23 juin, contre le nouveau memorandum de la Troika UE Euro FMI, manifestations en Grèce à l’appel du PAME .

TOUS DANS LA RUE

La mobilisation populaire pour bloquer cette boucherie qu’est le nouvel accord anti peuple, le nouveau paquet de mesure contre les travailleurs, qu’ils veulent nous imposer !

NON aux MEMORANDUMS qui n’ont que trop duré, NON aux nouvelles mesures qui mettent le peuple en faillite.

Nous avons assez versé de notre sang ! Nous avons trop payé !

pame_rizos.jpg_205347674Peuple, prend la situation dans tes mains!

Nous avons le devoir de résister pour nos vies et celles de nos enfants !

La solution réside dans les luttes, qui portent les drapeaux des intérêts des travailleurs, les bannières qui écrivent nos droits et nos besoins et non ceux des patrons. La solution réside dans la lutte à l’intérieur des lieux de travail, dans la contre-attaque opposant un front total contre nos exploiteurs, ceux qui bénéficient des nouvelles mesures brutales.

Nous avons nos propres lignes rouges

Nous tournons le dos à ceux qui veulent que nous applaudissons le gouvernement grec et ses partenaires, ceux qui applaudissent une négociation qui nous pousse à la pauvreté pour les profits de quelques-uns.

PAME KKE 16 juin 2015

Manifestation du 16 juin 2015

Nous tournons le dos aux défenseurs de l’, l’Union des Capitalistes et leurs serviteurs qui manifestent pour leur droit de continuer à vivre du dur travail d’autrui, de continuer à exploiter toujours plus durement la grande majorité du peuple.

syngtama 21 juin 2015 2

Athènes Place Syntagma 21 juin 2015

Nous avons aucune relation avec eux !

Nous ne mettons pas nos slogans et de luttes sous pavillon étranger. Nous ne possédons pas les mêmes intérêts, les mêmes besoins, les mêmes problèmes et les difficultés avec nos exploiteurs.

Les intérêts des monopoles ou les besoins de la population il faut choisir ! Il n’y a pas d’autre moyen! Notre chemin est de combattre, de rompre avec l’UE et la voie tracée par les monopoles capitalistes.

Pas de soutien au nouveau , peu importe comment ils l’appellent !

Aucune acceptation des politiques brutales contre les travailleurs de l’UE

Le 11 Juin, plus de 700 organisations de personnes ont donné une réponse forte, dans 60 villes dans toute la .syngtama 21 juin 2015

Ce mardi, la voix des travailleurs, les retraités, les jeunes, les femmes doit être entendue une nouvelle fois !

Nos luttes ne sont pas un jeu dans les compétitions les monopoles, les propositions et les politiques de l’UE, le FMI, la BCE, de la Russie, de la Chine. Le peuple n’a aucun intérêt à négocier la corde, avec laquelle il sera pendu. Son intérêt est de remettre en cause leur pouvoir.

Les politiques à sens unique de l’UE ont fait la preuve qu’elles sont désastreuses et douloureuses pour les intérets de la classe des travailleurs. Tout le monde dans la lutte!

Travailleur, chômeurs, jeunes, il faut refuser:

  • La nouvelle et l’ancienne législation qui détruisent la sécurité sociale
  • Les coupes continues des revenu du peuple, de ses salaires et de ses retraites
  • Les nouvelles taxes extrêmes

Nos vies ne peuvent pas supporter plus de mesures. Nos besoins ne peuvent pas attendre! Ici et maintenant, contre la terreur et les chantages, nous exigeons:

  • L’augmentation des salaires, des pensions et des prestations sociales
  • Couverture de toutes les pertes
  • Rétablissement des conventions collectives
  • Abolition de toutes les lois de lutte contre des travailleurs
  • Protection réelle des chômeurs

PAME banderole ministère des financesNous organisons notre réponse! Nous renforçons nos forces! Nous renforçons nos syndicats dans toutes les branches! Nous donnons une réponse de combat! Nous brisons la peur, les chantages, les menaces des patrons, du gouvernement grec, et de l’UE-FMI-BCE.

Seule notre puissance peut abolir la législation anti-travailleurs, les protocoles et les patrons!

DEMONSTRATION OF PAME JUNE 23

JUNE 23

ALL TO THE STREETS

People’s mobilization to block the new anti-people’s agreement-butcher,

The new anti-workers’ package they want to burden us with.

NO TO THE LONG LASTING MEMORANDUMS, TO THE NEW MEASURES THAT BANKRUPT THE PEOPLE

Enough blood we have shed! Enough we have paid!

People, take the situation in your own hands!

We have a duty to our lives, to our children to resist!

The solution lies in the struggles, who carry the flags of the workers’ interests, the banners that write our rights and needs and not those of the bosses. The solution lies in the fight within the work places, in the full front counterattack against our exploiters, those who benefit from the new brutal measures.

We have our own red lines

We turn our backs to those who want us to applaud the Greek Government and its partners, applauders in a negotiation that pushes us to poverty for the profits of the few.

We turn our backs to the defenders of the European Union, the capitalists unions and their servants who demonstrate for their right to continue to live from others hard work, to continue to exploit harder the vast majority of the people.

We have no relation with them! Wearenotone!

We don’t put our slogans and struggles under foreign flags. We do not have the same interests, the same needs, the same problems and difficulties with our exploiters.

With the monopolies or with the needs of the people! There is no other way! Our path is fight, rupture with the EU and the path of the monopolies.

No support to the new memorandum, no matter how is it called!

No acceptance to the brutal and anti-workers’ EU policies

On June 11 more than 700 people’s organisations gave a strong response

In 60 cities all over Greece.

On Tuesday, the voice of the workers, the pensioners, the young, the women

Will be heard once more.

Our struggles are not a game in the monopolies’ competitions, the proposals and policies of the EU, the IMF, the ECB, of Russia, China. The people have no interest to choose the rope, which he will be hanged with. His interest is to question their power.

The EU’s “only way” is proven disastrous, hurtful for the workers’-people’s interests.

Everyone in the Fight!

Worker, unemployed, young

Do not accept:

The new and the old legislation that destroy social security
The continuous blows to people’s income, the wages and pensions
The new extreme taxes
Our lives cannot bear more measures. Our needs cannot wait! Here and now, against the terrorization and the blackmails, we demand:

Raises in wages, pensions and benefits
Cover of all losses
Reinstatement of the Collective Contracts
Abolishment of all anti workers legislation
Real protection of the unemployed
We organize our response!

We strengthen our forces!

We strengthen our trade unions in every branch! We give a fighting response! We break the fear, the blackmails, the threats of the bosses, the Greek Government, the EU-IMF-ECB.

Only our power can abolish the anti-workers’ legislation, the memorandums and the bosses!