#Ukraine : Une grenade explose devant le parlement de Kiev causant 3 mort et plus d’une centaine de blessés lors de la discussion d’une loi de décentralisation.

explosion parlement kiev

Drapeaux rouges et noir et drapeau de Svobodo des ukrainiens lors d’une attaquant le parlement de kiev – 31 aout 2015

Les accords de Minsk II prévoient qu’une réforme constitutionnelle en accordant plus d’autonomie au Donbass doit être mise en oeuvre avant la fin de l’année 2015. Ce lundi 31 aout une loi proposant des mesures de décentralisation était soumis à l’examen de la rada à Kiev. Un parlement fantoche, d’où les communistes ont été exclus par les méthodes que l’on sait (lire ici) .

Dans le même temps, Kiev a cessé depuis des mois de payer les salaires, retraites et prestations sociales des habitants des régions des Républiques Populaires de Donetsk et Lougansk.

La junte pro- refuse de fait d’appliquer les accords de Minsk.

poroshenko guerre ukraineCes dernières semaines l’armée de Kiev a concentré plus de 90 000 hommes sur la ligne de front et plus de 430 tanks, renforçant le blocus contre le Donbass. Ses représentants ont par ailleurs fait part de leur intention de ne pas retirer leurs armes lourdes de la totalité de la ligne de front, alors que les bombardements sur les villes du Donbass se poursuivent sans discontinuer, en violation des accords de Minsk pourtant garantis par la France et l’Allemagne.

Devant l’opinion publique internationale, et alors que l’Union Européenne justifie la poursuite et l’aggravation des sanctions contre la Russie par la non application des accords de Minsk, il n’est cependant pas tenable que la partie pro-UE violent trop ouvertement l’ensemble des mesures des accords de Minsk.

C’est dans ce contexte que la junte pro-UE a déposé un projet de loi de “décentralisation” auprès du parlement de Kiev, un projet de loi renvoyant d’ailleurs nombre de mesures… à un futur projet de loi.

Ukraine : Le "premier ministre" Arseni Iatseniouk en train de faire le salut nazi a droite Vitali Klitschko chef du parti national-libéral Oudar et à gauche Oleg Tiagnybok, leader du parti national-fasciste Svoboda

Ukraine : Le “premier ministre” Arseni Iatseniouk en train de faire le salut nazi a droite Vitali Klitschko chef du parti national-libéral Oudar et à gauche Oleg Tiagnybok, leader du parti national-fasciste SvobodaPourtant, les milices fascistes, exhibant partout leurs références nazies, qui sont les forces vives de la junte installées à Kiev par l’UE et les USA, les forces vives de la guerre contre le Donbass refusent d’envisager la moindre concession.

C’est sous haute tension que cette proposition de a été examinée, dans un contexte de violence à la fois dans et hors du parlement. Les factions des partis d’extrêmes droites ont bloqué l’accès à la tribune du parlement pendant que plus d’un milliers de partisans du Parti Radical, de Samopomich (auto-défense) membres tout deux de la coalition du président pro UE Poroschenko, Svoboda ainsi que d’Ukrop menaient une violente manifestation, tournant à l’émeute contre le parlement pour empêcher le vote de ce texte. Le parti “Patrie” de Timoshenko, ex égérie de la révolution orange précédent coup de force de l’Axe euro-atlantique en Ukraine, a appelé à voter contre ce texte.

le texte n’a receuilli que 265 voix pour , mais pour être adopté en lecture finale, il devra encore recueillir les voix d’au moins 300 des 450 députés.l

Il faut par ailleurs rappeler que ce texte n’a fait l’objet d’aucune discussion avec les représentants élus des républiques de Donetsk et Lougansk.

Le porte parole de la République Populaire de Donetsk, Denis Pushilin a indiqué que les changements constitutionnels adoptés en première lecture par la Rada de Kiev ne correspondent pas aux exigences des accords de Minsk déclarant

“Nous ne reconnaissons pas ce que la Rada est en train de manigancer car nous sommes convaincus que les amendements proposés par Poroshenko reviennent à faire sembler d’appliquer les accords de Minsk”

Les Républiques Populaires de Donetsk et Lougansk ont indiqué de façon constante que les décisions ne pouvaient pas être unilatérale et devaient faire l’objet d’un accord avec les représentant du Donbass. Pushilin a indiqué que le Donbass dévoileraient ses propositions d’amendements constitutionnels mardi lors de la réunion du groupe de travail spécialisé indiquant : ” Nous espérons qu’à ce moment, la position du Donbass sera écouté, même si les chances sont minces”.

Une grenade explose devant le parlement de Kiev : 3 mort plus d’une centaine de blessés

D’après un porte parole du ministère de l’intérieur de la junte de Kiev, Anton Gerashchenko, plusieurs policiers ont été blessés très sérieusement dans l’ d’une grenade sur la place de la constitution devant le bâtiment abritant le parlement à Kiev. L’un d’entre eux est mort alors que deux autres sont morts des suites de leur blessures ce 1er septembre [MAJ 1/09/15 – ndlr]

On attend les protestations officielles des chancelleries européennes et de BHL… la diplomatie française de façon totalement hypocrite a déclaré «préoccupant que des membres de partis politiques ukrainiens aient participé à ces événements», comme ci l’Elysée et le quai d’orsai ne savaient pas qui sont les gens qu’ils ont mis au pouvoir, comme s’ils étaient pas derrière ces forces nauséabondes fascistes qu’ils ont libérées et soutenus pour conduire leur coup d’état d’Euromaidan en février 2014.

Comme si, le massacre du 2 mai 2014 à Odessa n’avait pas déjà révélé toute l’horreur et le danger de cette junte fasciste mise en place par l’UE et les USA pour mettre en coupe réglée aux profits de leurs multinationales l’Ukraine. [MAJ 1/09/15 – ndlr]

ukraine hollande guerrePrès de 141 personnes ont été blessés selon les derniers bilans (1/09/15). 6 policiers seraient sérieusement blessées [MAJ 1/09/15 – ndlr]. L’AFP indique qu’outre des policiers, des journalistes feraient partie des victimes. Les affrontements devant le parlement se poursuivent, les milices fascistes jetant des bombes fumigènes, des pierres et des bouteilles sur les forces de police.

Les nazis de l’organisation Secteur Droit, ont lancé en réaction à l’adoption de ce projet loi un appel au rassemblement de leurs troupes dans le centre de Kiev.  Sous pression, le chef de la junte pro-UE a annoncé une allocution publique.

La montée des forces fascistes à Kiev, leur violence, soutenue et exploitée par l’Union Européenne impérialiste dans son Drang Nach Osten pour installer avec l’EuroMaidan un régime à sa main débouche sur une situation de plus en plus préoccupante.

La guerre et l’euro fascisation c’est cela qu’alimente l’Union Européenne.

No Passaran !

affiche ukraine CISC anticommunisme antifascisme euro fascisation

JBC pour www.initiative-communiste.fr site web du PRCF d’après source de presse – Mise à jour le 1/09/2015, les modifications sont signalées par [MAJ 1/09/15 – ndlr]

Photos de l’émeute par les reporters de RT sur twitter