TRUMP choisit un 8 mai pour lancer une nouvelle offensive contre la paix mondiale – Déclaration du PRCF – 8 mai 2018

Aggravant sa politique unilatérale contre l’ONU et contre les fragiles accords qui freinaient encore la marche impérialiste à la mondialisation des guerres, l’ultraréactionnaire D. vient d’annoncer le retrait états-unien de l’accord multilatéral sur le nucléaire iranien.

Faisant suite au bombardement illégal de la Syrie souveraine par Washington, Londres et Paris, ce mauvais coup contre la ouvre directement la voie, non seulement à de nouvelles sanctions contre le peuple iranien (et contre toutes les entreprises européennes qui commercent avec l’) mais à une agression de grande ampleur des États-Unis et de leur très agressif allié israélien contre l’. Déjà des frappes pas si mystérieuses que ça ont frappé récemment les alliés iraniens de Damas en Syrie…

Dans le même temps, la pression militaire états-unienne s’accroît lourdement contre la Russie avec le plein soutien des pays de l’UE. Ces derniers n’ont pas d’argent pour maintenir les acquis sociaux, mais ils dépensent sans compter pour abonder les budgets militaires de l’OTAN.

Terrible est également la pression économique, propagandiste (pardon, « médiatique ») et militaire contre les États progressistes latino-américains, notamment contre le Venezuela bolivarien, dont Washington et l’UE, Macron en tête, essaient de saboter le processus électoral pour pousser à la civile, voire l’invasion du pays de Nicolas Maduro.

Enfin, la décision US de transférer à Jérusalem-Al Qods la « capitale » d’Israël est un brulôt capable d’enflammer tout le Proche-Orient.

Le PRCF appelle les communistes et les progressistes à multiplier les prises de paroles plurielles pour condamner l’ US et son vassal Macron. Plus que jamais il faut associer la défense de la paix mondiale et de la souveraineté des peuples, y compris celle du peuple français, à la défense du progrès social car ce sont les mêmes forces capitalistes qui menacent la paix mondiale et qui mènent en France et ailleurs la guerre sociale contre les travailleurs de leur propre pays.

Plus que jamais, exigeons que la France se retire de l’OTAN, cette machine à mondialiser les agressions états-uniennes, et de l’UE, qui se définit elle-même comme le « partenaire stratégique » de l’OTAN.

PRCF – 8 mai 2018


Iran, Syrie, Israel, Etats-Unis : la tension au plus haut vers la guerre mondiale ?

Ce 8 mai 2018, en même temps que Trump annonçait le retrait des Etats Unis d’Amérique de l’accord avec l’Iran – se traduisant par la mise en œuvre de lourdes sanctions économiques instituant un véritable blocus contre le peuple iranien – l’armée israélienne a lancé une attaque au missiles contre Damas. L’armée syrienne a annoncé avoir abattu au moins deux missiles. Chaque jours ces attaques rapprochent un peu plus le monde du bord du précipices, la guerre régionales qui se déroulent en Syrie pouvant entrainer le monde dans un troisième conflit mondial.

Au Moyen Orient, si ni la Syrie, ni l’Iran, ni l’Irak ne sont dotés de la bombe atomique, ce n’est pas le cas de deux des alliés des USA, Israël qui dispose de plusieurs centaines de têtes nucléaires et de missiles à longue portée, mais également de l’Arabie Saoudite qui serait le le financeur du programme nucléaire pakistanais et disposerait de la bombe atomique par ce biais.

Le silence du régime Macron, tout juste revenu d’un voyage à Washington où le banquier qui occupe les murs de l’Elysée est allé ployer le genou devant Trump, est assourdissant. On se souvient qu’à peine investi, Macron avait prétendu faire renoncer Trump à sortir de l’Accord de Paris sur le climat, là, il était question sous prétexte de nouvelles courbettes devant Washington et l’OTAN d’obtenir un infléchissement sur l’Accord de Vienne sur l’Iran. Chacun peut juger du résultat. Macron en quelques mois n’a réussi qu’à compromettre la France toujours plus dans la guerre au coté desEtats-Unis d’Amérique, violant le droit international. Pour le reste, il n’y a plus d’accord de Paris et encore moins d’accord de Vienne. Rappelons que les accords avec l’Iran avait permis de nouer des relations commerciales et industrielles fructueuses avec l’Iran. Rappelons qu’au début des années 2010, la grave crise qui a frappé PSA Peugeot n’était pas sans lien avec les sanctions américaines qui frappaient ainsi le premier marché hors union européenne du constructeur français. Non le régime Macron ne défend pas la paix. Il suit comme un vassal Trump et l’impérialisme américain. Pas très étonnant de la part d’un banquier qui il y a quelques années a été recruté pour suivre le programme des Young Leaders de la French Americain Fondation.

Trump attaque en violation de la charte de l’ONU un pays souverain la Syrie, avec le soutien du régime Macron. Puis il brise l’accord de Vienne avec l’Iran. Un accord garanti, outre par la France, également par la Chine et la Russie. Deux pays avec qui les USA, l’OTAN et l’Union Européenne font monter la confrontation. Confrontation économique avec des sanctions commerciales , mais également confrontation militaire, de l’Ukraine à la mer de Chine. Dans ces conditions, une étincelle pourrait non seulement enflammer la région, mais provoquer une conflagration mondiale. C’est sur ce brasier que Macron en mettant la force de la France au service de l’impérialisme américain souffle comme un pompier pyromane.


Le PRCF et les JRCF mènent actuellement une campagne d’affichage pour appeler à se mobiliser pour la paix : vous aussi soyez un défenseur de la paix, rejoignez les communistes dans l’action. Stoppons les guerres impérialistes, paix entre les peuples, travailleurs de tous les pays unissons nous !