Grèves et manifestations : Très forte mobilisation de la fonction publique contre l’euro- austérité

Grèves et manifestations : Très forte mobilisation de la contre l’euro austérité : Plus de 50% de grévistes dans l’Éducation Nationale, 1 fonctionnaire sur trois en grève aux finances publiques et un taux de grévistes recencés par la CGT à plus de 30% toute fonction publique confondue. C’est une très forte mobilisation générale des trois versants de la fonction publique, pour le service public, les statuts, les salaires, l’emploi. Une mobilisation qui est un non clair et net à la politique de Macron de suppressions massives d’emplois, de casse des cotisations sociales – qui est en réalité une baisse des salaires – et de hausse de la CSG, une politique de libéralisation et de privatisation des services publics. Une politique qui est  la stricte continuation dans le toujours pire de l’, une politique applaudie par les multinationales, le MEDEF, l’oligarchie capitaliste et qui est imposée à coups  de directives européennes et de contrôle du budget du gouvernement par la Commission Européenne sous la menace de l’Euro.

Cette mobilisation historique, l’une des plus fortes de ces dix dernières années avec près d’un demi million de en manifestation dans la rue, est également un appel au et en même temps. L’emploi, les salaires, les statuts, le code du travail, c’est la même bataille. Or chacun peut constater que la division et l’éparpillement des , dans un calendrier de mobilisations qui ne sert qu’à empêcher la grève générale, et interdire de bloquer les profits, ne sert qu’à permettre à Macron-UE-MEDEF d’écraser toujours plus le peuple. Alors même que la bataille des ordonnances ne vient que de commencer, déjà Macron annonce qu’il va s’en prendre aux retraites, à l’assurance chômage, à la sécu. Ce n’est pas une surprise puisqu’il s’agit des trois points d’attaque fixés par la Commission Européenne dans le programme qu’elle a ordonnée au gouvernement français en mai dernier dans ses GOPE (recommandations par pays).

Plus que jamais, alors que pour la première fois depuis la rentrée, les lycéens et étudiants ont fait leur entrée dans la mobiliation, l’heure est au tous ensemble et en même temps; c’est en ce sens que dans les manifestations, les militants du PRCF ont fait valoir la proposition d’une grande manifestation nationale unitaire à Paris pour lancer la grève générale.

Les chiffres des manifestations :

  • Paris : 50 000
  • Marseille : 35 000
  • Toulouse : 20 000
  • Nantes : 8 000
  • Bordeaux : 10 000
  • Lille : 9 000
  • Lyon : 12 000
  • Montpellier : 6 000
  • Le Havre : 5 000
  • Caen : 5 000
  • Rennes : 5 000
  • Grenoble : 4 000
  • Strasbourg : 4 000
  • etc.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

Le PRCF à l’action dans toute la France

quelques exemples par nos correspondants à Paris, Lille, Marseille et Grenoble

A Paris :

45 000 manifestants dans une manifestation dynamique avec la mobilisation de la jeunesse lycéens et étudiants (lire ci après) au coté de la fonction publique. Et le slogan du tous ensemble revenant tout au long de la manifestation.

Une délégation du PRCF parisien était venue soutenir la manifestation, plusieurs milliers de tracts (lire ici) ont été diffusés

A Marseille :

Tandis qu’une délégation du PRCF a défilé à Avignon, le PRCF de Marseille était présent dans la manifestation intersyndicale CGT, FSU, SUD et CNT, comprenant également quelques syndicalistes de la CFDT et de l’UNSA. Les militants du PRCF ont entamé la journée par un collage d’affiches, avant de distribuer près d’un milliers de tracts dans le cortège.  Grand absent, FO qui avait étrangement choisi de faire bande à part en défilant le matin seule. Un choix perdant qui n’a que fort peu mobilisé, le choix de la division de Mailly se paye par des rangs clairsemés. Là où de 14h à 16h30 ce sont plus de 30 000 manifestants qui ont défilé du vieux port à la place Castellane , FO n’a réuni qu’au plus 2 à 3000 manifestants, essentiellement des territoriaux de la métropole de Marseille.

A Lille :

A Lille, les militants du PRCF 62/59 ont diffusé plus d’un millier de tracts “spécial fonction publique” (lire ici)  et 300 « conseils de classe », bulletin de la commission éducation du PRCF, ont également été diffusés aux professeurs en lutte. À noter qu’une dizaine d’Initiative Communiste ont été vendus dans la manifestation.

A Grenoble :

Environ 4.000 manifestants à Grenoble. Une belle mobilisation alors que la journée n’était pas tous ensemble et en même temps et que les appels à la grève ne concernaient que la fonction publique, et que cette fois encore des “innovations” de trajet ont probablement démobilisé : parcours partant du campus universitaire au centre ville en passant par le Rectorat puis la Cité administrative, un vrai marathon de 6 ou 7 km. Une longue marche de plus de 2 heures…

Les plus de 500 tracts diffusés par la délégation du PRCF 38 ont été très bien accueillis.

La mobilisation vu avec le compte twitter du PRCF : @PRCF_

Les jeunes rejoignent la mobilisation

Des mobilisations importantes partout en France

un peu d’humour :