Après les accords de Bruxelles : Plus que jamais, sortir de l’Euro et de l’Union Européenne !

LOGO-PRCF+INI

La Troïka (UE,BCE,FMI) impose, après un étranglement économique et un blocus financier du pays, un nouveau plan de privatisations, de régressions sociales, d’insultes à la souveraineté du peuple grec.

Rien n’est réglé après ces 17heures de chantages, de pressions, de menaces sur la Grèce.

Surtout les peuples d’ peuvent constater que l’UE et ses institutions ont un seul objectif, une seule raison d’être : faire payer les travailleurs et les peuples pour le seul profit du grand capital financier.

BRISONS-LES-CHAINES-DE-L-UNION-EUROPEENNE200L’UE a été fondée par et pour le capital et donc contre le monde du travail et les peuples.

Le discours inepte sur une “Europe sociale, démocratique” montre à l’épreuve des faits sa totale vacuité. Continuer à le tenir revient à de la complicité avec la politique de dévastation sociale et de destruction démocratique de l’UE du capital.

Autre constat la domination de l’impérialisme allemand sur l’UE. Avec ses alliés historiques, les anciens alliés de l’Axe, Pays Baltes, Hongrie, Slovaquie, Finlande…l’Allemagne impose son point de vue et les faux-semblants de résistance de François Hollande n’y changent rien. Broyant les souverainetés populaires/nationales, imposant dans toute l’Europe la politique qui favorise le grand capital allemand, ce qui d’apparente à un IVe Reich apparait comme le maître de l’empire européen. Les patriotes de tous les pays doivent prendre conscience de cette donne laquelle n’exonère en rien les capitalistes de chaque pays qui, comme toujours, collaborent avec l’impérialisme dominant.

prcf-non-referendum-grèceToutefois rien n’est joué. La leçon de cet épisode va renforcer la détermination des peuples à en finir avec l’euro et l’UE. Car ils ne peuvent que constater que les maîtres-chanteurs de Bruxelles, Berlin ou Paris, les racketteurs de la Troïka, les banksters de la BCE, n’ont qu’une seule visée : servir les riches, et pour cela terroriser les peuples pour les réduire à la misère.

Demain en Grèce, en Espagne, au Portugal, en Irlande, en Italie des leçons seront tirées par les peuples. Les sornettes sur “l’UE sociale” cesseront d’entretenir des illusions démobilisatrices et mystificatrices. Les vrais clivages de classe s’imposeront.

La nécessité de combattre l’UE, cette prison des peuples, cette broyeuse des conquêtes sociales et démocratiques s’imposera sous le poids des faits qui sont têtus.

PRCF affiche départementales UE vallsEn France aussi les tristes  marionnettes du MEDEF et de l’UE, Sarkozy, odieux et collabo hier encore depuis Bruxelles, Hollande, lâche facilitateur des manœuvres allemandes, seront démasqués. Chez nous aussi le sens de la légitime défense sociale, de la dignité nationale amènera notre peuple à s’unir dans un vaste Front Antifasciste, Populaire et Patriotique pour sortir de l’euro, de l’UE et de l’OTAN bras armé de l’impérialisme. Engageant ainsi un processus historique mettant le socialisme à l’ordre du jour.

Preuve est faite que rien de bon ne peut sortir de l’euro et de l’UE.

Preuve est faite que pour s’en sortir, il faut en sortir.

Commission Internationale du .  13 juillet 2015

2 Commentaires de lecteur “Après les accords de Bruxelles : Plus que jamais, sortir de l’Euro et de l’Union Européenne !

  1. SG
    18 juillet 2015 at 08:15

    TSIPRAS en arrière est la carpette droitière du capital, le Kollabo capo du système qui vient de vendre son peuple à la finance internationale.

  2. Jeanne le Marec
    18 juillet 2015 at 08:28

    « il ne suffit pas de dire que des têtes doivent tomber, mais dire lesquelles et le faire rapidement »!