UNICEF : un million d’enfants a besoin d’aide d’urgence dans le Donbass !

D’après l’UNICEF, le nombre d’ en qui ont un besoin d’aide humanitaire urgent a doublé en 2016, et dépasse désormais un million.

En 2016, c’est 420 000 enfants de plus qui ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence “en raison de la poursuite des combats et de la détérioration des conditions de vie dans l’Est de l’Ukraine, ou 1,7 millions de personnes sont déplacées et beaucoup de familles ont perdu leurs salaires, aides sociales et accès à la sécurité sociale, tandis que le cout de vie a énormément augmenté” explique l’UNICEF. Il faut rappeler que la junte de Kiev, appuyée par des milices ouvertement nazies, installée et soutenue militairement et financièrement par l’ et les Etats-Unis à la faveur du coup d’état de Maidan continue ses offensives militaires visant le . Le pouvoir pro UE a peu après son coup d’état supprimé le paiement des retraites, des prestations sociales, des fonctionnaires ou des budgets de l’administration et des services publics. Depuis, la junte a également mis en place un blocus économique et militaire du . Ses bombardements visent continuellement l’infrastructure civile du , notamment des usines, des stations de pompages de l’eau potables, des écoles et même des hôpitaux.

Le résultat des bombardements menés par la junte de Kiev c’est que 740 écoles, soit une sur cinq dans le Donbass, ont été détruites ou endommagées. “Les professeurs, psychologues et parents témoignent de symptomes d’une profonde détresse psychologique chez les enfants incluant les cauchemars, l’agressivité, la désocialisation et les crises de panique provoqué par les bruits sourds” indique le communiqué de l’UNICEF

en Ukraine : viser les enfants une stratégie délibérée de la junte pro UE …

Rappelons qu’en 2015, le président de la junte pro UE nouvellement installé à Kiev avec le soutien de l’Union Européenne, relançant la guerre contre le Donbass déclaré à propos des enfants du Donbass qu’ils devaient “pourrir dans des caves” pendant que ceux de l’Ukraine occidentale iraient à l’école

“Nous (l’Ukraine) nous aurons nos emplois, eux (le Donbass) n’en auront plus.
Nous aurons nos retraites, eux n’auront rien
Nous aurons le soucis de nos enfants, de notre peuple de nos retraités, pas des leurs.
Nos enfants irons à l’école et dans les crèches… les leurs pourriront dans des caves.
Parce que nous ne laisserons rien faire. C’est exactement comme cela que nous gagnerons cette guerre”
P Poroshenko oct 2014 – président de la junte à Kiev

… avec la complicité et le soutien de l’Union Européenne, et du gouvernement français

Rappelons que le régime de Kiev, dans une Ukraine dont l’économie s’est effondrée suite au coup d’état d’euro maidan, ne peut mener la guerre contre le Donbass que grâce aux milliards d’euros donnés par l’Union Européenne, au soutien militaire apporté également par l’ et les Etats Unis via l’OTAN, qui alimentent en armes la guerre. Et même en soldats puisque des soldats américains sont présents en Ukraine.

Hollande au coté de l’oligarque chef de la junte de Kiev et de BHL à Paris en 2015

Alors que l’OSCE et l’ONU – et en l’occurence ici l’UNICEF – appellent aux respects des accords de Minsk ouvertement violés en permanence par Kiev, il est important de rappeler que la France co signataire de ces accords devraie avoir la responsabilité de les faire respecter, en sanctionnant la junte de Kiev. C’est tout l’inverse que fait le gouvernement des amis de M Hamon, en continuant de soutenir la junte, et en appelant même à relancer la course aux armements en visant la Russie ! Chaque français a donc qu’il le veuille ou non, une responsabilité directe dans les souffrances de la guerre visant le Donbass, en n’intervenant pas pour que cesse le soutien des autorités de Paris à cette guerre menées principalement par des milices fascistes, se réclamant ouvertement des collaborateurs nazis de sinistres mémoires. Jusque sur le sol français : ceux que l’Ukraine réhabilitent sous les slogans “gloire à l’Ukraine, gloire aux héros” sont ceux qui ont aidés et participés aux génocides nazis non seulement en Ukraine mais dans toute l’Europe de l’est, ainsi également qu’aux massacres de  populations en France, comme à Oradour sur Glane en 1944.

JBC pour www.initiative-communiste.fr