Sarko élu, Présidence de l’UMP : une suggestion du PRCF pour faire des économies et réduire le millefeuille politique – Par Floréal

SarkozyAu secours, revient ! L’homme qui a le plus fascisé les institutions ces dernières années, avec ses lois liberticides bisannuelles, ses atteintes au droit de grève, sa xénophobie et son islamophobie néo-lepéniste, sa mainmise lourdingue sur les médias, est de retour à la tête de l’ avec ses projets d’arasement des acquis du CNR, son bilan antisocial tragique, sa reptation devant l’OTAN et l’UE de Merkel, sa déstabilisation tragique de la Libye et de l’Afrique occidentale, son obsession d’aligner le pays sur le « modèle » américain, Business-english inclus…

Bravo au pitoyable Hollande qui, en deux ans et demi 100831 affiche sarko illégitimed’euro-austérité, d’atlantisme exacerbé, de guerres tous azimuts, d’abaissement de la France devant Bruxelles, Berlin et Washington, de nouvelles lois liberticides signées Valls ou Cazeneuve, a réussi à recycler un battu du suffrage universel qui traîne plus de gamelles juridiques que tous ses rivaux réunis !

Mais pour l’instant, nous nous contenterons d’une proposition bon enfant qui va dans le sens du « choc de simplification » hollandien : étant donné que Sarko, Fillon, Mariton, Juppé, Bayrou, rivalisent chaque jour de propositions thatchériennes visant à dégommer les retraites, les jours fériés, la Sécu et l’école publique, à allonger la durée du travail tout en bloquant les salaires, à araser les statuts publics, à régionaliser la loi républicaine et les conventions collectives, à liquider le CDI, le repos dominical, le SMIG, les diplômes nationaux, les services publics, pourquoi les subtils adhérents de l’UMP ne réaliseraient-ils pas une économie très substantielle en dissolvant leur ruineuse Union Maastrichtienne Patronale et en adhérant collectivement et directement à l’association « My boss is my totem and my enterprise is taboo » ?

IC billet rougeUne association qui pourrait aussi accueillir Moscovici, Macron, Valls et autres « socialistes » énamourés de l’ « enterprise » ou du « new management », comme Montebourg ?

Autre suggestion : créer enfin le Parti unique qui réalisera l’ « union sacrée » réclamée par Le Point pour liquider la protection sociale. Ce Parti Unique, on pourrait le baptiser le M.E.R.D.E.F. (Mobilisation pour Eradiquer la République, les Droits ouvriers Et la France). Quelle simplification générale, quelle économie d’échelle, quelle gestion de la France à flux tendus et « just in time », avouons-le !

Et pourquoi continuer bêtement d’organiser des élections nationales qui coûtent cher et qui ne servent à rien puisque, quel que soit leur résultat et celui des référendums, les scrutins français successifs peuvent se résumer ainsi : « il s’agit d’un « grand moment de débat démocratique » et à la fin, c’est l’Allemagne et M. Gattaz qui gagnent » ?

Du coup, les bourgeois grands, moyens et petits qui adhèrent à l’UMP (ou au PS social-maastrichtien, et qui brûlent d’abandonner la fumeuse étiquette « socialiste ») pourraient faire de belles économies, notre pays « ami des droits de l’homme » (parlez-en aux parents de Rémi Fraisse) aussi (que de subventions publiques à verser en moins !à). Peut-être même qu’à l’occasion quelques-uns des « bons Français » milliardaires et de qui placent jusqu’à 420 milliards d’euros dans les paradis fiscaux pourraient peut-être en rapatrier ne serait-ce que 20% pour payer leurs impôts : ce qui épongerait d’un coup le prétendu « trou » de la Sécu ou celui, tout aussi artificiel, des caisses de retraites et de chômage ?

Allez, du courage, chers et « pragmatiques » adhérents du PS et de l’UMP ! Les députés PS et UMP sont déjà en train de liquider les départements et les communes, bravo ! Mais encore un effort : unissez-vous pour mettre au clou la démocratie de façade qui camoufle de plus en plus mal l’euro-fascisation et la thatchérisation d’un pays qui n’a plus devant lui qu’une possibilité s’il veut survivre : entrer franchement en résistance.

Par

Ne manquez aucun des Billets Rouges de Floreal, Aris et les autres en vous inscrivant à la lettre electronique gratuite du PRCF @IC hebdo
Retrouvez le PRCF sur les réseaux sociaux  : suivez le compte @PRCF_ sur Twitter