AUTRICHE : reculer pour mieux sauter ? l’eurofascisation s’accélère !

eurofascisation europe anticommuniste UELe nouveau président de l’Autriche est un libéral issu d’une famille de Russes contre-révolutionnaires qui ont fuit l’URSS. Il a fait un passage au Parti socialiste et les Verts ont refusé de le soutenir le trouvant trop libéral… C’est dire que toutes les conditions sont remplies pour que lors des prochaines échéances le parti fascisant FPÖ remporte la mise à Vienne.

Comme en Pologne. Comme en Hongrie. Comme en Croatie. Comme dans les pays Baltes. Comme partout au sein de l’ Union Européenne la bête se réveille, affamée par une longue hibernation et gavée d’anticommunisme et d’anti-soviétisme rétrospectif.

PRCF serpent fasciste 2 FRAPP eurofascsime front populaireLa Bête se réveille parce que les gouvernements et l’UE mènent une politique de régression sociale et de viol des souverainetés populaires qui démolit les conquêtes sociales et les nations. La Bête se réveille parce que les gouvernements de la droite et de la fausse gauche ont, depuis des décennies, criminalisé le communisme. Ce faisant, le   amalgamé au communisme, est en fait réhabilité puisque confondant les  vainqueurs du   (l’URSS et le communisme ) au lui-même on brouille les cartes et les vrais enjeux politiques, de classe et nationaux.

La Bête se réveille en France aussi  quand le PCF renie ses principes et son histoire et abandonne au fascisme des questions centrales comme la défense de l’indépendance nationale et la souveraineté du peuple et des symboles comme le drapeau tricolore ou la Marseillaise que les vrais communistes associent au drapeau rouge et à l’Internationale. Et du coup l’analyse de classe de l’UE est totalement escamotée alors que le fascisme s’en empare verbalement (pas dans les actes !) pour attirer les soutiens des classes populaires qui rejettent fort justement cette UE prison des peuples, fossoyeur des nations et fourrier du grand patronat et de la pire réaction. Voir la manière dont Valls, émule de Jules Moch, vient de faire matraquer les ouvriers cégétistes à Fos-sur-Mer. après ceux de Lorient défendant le piquet de grève contre l’attaque des gardes mobiles en chantant la marseillaise.

Bref reculer pour mieux sauter dans les pattes de la Bête, ou bien résister à l’euro- et à l’euro-maccarthysme qui se déchaîne contre les communistes polonais et ukrainiens, voilà la leçon des présidentielles autrichiennes.

Commission Internationale du