Crise de l’Ebola : Cuba envoie des médecins, les USA des soldats ! L’OMS salue la réponse de Cuba

ebola médecins cubaAlors que l’UE et les USA soutenus par le japon, premières puissances économiques du monde se disputent la priorité de pouvoir bombarder qui le Mali, qui la Lybie, qui la Syrie et qui l’Ukraine, Cuba socialiste est le premier pays à avoir répondu à l’appel à l’aide de l’Afrique contre la crise de l’. Malgré l’embargo régulièrement condamnée par l’ONU, malgré la guerre économique, médiatique, les tentatives de subversions et de manipulations permanente contre Cuba menés par l’impérialisme occidental, le peuple répond comme toujours à son devoir de solidarité internationaliste.

Ce sont des dizaines de milliers de médecins de Cuba qui aident partout en Amérique Latine les populations. Et chacun se souvient de l’aide décisive, en Afrique et notamment en Angola, apporté par Cuba

Cuba socialiste développe des médicaments, propose l’aide de ses médecins, là où l’OTAN envoie ses chars, ses bombes et ses traders : en guise d’aide les USA viennent de décider de l’envoi de 3000 soldats au Liberia !

L’ salue la réponse immédiate de Cuba à l’appel pour faire face à la crise de l’Ébola

Carmen Esquivel

GENÈVE.- Le ministre cubain de la publique, Roberto Morales Ojeda, a tenu une réunion de travail avec le avec Margaret Chan, directrice générale de l`Organisation mondiale de la (OMS), au cours de laquelle il a été procédé à l’examen de la réponse de Cuba à l’appel des Nations Unis pour lutter contre l’épidémie d’Ébola.

Lors de l’entretien, le ministre a remercié Mme Chan de l’invitation faite à Cuba à contribuer à l’effort mondial pour endiguer l’épidémie qui frappe quatre pays d’Afrique de l’Ouest.

La réponse immédiate de La Havane à l’appel lancé par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a été saluée par le directrice générale de l’OMS, qui a invité à tirer des leçons de l’expérience cubaine dans le traitement des cas d’urgence, et exprimé sa gratitude au président Raul Castro, Cuba étant le premier pays à avoir répondu à cet appel .

Par ailleurs, Mme Margaret Chan a souligné l’engagement des autorités cubaines, non seulement en faveur de leur propre population, mais aussi de celle des peuples d’autres parties du monde, et elle a évoqué son récent voyage à Cuba, où elle a visité plusieurs installations scientifiques, et inauguré, en compagnie du président cubain, les nouveaux bureaux du Centre pour le contrôle étatique des médicaments et des dispositifs médicaux, ainsi que le Centre national de coordination des tests cliniques.

Pour sa part, le ministre Morales a rappelé que la coopération médicale cubaine a démarré au lendemain même du triomphe de la Révolution, il y a 55 ans, et qu’aujourd’hui plus de 50 000 coopérants cubains sont investis dans des missions de service public dans 66 pays, dont 32 d’Afrique.

« En raison de l’histoire de la coopération de notre pays, notamment dans la sphère de la santé, on nous a demandé de faire partie du groupe de pays susceptibles d’apporter une réponse immédiate à l’appel d’urgence lancé par l’Afrique, où à ce jour plus de 4 000 cas ont été recensés, dont plus de 2 000 décès », a conclu le ministre cubain de la Santé.

http://www.granma.cu/idiomas/frances/internationales/1septiembre-ebola.html

L’ salue la décision cubaine d’envoyer des médecins pour combattre l’épidémie d’Ebola en Afrique

medecins cubains coopération internationale,cuba socialistePARIS — L’envoi de professionnels cubains de la santé en Afrique pour tenter d’endiguer l’épidémie d’Ébola a été salué par Bernardo Alvarez, secrétaire général de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de Notre Amérique (ALBA).

« S’il existe un pays qui a toujours été présent pour aider les plus faibles dans les moments difficiles, c’est bien Cuba », a déclaré Alvarez à l’agence Prensa Latina lors de la traditionnelle fête du quotidien français L’Humanité.

Le secrétaire général de ce mécanisme d’intégration régionale a adressé ses félicitations à la grande île de la Caraïbe pour cette décision solidaire.

Des médecins Cubains aident à soigner des malades du choléra en Haiti

Des médecins Cubains aident à soigner des malades du choléra en Haiti.

« Ce engagement consistant à se rendre auprès des plus démunis a toujours été dans l’esprit de l’ALBA, et c’est ce qui explique cette décision du peuple et du gouvernement cubain », a-t-il ajouté.

Lors d’un forum organisé au stand de Cuba coopération, le fonctionnaire a souligné que le geste de Cuba illustre on ne peu plus clairement le principe de solidarité sur lequel repose tout le travail de l’ALBA, en tant qu’outil au service des secteurs les moins favorisés de la population.

Commentaire de lecteur “Crise de l’Ebola : Cuba envoie des médecins, les USA des soldats ! L’OMS salue la réponse de Cuba

  1. alain harrison
    20 septembre 2014 at 06:09

    Bonjour.

    L’ambargo des US sur Cuba est un des pires crimes contre l’Humanité (et bien documenté celui-là). L’omerta des médiats sur les apports positifs de Cuba dans le monde nous rend, nous les citoyens occidentaux, complices de ces méfaits.
    Nul ne doit ignorer la loi, dit-on !
    Encore moins, les peuples injustement traités par idéologie. Par idéologie, par des mots qui ne font pas notre affaire et que l’on diabolise en semant la confusion dans les esprits (un jeu auquel excelle le capital).
    Revoyez le documentaire Goldman Sachs, les nouveaux maîtres du monde.
    Comment la fourberie opère. Un doc. à voir et à revoir.

    Mais en regard de cet article sur Cuba (l’ambargo inhumain) et la dernière tentative de coup d’état contre le Peuple Vénézuélien, il y a des crimes qui continuent de se commettre en ce moment contre des populations latino américaine par coca cola (le vol de l’eau), la fumeuse bourse de carbonne,……)
    Votre journal pourrait initier une pétition (par Avazz) pour dénoncer ces attaques incessants sur les pays qui choisissent la voie du communisme-socialisme-humanisme ou autres. N’est-ce pas cela que le Vénézuéla tente de faire ?

    Votre journal, l’Humanité et d’autres journaux intègres, vue votre expertise journalistique pourriez rédiger une série de pétitions à des moments choisis (le plus d’impacte possible) sur des sujets touchants l’ensemble du monde.
    Les multinationales, comme coca cola qui est partout pour produire ces fameux produits à valeur ajoutée, sont celles derrières les traités. (50 pays vont signer…).

    Mon idée est de mettre coca cola en faillite.
    Il faut bien comencer quelque part.
    Développer les solutions et une stratégie pour mettre coca cola en faillite.
    Monsanto serait sans doute plus pertinant.

    Acheter c’est voter (Équiterre).

    Donc les tables de conscientisation pourraient soulever ce genre d’action.
    C’est purement démocratique et nous avons parfaitement le droit de choisir ce que nous voulons consommer ou ne pas consommer.
    Il n’y a rien contre cela.

    Mais des pétitions bien articuler contre des injustices qui se perpétuent sans fondement et par pure haine. Et à qui l’envoyer.
    Cela est très faisable.
    C’est une suggestion.
    Donc les journaux dit de gauche, de progressiste (pour l’écologie, pour l’humain, la justice et la paix…) vous pourriez vous concertez sur certain projet…..

    Ce que je trouve malheureux, ce sont tous ces gens qui font des commentaires, souvent pertinant, mais rarement avec des solutions ou des actions possibles….
    Je vous rapporte une initiative:

    commentaires: Le Hyaric: Les forces du capital sont au combat‏

    •Le Trait dit :

    1 juillet 2014 à 22 h 46 min
    Bonsoir,
    Militante au PG, ayant compris le danger, bien avant le vote FN, j’ai, en mon nom propre et sans reprendre aucun titre, lancer des Ateliers Constituante, déjà trois, parfaitement réussis, avec aussi des participants qui se sont eux même lancés, ils en font à plus de 60 et même 135 km d’ici, cela commence à faire tâche d’huile.
    C’est d’autant plus important de travailler à reconstruire la Démocratie réellement, que c’est aux citoyens, trompés par des élus traîtres à la Gauche, qu’il appartient et à eux seuls de refaire la Constitution.
    C’est la loi des lois, celle qui doit régir les actions de nos élus et ce n’est donc pas à eux de la faire ou de la modifier, surtout à leur profit et en parfaite accord avec l’Europe dont les citoyens ne veulent plus.
    Nous devons être prêt pour une 6ème République, qui rendra sa confiance au Peuple et sera placée sous son unique contrôle, c’est à nous de rétablir la Démocratie.
    http://patrick-le-hyaric.fr/les-forces-du-capital-sont-au-combat/

    Il y a l’initiative citoyenne européenne sur le revenu de base.
    En sortant de l’UE, chaque pays peut reprendre cette idée de revenue de base, les coop…., une banque commune sur de nouvelles bases, une nouvelle formule monétaire..
    Un M. très intéressant:
    Bernard Friot “Le salariat, c’est la classe révolutionnaire en train de se construire”
    http://www.youtube.com/watch?v=JbsOo95gPBA&feature=player_embedded

    La mise à sacre de vastes territoires d’Afrique est le terreaux pour les épidémies, et en afrique, elles ne pardonnent pas.
    Ce n’était pas prévisible !
    Le Rwanda, ce n’était pas prévisible !
    La crise des papiers (salles), ce n’était pas prévisible !
    Le retournement d’ Al Kaïda contre les US, ce n’était pas prévisible !
    Le déséquilibre climatique ce n’est pas prévisible !
    La branche de la droite protestante des US et son activisme anti-démocratique prévoit la fin du monde !!!

    Les croyants sont les plus déshumanisés par les temps qui court (leur investissement).
    En faite c’est le mouvement laïc humaniste qui à forcer l’Église C. à s’humaniser, pas l’inverse.
    Tout comme certain retournement de la gouvernance (des petits qui ne contreviennent pas à leur agenda) seulement parce que la pression est vraiment forte (un peu les culottes baissées).
    Le discours d’hollande, à ne plus finir !!!
    Et le visage de Valls, figé avant son temps….
    Dans cette dernière partie je m’égare.

    À trop vouloir….

    Mais revenons aux vrais enjeux qui peuvent bouleverser le monde comme on cultive la terre.
    Ces enjeux, le capital les veut. En veut le contrôle, mais caché derrière un état minimaliste à deux fonctions: contrôle et contrôle.
    Le document (incriminant de crime contre l’humanité) de JPMorgan: réclame des états autoritaires.
    Il veut avoir aussi le prestige d’une certaine bourgeoisie.
    Le revenu et le travail.
    Pas de travail pas de richesse.
    Pas de revenu, pas d’économie.

    La gauche doit choisir judicieusement ces chevaux de bataille et bien les articulés.

    Parce que la finance surf sur le conformisme.