Quand l’UMP roule pour le FN – à propos de la 4e circonscription du Doubs

UMP PEN FNL’UMP DANS TOUTES SES COMPOSANTES ROULE POUR LE FN

A propos de l’élection législative partielle dans la 4e circonscription du Doubs l’UMP démontre dans toutes ses “sensibilités” qu’elle roule pour Le Pen.

Injuste ? Voyez vous-même.

Les quatre lignes du soutien de l’UMP au FN

  1. Quatre positions sont présentes au sein du parti de :
     “Il faudra bien s’allier, négocier avec le FN, la logique électorale y contraint.”
    Le FN n’est pas interdit, nous en partageons certaines valeurs et Mitterrand s’est bien allié aux communistes qui sont aussi des “totalitaires” a réussi à les affaiblir au point d’en faire un satellite.
  2.  Le Il ne faut ni FN, ni PS, tous deux porteurs d’un projet politique mauvais pour le pays. Votez blanc ou abstention”.
  3. La position de : “le FN est un ennemi mais le PS aussi donc faites ce que vous voulez mais surtout contre le FN”.
  4. La dernière position : “face au FN, on vote républicain donc PS. Car il y a incompatibilité totale entre FN et UMP”.

Or si on regarde attentivement ces quatre positionnements ils ont un résultat commun : renforcer et soutenir le FN.

Pour la ligne 1, c’est un soutien ouvertement assumé donc n’épiloguons pas.Mais il faut savoir que 30% à 40% de l’électorat UMP est sur cette position (selon les sondages). Et le glissement continu de la droite parlementaire vers des propositions de plus en plus extrême (contre les travailleurs, contre les immigrés etc…) est une réalité. N’oublions non plus les réelles alliances, dans l’histoire récente, entre le FN et la droite, ni plus reports de voix entre FN et UMP, ni leurs actions communes récentes dans la rue. Plus loin dans l’histoire, sachons également nous souvenir que c’est la droite qui mis les nazis au pouvoir, alors que cela étaient minoritaires aux élections, et même en recul. Le ventre est toujours fécond d’où est sorti la bête immonde.

Pour la ligne2, le fameux “ni-ni“, il prétend mettre un trait d’égale nocivité entre le FN et le PS, entre le et la social-démocratie. En substance le message diffusé par l’UMP et ses soutiens médiatiques est que si le FN est aussi mauvais que le PS, c’est qu’il n’y a pas de différence de nature politique entre le et la social-démocratie. Donc au final cette manœuvre a pour effet (sinon pour but?) de normaliser le FN et de décomplexer ses électeurs potentiels, surtout de droite. C’est là aussi un symptôme de la fascisation en marche.

Pour la ligne 3 l’ennemi FN est placé en numéro un mais on reste dans l’ambiguïté et un flou électoraliste en tentant de récupérer le discours du FN sans le FN ce qui n’a qu’un seul résultat:légitimer le FN et le renforcer (2012 l’a montré en ne réussissant pas le siphonnage de 2007). De fait, qui ne saurait comprendre que quand Sarkozy s’en prend au FN ce n’est pas pour dénoncer ses idées politiques nauséabondes et dangereuses qu’il promeut lui même mais à un concurrent dont il veut limiter le poids ?

Pour la ligne 4 qui semble la plus anti-FN, en apparence, ce n’est qu’une illusion d’optique car quel est l’argument central de cette tendance? C’est le suivant: il y aurait incompatibilité absolue entre le programme du FN et de l’UMP parce que sortir de l’euro, sortir de l’UE c’est l’apocalypse assurée Et l’UMP de faire mine de dénoncer le programme du FN comme en réalité un programme d’ultra-gauche, proche de celui de Mélenchon, anti-européen. On retrouve bien ici la collusion totale entre l’UMP, le PS et du FN tous au service de l’, tous d’accord pour taper sur les travailleurs et les exploiter, tous d’accord pour perpétuer le système. Or ce discours crédibilise le discours démagogique et mensonger du FN qui, en spécialiste des sondages d’opinions et en bonne roue de secours du système, tente de se faire passer pour un parti patriote et socialisant alors qu’il est nationaliste et patronal. Car en fait, Le Pen une fois au pouvoir sera une bonne collaboratrice de Merckel. C’est d’ailleurs ce qui est marqué noir sur blanc dans son programme. Un atavisme de l’extrême-droite française… Cette tendance accrédite, avec l’aide du bourrage de crane médiatique, que le FN est anti UE ce qu’il n’est pas (ni dans les actes, ni sérieusement même dans la parole), pour que le FN profite du rejet populaire légitime de l’euro et de l’UE et pour, dans un même mouvement, diaboliser l’ensemble de ceux qui sont réellement pour la sortie de l’UE et de l’euro, par la voie démocratique et du progrès social. De plus cette position est l’aveu qu’au moins sur l’euro et l’UE il y a bien une seule ligne UMPS : on se souvient de Sarko et Hollande posant ensemble; côte à côte en une de Match pour le OUI au référendum de 2005 avec le résultat que l’on sait.

De fait, le rassemblement idéologique et stratégique de l’UMP et du FN est là.  Ces contradictions apparente de ligne n’étant d’ailleurs que le reflet souvent non pas d’opposition politique (car FN et UMP partage au fond de très nombreuses, de plus en plus nombreuses idées) interne à l’UMP mais des rapports de forces locaux entre barons UMP et leurs concurrents FN. L’UMP’EN est bien en gestation.

Quelle conclusion tirer ?

que la fascisation, l’eurofascisation, est bien en marche et le danger bien réel.

Qu’il est impératif que la vraie gauche propose une alternative progressiste, patriotique, propose la sortie du carcan mortel de l’euro-UE. C’est en défendant les intérêts des travailleurs, en défendant leur souveraineté que l’on combat le mieux le FN. Alors que ceux qui abandonne ce combat font le jeux du FN, lui laissant le terrain libre pour tromper et séduire une partie des classes populaires.
Sur proposition du PRCF, les Assises du Communisme ont lancé un appel pour manifester le 30 mai 2015 pour les 4 sorties, de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme. A condition de rassembler largement progressistes, syndicalistes, républicains, patriotes, autour de ce mot d’ordre alors et alors seulement l’ascension du FN sera résistible et le mouvement ouvrier et populaire pourra alors passer à la contre-attaque.prcf1 manifestation europe 30 mai sortir euro

Commentaire de lecteur “Quand l’UMP roule pour le FN – à propos de la 4e circonscription du Doubs