Pourquoi manifester le 30 mai à Paris : Caroline Andreani [Paris 14h Place E Herriot – TOUS ENSEMBLE]

Appel large 30 mai 2Retrouvez les différentes tribunes appelant au 30 janvier de Caroline Andréani (membre du CN du PCF), Gilles Questiaux (animateur de Reveil Communiste), William Roger (Rassemblement des Cercles Communistes) et Antoine Manessis () dans le n°157 d’Initiative Communiste, mensuel du

Caroline Andreani est membre du Conseil National du PCF

Lors du referendum de Maastricht, l’Union Européenne a été vendue comme un produit publicitaire. La “fabrique du consentement ” s’est faite sur l’image d’une UE idyllique, remisant la seconde guerre mondiale au rang des souvenirs lointains, où l’opulence régnerait et que les “standards sociaux” seraient harmonisés par le haut.

Avons-nous jamais été dupes? Conscients de la manipulation, nous étions malgré tout loin du compte quant aux conséquences : guerres et démantèlement de l’ex-Yougoslavie, augurant l’interventionnisme en Ukraine ; déni de démocratie systématique dès qu’un peuple rejette les traités européens ; attaques répétées contre les souverainetés nationales  ; attaques incessantes contre les acquis sociaux ; et au besoin, mise à l’agonie de pays entiers pour maintenir les profits de l’élite capitaliste.

Face à cette réalité, les “forces de gauche” en France apportent leur caution. Les sociaux-démocrates appliquent systématiquement les politiques dictées par l’UE au prétexte qu’il n’existe pas d’autre politique possible ; les communistes et le Front de Gauche se donnent pour univers indépassable la construction d’une “ sociale”. Avec pour conséquence de la laisser le champ de la critique à l’extrême droite.

Dix ans après le rejet du TCE, malgré le viol de l’expression populaire, nous devons continuer à dénoncer l’UE pour ce qu’elle est et ce vers quoi elle nous conduit : l’asservissement des peuples aux intérêts du capitalisme. L’exemple de la Grèce démontre que l’UE est une machine à broyer les peuples et que ses dirigeants n’ont pas l’intention de desserrer l’étau. Quitte à instaurer, partout où cela sera nécessaire, des régimes autoritaires et une répression féroce.

En tant que communiste, notre responsabilité est de poursuivre le travail politique avec tous ceux qui, comme nous, rejettent l’UE, bras armée du capitalisme mondialisé.

IC 157 mai 2015

 

Commentaire de lecteur “Pourquoi manifester le 30 mai à Paris : Caroline Andreani [Paris 14h Place E Herriot – TOUS ENSEMBLE]