du travail et quand on unit les travailleurs concernés sur des objectifs clairs sans céder au pseudo « dialogue social » de Macron et Cie.

Le PRCF est fier d’avoir été constamment aux côtés des syndicalistes CGT d’EDF et de leur avoir donné la parole sur son site internet et dans son journal papier Initiative Communiste, notamment en dialoguant publiquement avec le camarade Cédric Liechti, le courageux dirigeant de la CGT-Energie francilienne et que la direction d’EDF avait tenté de faire condamner.La déclaration des secrétaires nationaux du PRCF commentant l’allocution Macron du 12 juillet se termine par les mots: « la grande explication de notre peuple avec le régime Macron approche ». De plus en plus, alors que 4 ouvriers sur 5 et que 4 jeunes sur 5 ont refusé de voter aux Régionales dernières, où aucune alternative claire n’était offerte au peuple, il apparaît que nous pouvons GAGNER contre ce régime sans base populaire (3,5% des inscrits dans le Nord pour la liste LAREM) qui n’est que le masque de plus en plus transparent du MEDEF, de l’UE du grand capital… et de l’OTAN.Plus que jamais, avec Fadi Kassem et l’Alternative rouge et tricolore, faisons germer en France les idées de Frexit progressiste, de « tous ensemble en même temps » contre l’ensemble des contre-réformes, la proposition d’une grande manifestation unitaire de combat à la rentrée sur le thème: « ils cassent le pays, bloquons leurs profits », de nationalisation démocratique des secteurs clés de l’économie, de nouvelle démocratie populaire rouvrant à notre pays la voie révolutionnaire vers le socialisme.

A lire :