Énergie: 150 sites occupés, 9 semaines de grève. Face à la mobilisation qui monte, la répression judiciaire anti-syndicale !

“Oser dire non à ceux qui veulent exploser le service public de l’électricité et du gaz et se lever pour défendre les droits des travailleurs de l’ et ceux des usagers du Services Public à un service de qualité”. C’est ce que font les travailleurs de l’. Dans toutes les entreprises issues du morcellement du Service Public de l’, , ENGIE, (réseau de distribution), GRDF (réseau de distribution de gaz) etc… des centaines de sites de production sont occupés et les travailleurs sont en depuis plus de 8 semaines.

La commission Luttes du PRCF fait part de son soutien à l’action des électriciens- gaziers et appelle l’ensemble des travailleurs à les rejoindre, en solidarité, pour défendre, avec eux, le Service Public. Ce Service Public en passe d’être liquidé par les privatisations et l’ouverture à la concurrence du secteur de l’Énergie, décidées et imposées par l’Union Européenne. Le résultat ? Augmentation des tarifs, baisse de la qualité du service, destruction de l’outil de production et donc de l’indépendance énergétique de la France. Et la destruction des droits des travailleurs de l’énergie, la remise en cause du statut et de la convention collective des IEG ne se traduit que par l’augmentation continue des profits des multinationales qui ont mis la main sur une partie de notre Service Public de l’énergie. Il suffit de regarder GDF. Transformé en Société Anonyme – comme le fait le régime Macron pour la SNCF – cette dernière a ensuite été privatisée et vendue pour une bouchée de pain à SUEZ.  Rebaptisé ENGIE, le groupe réclame et obtient des augmentations de l’abonnement et du tarif du gaz. Une nouvelle augmentation se profile pour 2018 alors que le gouvernement applique les directives européennes et s’apprête à supprimer les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité.

Message de soutien du PRCF au travailleurs des industries Électriques et Gazières.

Paris. 13 juin 2018

Chers Camarades,

Le PRCF et sa commission Luttes vous apportent leur soutien à la lutte de classes que vous avez engagée depuis début avril contre le démantèlement du service public de l’énergie orchestré par l’Union Européenne et mise en musique par Macron et les patrons des entreprises de l’Énergie.

Nous soutenons vos justes revendications qui vont dans l’intérêt des usagers et de la nation.

Héritier du Ministre communiste Marcel Paul, père du statut des électriciens et gaziers, les travailleurs et les militants CGT des industries de l’Énergie ont eu raison d’entrer en résistance et d’engager le bras de fer contre la mise en œuvre par MACRON et son gouvernement, sous les ordres de Bruxelles, de la destruction de notre Service Public qui a été construit par les travailleurs notamment avec le CNR (les nationalisations du Gaz et de l’Électricité) ainsi que les conquis des grandes luttes ouvrières de 1936, 1945, 1968.

Nous souhaitons plein succès à cette lutte et les militantes et militants du Pôle de Renaissance Communiste en France sont et seront toujours aux côtés des travailleurs et syndicalistes qui mènent le combat dans la lutte de classes.

Pour la commission Luttes du PRCF

Jo Hernandez – ancien militant CGT EDF production

Secrétaire de la commission Luttes du PRCF

150 sites occupés la carte des actions près de chez vous

https://www.google.com/maps/d/u/0/viewer?mid=1fVat-S6mIMj2AgTLkkYmuqubSOpA-vUF&ll=46.97927580322571%2C1.5057319999999663&z=5

Face à la mobilisation historique et multi-entreprises des électriciens gaziers : la répression judiciaire

Aux adhérents du PRCF en PACA, à nos sympathisants et à tous nos ami(e)s de lutte, ce communiqué de la CGT des Bouches-du-Rhône : on est en train de tenter de tuer la classe ouvrière, de pulvériser nos services publics et tout esprit de combativité contre l’oppression capitaliste dans notre pays ! Que tous ceux qui le peuvent soient devant le TGI demain !

La répression d’ENEDIS comme seule réponse aux revendications des Électriciens !

Du jamais vu : 49 Technicien(e)s marseillais(e)s d’ENEDIS assignés mercredi 20 juin à 8h30 au TGI !

Après Aix-Saint-Jérôme, Vitrolles et Salon il y a quelques jours, c’est au tour des Techniciennes et Techniciens du Merlan et de Sainte Marguerite !

Depuis plusieurs semaines de lutte pacifique pour défendre nos revendications, nous nous entendons dire que de l’argent pour nos revendications, il n’y en aurait pas… Mais pour la répression, la justice et le paiement d’huissiers depuis des semaines sur les sites occupés, là il y en a !

Les Électriciens regrettent que leur direction, contrairement à celle des Gaziers de GRDF, refuse de négocier sous occupation des sites de travail.

Fidèle à elle-même, la direction tente de continuer à enfumer le personnel, les usagers et même la justice à travers une liste polémique de camarades assignés et à un rappel osé de nos missions de Service Public : intervenir 24 heures / 24 et 7 jours / 7… ce qui est loin d’être une réalité aujourd’hui !

C’est d’ailleurs un des principaux axes revendicatifs de notre lutte pour l’intérêt commun.

À travers ce que nous vivons comme une véritable agression, nous savons que notre direction expérimente un test supplémentaire pour observer notre réaction, tente de nous démoraliser ainsi que nos familles qui se sont vues, pour certaines, remettre par huissier la fameuse lettre ce matin !

En vain, nous sommes sereins et notre détermination s’est renforcée !

Nous savons que nous avons raison, comme d’autres, de lutter pour le progrès social pour tous !

Nous ne sommes pas dupes et nous ne nous laisserons pas berner par la manœuvre : tenter de détourner notre lutte légitime pour notre Service Public, nos emplois, nos salaires, notre avenir et celui de nos enfants.

Depuis des années, nos directions profitent de notre attachement viscéral au Service Public de l’Énergie pour nous faire réaliser toujours plus d’interventions, dans des conditions de travail et de vie de plus en plus dégradées. Les Marseillais ont dit « stop » en montrant la voie il y a quelques semaines, rejoints depuis par 157 sites + 2 centrales nucléaires en action à ce jour dans tout le pays !!!

Nous savons que c’est cela que la direction cherche à nous faire payer.

C’est pourquoi notre Syndicat et l’UD CGT 13 appellent tous les Électriciens, Gaziers et les travailleurs à se rassembler mercredi 20 juin à 8h30 au TGI situé au 6, Rue Joseph Autran, 13006 MARSEILLE.

Une délégation du PRCF 13 était présente ce matin à Marseille à l’appel de la CGT