Afghanistan : ce sont vos fils ! Par Georges Gastaud

Alors que « l’invincible » US Army repart d’Afghanistan la queue basse (après le Vietnam, l’Irak et la Syrie ça devient une habitude…), les talibans avancent vers Kaboul traînant après eux leur cortège de massacres et de sanglantes pratiques fanatiques. Et notre presse occidentale bien-pensante de déplorer et de se lamenter, ah la la, les droits de l’homme en général, vous pensez, et ceux de la femme en particulier… pensant secrètement, ces musulmans, quels barbares…

Ce sont pourtant les mêmes journaleux émules de BHL qui sablaient le champagne il y a 20 ans quand le veulissime Gorby, abandonnant les laïques au pouvoir à Kaboul, et leur coupant à la fois les armes et les vivres, ordonnait à l’Armée rouge de quitter un pays qu’elle et ses alliés afghans contrôlaient pourtant sans problème sur le plan militaire.

Et déjà à l’époque, les « combattants de la liberté » armés par l’Occident, talibans et autres seigneurs de guerre en tête, avaient fêté leur charmant retour à Kaboul en lynchant publiquement notre camarade Najibullah, dernier président laïque de ce pays…

Il est vrai que pendant l’odieuse période où les « communistes » afghans étaient au pouvoir, il y avait plus de filles que de garçons inscrits à l’ de Kaboul, qu’une réforme agraire était en marche, bien que sabotée par la chouannerie locale et que, pour autant, le culte musulman était respecté et pratiqué par Najibullah lui-même…

Alors s’il vous plait, Messieurs les jocrisses de la droite « chrétienne » et MM. les chiens savants de la social démocratie, gardez vos pleurs pour vous. Les talibans, vos fils monstrueux, sont le produit direct de l’ignoble devise « plutôt n’importe quoi que les rouges » que vous appliquez en toutes circonstances faisant primer vos intérêts de classe sur toute espèce d’idéal. Comme quoi un fanatisme peut en cacher un autre…Et son nom s’écrit ANTICOMMUNISME.