22 000 postes supprimés dans les hopitaux : c’est cela l’euro Haustérité !

hopital austérité hosteriteD’ici 2017 pour répondre aux exigences austéritaire, le gouvernement prévois plus de trois milliards d’euros d’économies dont 860 millions doivent être obtenu par rien moins que la suppression de 22.000 postes, soit 2% des effectifs.

Alors que le gouvernement s’efforce de faire le silence sur ce plan social frappant l’ public, le journal Challenge a révélé  le document interne qui détaille cette “évolution maîtrisée”. En voici le contenu :

  • 1,2 milliard d’euros par la une mutualisation des achats des hôpitaux et une obtention de meilleurs tarifs auprès des fournisseurs.
  • Une baisse de prix des médicaments est censée par ailleurs permettre de dégager 350 millions d’euros,
  • Et la suppression de services et la fusion d’hôpitaux doit dégager près d’un demi milliard.L’euro c’est aussi cela : la suppression de maternité, d’hôpitaux de proximités etc.

Autre moyen d’économiser sur la santé des travailleurs, le développement tout azimut de la chirurgie ambulatoire et la réduction des durées d’hospitalisation censée contribuer à une économie de 1 milliards d’euros. Il ne s’agit à l’évidence pas là de satisfaire à un objectif d’amélioration de l’efficacité des soins, mais bien de rogner sur la santé.

Infographie Le Figaro

Dans un rapport dévoilé par le Figaro, le gouvernement prévoit ainsi de supprimer massivement des lits dans les hôpitaux publics. Le ministère de Marisol Tourraine veut par exemple supprimer 10% des lits en chirurgie et en médecine général

Très précis le document de la Direction générale de l’offre de soins détaille déjà la suppression de près de 16 000 lits :  l’Ile-de-France devait être la grande perdante, avec 3108 lits en moins, soit 12% de ses capacités d’accueil. L’Alsace perdait 14% de ses lits avec une suppression de 728 lits, alors que la Lorraine perdait 13% de ses capacités avec 896 lits de moins. Les départements et territoires d’Outre-mer étaient aussi mis à la diète. La Guyane aurait vu  fondre sa capacité d’accueil de 18% avec 84 lits de moins, alors que la Martinique et la Guadeloupe auraient perdu 16% de lits avec respectivement 168 et 140 lits en moins.

Ces coupes sombres dans la santé, ces suppression d’emplois par dizaines de milliers, c’est bien la traduction dramatique de l’euro austérité, l’effet de ces armes d’exploitation massives que sont l’euro et l’ : donner des milliards d’euros à l’oligarchie capitalistes, ses banques ses multinationales, en les prenant aux travailleurs.

JBC pour www.initiative-communiste.freurope austérité hopital loi santé