Non au #PassSanitaire : non à la division entre citoyens et en travailleurs, des moyens massifs pour l’Hôpital Public !

31 juillet 2021 – Paris – manifestation des gilets jaunes – image source Twitter

Les manifestations de ce 31 juillet ont été importantes, entre rejet de la diversion du prétendu passe sanitaire et résistance aux contre réformes antisociales – réforme des retraites et de l’assurance chômage – exécutées en application des ordres de l’Union Européenne. Par exemple, nous avons relevé la présence de :

  • 30 000 manifestants dans le défilé des gilets jaunes entre métro Villiers et Bastille (NDLR Philippot a lui réuni 5 000 manifestant à Montparnasse)
  • 14 000 manifestants à Toulon
  • 7000 à Nice
  • 8000 à Lyon
  • 6000 à Toulouse
  • 6000 à Rouen
  • 6000 à Bordeaux
  • 2500 à Lille
  • 10 000 à Montpellier
  • 10 000 à Nantes
  • 10 000 à Marseille
  • 3000 à Strasbourg
  • 3000 à Metz
  • 3000 à Nancy

Les militants communistes du PRCF dans ce contexte et avec leur tract proposent d’organiser la colère au service de la tous ensemble et en même temps des intérêts des travailleurs. Un impératif, alors que l’extrême droite comme toujours rode pour stériliser et diviser la populaire vers ses dangereux objectifs, rétrogrades, antisociaux, toujours au service de l’ordre d’exploitation capitaliste.

NON AU « PASSE SANITAIRE », NON A LA DIVISION ENTRE CITOYENS ET ENTRE TRAVAILLEURS, DES MOYENS MASSIFS POUR L’HÔPITAL PUBLIC !

Dès le 12 juillet, les secrétaires nationaux du PRCF mandatés par le secrétariat national ont condamné le « passe* sanitaire » comme un moyen brutal, ségrégatif, antidémocratique, visant à diviser les Français et le mouvement populaire, à aggraver le conditionnement existant à une société de contrôle permanent tout en occultant les manquements énormes de la politique sanitaire officielle, que ce soit en matière de soins, de vaccination ou de moyens alloués aux hôpitaux et aux structures de santé. Le PRCF appelle donc à diffuser aux manifestants la déclaration PRCF du 12 juilletqui vient d’être éditée en tract

Bien entendu, étant donné la reprise des contaminations liées au mutant Delta en France et ailleurs, il faut respecter les gestes-barrières et prendre grand soin de de ne jamais compromettre les drapeaux rouges et tricolores du PRCF avec les dirigeants de l’extrême droite, les Philippot et autre Dupont-Aignan. Pas de confusion non plus avec les mots d’ordre des anti-Vax de principe qui, dans nombre d’endroits, tentent de diriger ces manifestations ou de minimiser la gravité de l’épidémie en tant que telle. En revanche, partout où c’est possible, les militants du PRCF « affichent la couleur » aux côtés des militants progressistes et des syndicalistes de lutte. Surtout, le PRCF propose à l’ensemble des forces progressistes politiques et syndicales de PRENDRE L’INITIATIVE de manifestations demandant clairement:

# la levée du passe sanitaire et de toutes les mesures indignes menaçant l’emploi des personnels de santé (successivement béatifiés puis diabolisés par le gouvernement!) et, à travers eux, le code du travail et les statuts publics. Il ne peut s’agir bien entendu de cautionner les campagnes visant les vaccins dans leur principe même ; sur ce sujet, il faut demander l’accès pour les citoyens français à tous les vaccins mondialement disponibles, y compris russes, chinois et cubains, la nationalisation franche de Sanofi, la fin des brevets honteux de Pfizer et Cie sur les vaccins et la possibilité massive pour les habitants des pays pauvres d’accéder à la vaccination gratuite. En France, au lieu de criminaliser ceux qui refusent la vaccination sur eux-mêmes ou qui s’interrogent à son sujet, un Etat démocratique et responsable mettrait en place la possibilité très large de se vacciner facilement et rapidement pour ceux qui le souhaitent, surtout dans les quartiers populaires. Dans les services publics, la discussion argumentée, sans menaces ni pression est la seule méthode envisageable, démocratique et efficace.

# le refus de la scandaleuse décision de Blanquer de discriminer les enfants à l’école en fonction de leur rapport à la vaccination, sans oublier non plus de développer largement l’information et le débat sur la question des traitements;* la levée, non seulement du « passe sanitaire », mais de TOUTES les mesures liberticides et fascisantes prises depuis des années en tous domaines par les gouvernements maastrichtiens successifs, en particulier de la loi « Sécurité globale » et de l’inscription dans la loi des dispositifs de l’état d’urgence

# Et surtout, n’oublions jamais d’exiger le retrait de toutes les contre-réformes maastrichtiennes en cours ou projetées (SNCF, EDF, Education nationale, Aéroports, indemnités chômage, retraites, etc.), car il n’est que trop évident que Macron fait volontairement porter le débat sur la seule question du passe pour faire passer en douce les projets gravissimes contre les acquis sociaux

# l’augmentation substantielle des petits et moyens salaires, des indemnités chômage, des pensions et des minimas sociaux, car pour des millions de gens dans notre pays, le souci n°1 reste celui de se nourrir et de se loger décemment;


2100726-Communiqué 26 Juillet