Flash Info Luttes – semaine 15 / avril 2015

La rédaction de France 2 et son présentateur vedette Pujadas fait la promo du MEDEF

Poing IC Luttes info lutteEn ce lundi de Pâques, la rédaction de France 2, aux ordres du premier Ministre et du Président du MEDEF avait choisi comme sujet dans le cadre de la flexibilité   “le nouveau contrat de travail” réclamé depuis des mois par Pierre Gattaz, à savoir, laisser le champ libre aux patrons de licencier sans motifs sérieux. Le rêve de tout employeur de disposer à souhait d’une main d’œuvre jetable et corvéable à merci. Prenant exemple sur ce qui se passe dans les entreprises du BTP à savoir : entre le CDD et le CDI étendre à toutes les entreprises un contrat de fin de chantier qui bien sur sera laissé au bon vouloir des patrons, et, comme l’explique ce patron devant les caméra de France 2  contrat de travail en main, “à la fin du chantier ou lors d’une baisse d’activité je peut licencier sans aucune indemnité et surtout, le n’a aucun recours devant la juridiction prudhommale” . Sur une autre chaine, le patron de la CFTC interrogé sur ce sujet, Le Patron en rajoute une couche quand il affirme qu’il est d’accord avec la flexibilité dans le travail.

Tout cela pour soit disant faire baisser le chômage. Dans les faits, la réalité est toutes autre. On constate tous les jours que la précarité, la flexibilité, les immenses cadeaux fait au patronat ne cessent de progresser,,,,ET LE CHOMAGE AUSSI ! Il y a désormais 6,5 millions de chômeurs en France, près d’un quart de la population en age de travailler. Et le CHOMAGE TUE !

Et si à l’occasion de la journée d’action interprofessionnelle du 9 avril lancé par les organisations syndicales CGT, FO, Solidaires et FSU les travailleurs prenait enfin conscience. Et si c’étaient eux, qui décidaient A LEUR TOUR de précariser le grand patronat et de licencier ces super-assistés vivant  de la sueur des travailleurs, que sont les actionnaires capitalistes, les hauts fonctionnaires de Bruxelles et ces soit-disant socialistes hollandiens qui insultent chaque jour un peu plus la mémoire de Jean Jaurès et d’Ambroise Croizat ?

Alors TOUS DANS LA LE 9 AVRIL pour accuser, non seulement Valls-MEDEF, mais l’UE du capital et son euro qui étrangle les salaires dans toute l’Europe, sans oublier les ruineuses guerres impérialistes de Fabius et de ses commanditaires sanglants de l’OTAN.

Les en cours

Grève des éboueurs d’Avignon dès le 7 avril 2015

Date de début de la grève : 07/04/2015 – date de fin : non déterminée

A l’initiative de la CGT, les éboueurs du Grand Avignon seront en grève dès le mardi 7 avril 2015.

Les revendications concernent les conditions de travail

Grève des bus et trams à Brest dès le 3 avril 2015

Date de début de la grève : 03/04/2015 – date de fin : non déterminée

A l’appel la CFDT, les chauffeurs des bus et trams du réseau Bibus à Brest seront en grève à partir du vendredi 3 avril 2015.

Le mouvement concerne la sécurité.

Grève chez la compagnie aérienne Hop! le 10 avril 2015

Date de la grève : 10/04/2015 toute la journée

A l’appel de l’UNSA, les personnels navigants commerciaux (PNC) de la compagnie aéreii Hop! seront en grève le vendredi 10 avril 2015.

Le mouvement porte sur les salaires.

Grève des enseignants de la Nièvre le 14 avril 2015

Date de la grève : 14/04/2015 toute la journée

A l’initiative de plusieurs syndicats, les enseignants de la Nièvre sont en grève le mardi 14 avril 2015.

Ils protestent contre la fermeture de classe à la prochaine rentrée.

Loire:les salariés de Mory Global à Saint-Étienne occupent leur entreprise

Les salariés stéphanois de l’entreprise de transport Mory Global ont voté samedi à l’unanimité l’occupation du site, après 18 jours de grève. Ils protestent contre le report de la réunion au ministère du travail au 13 avril.

Après 18 jours de grève, les salariés de Mory Global à Saint-Étienne occuperont leur entreprise à partir de ce mardi 7 avril. L’occupation du site a été votée à l’unanimité samedi dernier, pour protester contre le report au 13 avril de la réunion au ministère du travail.

La trentaine de salariés du site stéphanois ne se battent plus pour conserver leurs emplois. Ils veulent désormais négocier leurs départs: des primes de licenciement en fonction de l’ancienneté, un programme d’ accompagnement pour retrouver du travail.

Dix-neuvième jour de grève à Radio France

Alors que la ministre de la Culture a demandé à Mathieu Gallet d’engager un nouveau dialogue dans l’entreprise, les antennes restent paralysées, au moins jusqu’à demain.

Radio France est entré ce lundi dans son 19e jour de grève, la plus longue de son histoire, et le conflit risque d’encore se durcir cette semaine car la direction doit présenter un plan de réductions d’effectifs. Ce matin, sur France Inter où la matinale était diffusée malgré la grève, la ministre de la Culture Fleur Pellerin a répété que le gouvernement avait décidé de stabiliser depuis 2012 la dotation publique de Radio France (environ 650 millions d’euros) au lieu de l’augmenter car «on peut penser une radio publique ambitieuse» mais «plus économe des deniers publics». «On demande des efforts à tout le monde», a-t-elle plaidé. Elle a aussi réclamé «un grand chantier de modernisation sociale» à Radio France et souhaité de «trouver une issue au conflit».

Taverny : les salariés de Carrefour Market mobilisés pour leurs salaires

TAVERNY, SAMEDI 4 AVRIL 2015. Après celui de Puiseux-Pontoise en mars, la grève de Carrefour Market a touché le supermarché de Taverny. Salariés et CGT réclament une hausse des salaires pour « un travail souvent pénible ».

Des clients accueillis à la veille de Pâques par une trentaine de manifestants. Samedi matin, à l’appel de la CGT, une trentaine de syndicalistes et de salariés de Carrefour market, dont 6 grévistes du magasin de Taverny (sur 20 présents ce jour-là) se sont rassemblés devant l’établissement.

Béziers : Débrayages chez BMT

La grève des chauffeurs de bus de BMT qui tournent sur le territoire de l’Agglo risque de se durcir après le retour des vacances scolaires. Des dossiers pourraient aussi être débattus devant la justice.

Vendredi, les chauffeurs de bus de Béziers Méditerranée transport ont de nouveau débrayé 59 minutes. Ce sera la même chose vendredi prochain, à partir de 17 h, et le mouvement pourrait se durcir à la rentrée. Sur ce dernier point, Gilles Escarguel, le responsable du syndicat Unsa, n’a pas souhaité évoquer les mesures qui seraient mises en place pour se faire entendre.

La justice saisie dans le conflit

Le conflit social est en train de prendre une nouvelle tournure au sein de BMT. En effet, désormais nous sommes au-delà des simples revendications salariales (0,5 % d’augmentation des salaires pour rattraper l’augmentation du Smig en 2014). La justice a été saisie et des poursuites pour harcèlements ont été lancées.

Sambre et Meuse: la pression ne faiblit pas dans la rue

Deux semaines après une première dans le centre-ville de Maubeuge, les salariés de Sambre et Meuse sont retournés faire entendre leur voix dans la rue ce samedi matin. Accompagnés de centaines de personnes, solidaires de ces travailleurs dont l’usine a été liquidée début mars.

Ils étaient nettement plus nombreux qu’il y a quinze jours, un peu plus de 500 personnes selon nos calculs, à battre le pavé aux côtés des ouvriers qui occupent jour et nuit leur usine depuis vingt jours. Mais la motivation et l’envie de se battre pour leur avenir, notamment pour obtenir une prime supra-légale de 20 000 € par salarié, était toujours là. Plus forte que jamais.