Face à la fausse gauche et aux pseudo-écolos social-exterministes qui justifient à demi-mots, voire ouvertement, l’escalade militaire et la marche à la guerre mondiale, prétendument pour « défendre les droits de l’homme », le Projet de paix perpétuelle de Kant nous aide à dénoncer la guerre d’extermination et tout ce qui y mène comme suprêmement contraire au fondement de toute forme de droit: l’existence d’être humains vivants.

un commentaire de Georges Gastaud, professeur agrégé de philosophie.