Face à la macro-fascisation en cours, le sursaut nécessaire de tous les antifascistes sincères ! #marchedeslibertés #Alternative #RougeTricolore #FK2022

Avec FADI KASSEM et le PRCF, PORTONS L’ALTERNATIVE ROUGE ET TRICOLORE –  Communiqué n°19 – 10 juin 2021 

Alors que les têtes d’affiche de l’euro-gauche de Madame et Messieurs Hidalgo (PS), Jadot (EELV) et Roussel (PCF-PGE) cautionnent la manifestation policière pseudo-syndicale qui, menaçante, se tenait à nouveau à proximité du Parlement en présence d’un ministre bafouant la séparation des pouvoirs, tout est fait par les gouvernants pour criminaliser progressistes et patriotes dénonçant cette opération sans précédent dans l’histoire de la Vème République.  

Leur est en réalité reproché, à ces antifascistes sincères, d’avoir eu la décence de dénoncer une opération de déstabilisation des fondements de la République quelques jours après l’appel au coup d’État d’officiers factieux applaudis par Le Pen. 

Un seuil dangereux dans la fascisation et la marche à l’État policier de la France est franchi, en témoigne l’appel au meurtre de militants FI dans la vidéo d’un fanatique d’ultra-droite. 

En ce 10 juin 2021, jamais nous n’oublions qu’il y a 77 ans, ici, en France, la Division Das Reich massacra Résistants patriotes et communistes, tua à Oradour-sur-Glane

L’Union européenne, si compendieuse à saper libertés publiques et droits sociaux des travailleurs, y compris ceux des journalistes de toute obédience, songea-t-elle un instant à « la leçon d’Oradour » dans sa résolution anticommuniste du 19 septembre 2019 ? Pouvons-nous la croire, elle qui soutint mordicus un plumitif Biélorusse ayant combattu au sein d’un bataillon arborant les insignes de la IIe Div. Das Reich ?  

Nous, communistes et patriotes du PRCF sommes les continuateurs des campagnes populaires mais non populistes menées chaque fois que les bases de la cohésion nationale s’abaissaient. 

Menées naguère par un Parti Communiste Français aujourd’hui dédaigneux de sa propre histoire, lui qui insuffla les actes de Résistance intérieure dans notre pays portées aux nues par l’Homme du 18-Juin, le PRCF n’a jamais abandonné à la droite et à l’extrême droite, qui la polluent et qui la dévoient, la sûreté des citoyens. Pas davantage, le PRCF n’abandonne et relègue la patrie, le drapeau tricolore et la Marseillaise qui sont l’héritage commun issu de la Révolution française

Nous soutiendrions toute authentiquement syndicale qui viserait vraiment à donner les moyens de sa mission à une police enfin rendue à son périmètre républicain, ainsi qu’à une armée affranchie de l’OTAN et défendant vraiment la souveraineté française, ce qui impliquerait l’émergence d’une nouvelle République sociale et démocratique émancipée de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme. 

Nous n’en condamnons que plus fortement les exactions déshonorantes commises sur ordre à l’encontre des Gilets jaunes, des en lutte ou de citoyens comme Steve Caniço, sans parler des demandes exorbitantes visant à « juger » des personnes en état d’aliénation mentale ou à imiter en France la barbarie étasunienne dans l’application indiscriminée de « peines-planchers » bafouant le principe fondamentalisé en droit d’individualisation de la peine. 

De telles mesures creuseraient le fossé police-population et, in fine, aggraveraient l’insécurité des policiers dans leurs missions de « gardiens de la paix« . 

Solidaires des progressistes qu’essaie d’intimider Darmanin, y compris quand nous avons de lourdes divergences avec eux, nous serons présents avec Fadi Kassem à la manifestation antifasciste du 12 juin

Nous n’y séparerons pas l’appel à bloquer la fascisation galopante en cours, de la dénonciation des surenchères liberticides des Le Pen, Darmanin-Macron et consorts, ni de la mobilisation urgente des patriotes progressistes pour sortir la France d’une UE dont la politique réactionnaire sur tous les terrains – acquis sociaux, services publics, « produire en France« , etc. – alimente à jet continu la fascisation idéologique et politique de la France et du sous-continent européen.