Alstom passe sous pavillon US! Super bonus pour P Kron et les actionnaires [ SCANDALE ]

nationalisation-alstomD’après l’AFP, le pôle d’ a donc été vendu à l’américain Général Electric pour 12,35 Milliards d’euros à l’issue d’une assemblée générale des actionnaires.

Ce dépeçage de ce grand groupe industriel stratégique a malheureusement été entériné par le gouvernement Valls-Euro-Medef, en application des directives européennes qui interdisent de fait la nationalisation du groupe : c’était pourtant la meilleure solution et à coup sûr la plus juste pour les travailleurs de notre pays.

www.initiative-communiste.fr vous propose un dossier reprenant les informations que nous avions publiées au printemps et à l’automne sur le sujet, et remet sur la table la proposition du plus que jamais d’actualité de nationaliser Alstom, pour créer un grand pôle public de l’industrie et ainsi réindustrialiser le pays. Bien sûr cela suppose de sortir de l’UE du capital pour conduire cette politique au service des travailleurs de ce pays.

nous avions déjà pu vous révéler combien cette vente est un formidable cadeau fait à Bouygues.

Super pour P Kron et les actionnaires : les ouvriers grands perdants

Mais le scandale ne s’arrête pas là. Cette vente est l’occasion pour le PDG Patrick Kron de se remplir les poches :

  • en échanges de ses bons et “loyaux” service le conseil d’administration lui a voter à l’unanimité une super prime exceptionnelle d’un montant équivalent à 150 000 actions soit environ 4 millions d’euros.
  • dans le même temps, les dirigeants d’Alstom ont décidé de redistribuer aux actionnaires entre 3,5 et 4 milliards d’euros du produit de la vente par le biais de rachats d’actions. Soit-disant profitable pour l’investissement et le développement du nouvel Alstom transport, une fois de plus c’est une razzia qui est faite sur le dos des travailleurs de cette entreprise rentable.

Pour les ouvriers en revanche, on apprend déjà que 300 des 600 emplois de l’usine de Belfort sont menacés. Rappelons que 4 milliards d’euros cela permet pourtant de rémunérer 10 000 ouvriers pendant 10 ans à une rémunération de 3 000 €. Les patrons et ce gouvernement de droite qui lui sert de valet se payent de la tête des travailleurs ! il faut dire que pendant ce temps, plutôt que d’installer le rapport de forces comme le font les travailleurs belges ou italiens, on peut voir le désastre au sein de nos états-majors syndicaux du “syndicalisme rassemblé” ayant abandonné le terrain de la lutte.

C’est que bien protégée par sa forteresse de l’Union Européenne, la classe capitaliste poursuit son offensive contre les travailleurs. Écrasant les salaires avec l’Euro, brisant les conquêtes sociales et privatisant à tour de bras à grand coups de directives européennes. Plus que jamais, le camp des travailleurs, la classe ouvrière doit s’organiser pour se défendre.