Ukraine : Nous sommes tous Petro Simonenko ! #liberté #antifascisme

#jesuispetrosimonenkoUkraine : Négationnisme antisoviétique, chasse aux communistes et réhabilitation ouverte du nazisme sont les trois caractéristiques des putschistes de Kiev que soutiennent sans vergogne le « socialiste » Fabius et le « démocrate » Obama.

Laisser prospérer cet abcès néonazi purulent aux marches orientales de l’, laisser réprimer les communistes ukrainiens (le PC vient d’être interdit par Petrochenko), c’est prendre le risque que l’anticommunisme obsessionnel des pronazis de Kiev infecte toute l’Europe avec la complicité de l’euro-dictature maastrichtienne (laquelle vient de s’abstenir en chœur, France « socialiste » incluse, lors du vote à l’ONU sur la proposition russe d’interdire la réhabilitation du régime naz)i. Les bien-pensants qui se déclaraient prêts à mourir pour la liberté d’expression au mois de janvier vont-ils se manifester dès lors que ce sont des communistes qui sont visés ?

Ukraine : Le 9 mai (jour de la victoire de l’URSS contre le nazisme), la Rada votera une loi de “décommunisation”

Mercredi 8 Avril 2015
nazis-ukraineLe Ministre de la Justice, Pavel Petrenko (membre du parti “Front populaire” des putschistes Iatseniuk and Turchinov), a déclaré que la Verkhovna Rada (Parlement ukrainien) votera jusqu’au 9 mai (jour de la victoire de l’URSS contre le nazisme) des lois de “décommunisation”

“Dans un avenir proche, au 9 mai, la Verkhovna Rada établira un forfait de décommunisation” déclare le Ministre de la Justice, Pavel Petrenko. “C’est ce que nous aurions dû faire il y a 20 ans maintenant. Espérons que le Parlement aura la volonté politique et apportera suffisamment de voix pour mettre une fois pour toutes aux activités des communistes qui sévissent en Ukraine depuis plus de 20 années” conclut Petrenko dans une interview à “Channel 5”.

Elle est belle l’Ukraine démocratique et libre. Porochenko ne disait-il pas, à Paris, aux côtés des grands dirigeants (sic) de ce monde “Je suis Charlie” ?

La République Populaire de Donetsk condamne les tentatives d’interdiction du communisme en Ukraine

Mercredi 8 Avril 2015
Le Ministère des affaires étrangères de la République Populaire de Donetsk (DNR) a condamné les tentatives d’interdiction de l’idéologie communiste en Ukraine

Communiqué du Ministère des affaires étrangères de la République Populaire de Donetsk (DNR)

drapeau soviétique victoire nazisme“Le 4 Avril, la Verkhovna Rada (Parlement d’Ukraine – ndlr) a décidé, jusqu’au 9 mai, de proposer un certain nombre de projets de loi visant à interdire l’idéologie communiste en Ukraine. Ce forfait pour “décommunisation” du pays comprend non seulement la criminalisation du régime communiste, mais aussi l’interdiction des symboles communistes, dont le drapeau rouge. Ainsi, le drapeau qui a flotté en mai 1945 sur le Reichstag sera interdit (“bannière de la victoire” – ndlr).

berlin armée rouge reichstagLe Ministère des Affaires étrangères exprime son profond désaccord avec la politique du gouvernement de l’Ukraine. Avec cette tentatives de réécrire l’histoire (invasion des troupes soviétiques en Ukraine, libération d’Auschwitz par les ukrainiens), destruction des monuments à Lénine, l’abolition de la journée des défenseurs (23 Février), et maintenant ils veulent reconnaître le régime communiste comme “contraire à l’humanité.”

L’interdiction de l’idéologie communiste et de la Bannière de la Victoire, équivaut à mettre le régime communiste et fasciste au même niveau, mettre un symbole d’égalité entre le “communisme” et le “nazisme”, ils veulent symboliquement nier la Grande Guerre patriotique. C’est une autre décision anti-nationale qui l’honneur et la dignité des libérateurs du dans le monde entier.

Nous exprimons notre ferme condamnation de ces lois et nous espérons qu’elles ne seront pas adoptées.”

Il y a un an, la sécession de Donetsk et la naissance de la République Populaire de Donetsk

Mardi 7 Avril 2015

donestk avril 2014 DNREn réaction au coup d’état fasciste d’EuroMaïdan à Kiev, et face aux premières décisions de la junte fasciste, Donetsk proclamait son indépendance et annonçait la naissance de la République Populaire de Donetsk

Après des mois de manifestations, rassemblant des centaines de milliers de personnes dans les rues des principales villes du sud-est de l’Ukraine (Donetsk, Lugansk, Marioupol, Kharkov, Dniepropretovsk, Odessa, Sébastopol, Simferopol …), dénonçant le coup d’Etat d’EuroMaïdan, exigeant des droits pour les populations du sud-est (russophone) de l’Ukraine, exigeant la fin des innombrables attaques des néonazis du Pravy sektor contre les symboles soviétiques (et les statues de Lénine) et l’impunité totale des activistes d’EuroMaïdan, le Donetsk proclamait son indépendance.

Le Lundi 7 avril 2014, les manifestants rassemblés devant le siège du Comité Régional de l’Oblast de Donetsk, ont retiré du mât extérieur de la région de Donetsk les couleurs de l’Ukraine pour hisser celles de la “République Donetsk”, l’hymne de l’Union soviétique a retenti pour saluer cette décision historique.

donetsk 2Le Soviet national de la région de Donetsk, crée sur les ruines du Comité Régional, a déclaré son intention de fonder la République populaire et de demander l’adhésion à la Fédération de Russie après un référendum. Le nouveau Soviet national déclarait :

“La République populaire de Donetsk est créé dans les limites administratives de la région de Donetsk. Cette décision entrera en vigueur immédiatement après le référendum” selon la décision du Soviet national lue par l’un de ses dirigeants lors d’une réunion dans le bâtiment de l’administration régionale. La République “va construire des relations internationales en conformité avec le droit international et sur la base de l’égalité et du bénéfice mutuel” déclare le document. “Le territoire a l’intérieur des frontières de l’état sont reconnues comme indivisible et inviolable”.

6 jours plus tard, les forces armées de Kiev déclenchaient une guerre civile meurtrière, la premier bain de sang aura lieu du côté de Slaviansk

vote-donetsk-15

Le peuple du Donbass, en masse aux urnes lors du référendum de novembre 2014

Source : blog du camarade Nico Maury

Lettre ouverte à Kiev des vétérans de la seconde guerre mondiale contre l’interdiction de l’idéologie communiste

8 avril 2015

drapeau soviétique victoire nazismeAu Président de l’Ukraine Porochenko PA; au Président de la Verkhovna Rada d’Ukraine Groisman VB, au Premier ministre ukrainien Iatseniouk AP

Nous, les participants des hostilités de la Seconde Guerre mondiale, apprenons avec l’anxiété les tentatives visant à interdire l’idéologie communiste, établissant de façon cynique une équivalence entre le communisme avec le fascisme. De telles actions sont une agression flagrante contre les droits et libertés des citoyens, contre la mémoire, la vérité de l’histoire. Interdire l’idéologie communiste et le Parti communiste de l’Ukraine c’est la destruction de la démocratie en Ukraine et la pleine approbation du régime fasciste national.

Les tentatives visant à interdire ceux qui ne sont pas d’accord avec la politique actuelle – ne sont pas simplement de la lâcheté face à solidité de l’ – sont aussi une tentative pour détourner l’attention du peuple de l’Ukraine des propres actions ineptes de ceux qui les portes et qui ont conduit à la destruction de l’économie.

Nous nous battons pour reconstruire l’Etat contre la destruction de la guerre, pour demander d’arrêter l’hystérie anti-communiste, cesser des violations graves de la Déclaration universelle des droits de l’homme, de la Constitution de l’Ukraine et de la législation ukrainienne. Arrêtez la persécution des honnêtes gens contre les communistes, contre ceux qui luttent pour les idéaux de bonté, lde vérité et dejustice!

AA Safarian,  colonel à la retraite, ancien combattant honoraire de Kiev, vétéran des combats de la Seconde Guerre mondiale, titulaire de deux distinctions de l’Etoile Rouge, guerre mondiale 1-2 degrés, l’Ordre de Bohdan Khmelnitski 3ème degré;

MM Grigoriev, major général à la retraite, Ph.D., professeur agrégé, vétéran des combats de la Seconde Guerre mondiale, titulaire de l’Ordre de l’Etoile Rouge 2 ème degré, Ordre de Bohdan Khmelnitski 3ème degré;

Kornienko ES, combattant de la Grande Guerre, Commandeur de l’Ordre de l’Étoile Rouge et médailles “Pour Courage” patriotique;

Zhovtonog MA, combattant de la Grande Guerre patriotique, le titulaire de l’Ordre de la Guerre patriotique, 2 e degré et “Pour le courage” 3ème degré;

Loginov NS, combattant de la Grande Guerre patriotique, titulaire de l’Ordre de l’Etoile Rouge 2 ème degré, Ordre de Bohdan Khmelnitski 3ème degré, médaille “Pour le Mérite militaire”;

Gaumont VA, colonel à la retraite, vétéran des combats de la Seconde Guerre mondiale, titulaire de l’Ordre de la Guerre patriotique 1er degré et Bohdan Khmelnitski 3ème degré, médaille du “courage”;

Garigou NP, combattant de la Grande Guerre patriotique, titulaire de l’Ordre de la Guerre patriotique, 2 e degré et “Pour le courage” 3ème degré;

VN Sedov Invalides de la Grande Guerre patriotique,  capitaine 1er rang, partisan de l’underground, prisonnier des camps de concentration nazis, titulaire de l’Ordre de la Guerre patriotique, 2 e degré et “Pour le courage” 3ème degré;

EG Saveliev, colonel à la retraite, vétéran des combats de la Seconde Guerre mondiale,  fils du régiment.

Commentaire de lecteur “Ukraine : Nous sommes tous Petro Simonenko ! #liberté #antifascisme