Wagon de Rethondes : une “réconciliation” non moins répugnante que les guerres impérialistes qui l’ont précédée

par

Merkel et Macron surjouant pour la centième fois la réconciliation franco-allemande à l’occasion du centenaire du 11 novembre 1918, célébrant pour la millième fois ” l’ de la paix”, il n’y a plus désormais que les naïfs incurables pour s’y laisser prendre.
Alors que l’Europe allemande arrimée à l’euro, cette austérité continentale faite monnaie, et à l’Otan, cette machine à européaniser les guerres US, broie la souveraineté des peuples, dissout notre pays et arase les acquis ouvriers, alors que Trump et Macron veulent faire de l’alliance euro-atlantique le fer de lance de la prochaine antirusse, la prétendue “paix” des impérialistes Merkel et Macron ressemble de plus en plus à la préparation accélérée d’une nouvelle mondiale.

En réalité, la “paix” entre impérialistes allemands, américains et français, est la continuation par d’autres moyens de la guerre sociale contre les peuples libres, contre le mouvement ouvrier international et contre la paix mondiale.
C’est à un tout autre rapprochement franco-allemand qu’aspirent les véritables internationalistes: à l’union de combat des communistes et des travailleurs des deux pays pour que triomphe, non pas avec, mais contre l’UE-OTAN du capital, l’Europe des luttes sociales, des souverainetés nationales et de la coopération internationale.
Et de la reprise par les peuples de la marche en avant vers le socialisme