#G7 : “le comble du cynisme de celui qui personnifie le pouvoir de la finance” – G. Gastaud répond à la propagande Macron.

En difficulté sur le terrain national où une part croissante de la « France d’en bas » conteste sa légitimité présidentielle, se sert du de pour jouer les pourfendeurs de pollutions et d’inégalités. C’est le comble du cynisme pour un homme qui personnifie le pouvoir de la Finance, qui applique servilement toutes les injonctions antisociales du MEDEF et de l’UE et qui, dans la période présente, 

·     s’obstine à vouloir privatiser EDF, la SNCF et les aéroports, 

·     met en extinction le statut de la fonction publique, 

·     démantèle le Code du travail, 

·     dénationalise le bac et le service public d’Éducation (Parcours sup, contre-réforme du lycée…), 

·     asphyxie l’hôpital public, 

·     rabote les indemnités chômage, 

·     réduit les APL, 

·     supprime l’ISF 

·     s’apprête à substituer aux retraites par répartition mises en place par Ambroise Croizat* la retraite à points, synonyme de régression généralisée des pensions. 

Quant à la posture de défenseur de la planète qu’affecte de prendre Macron, elle est d’un cynisme achevé : ce même Macron vient de faire adopter le CETA, qui livre les consommateurs, les éleveurs et les agriculteurs de France aux monopoles agroalimentaires d’outre-Atlantique et à leurs pratiques dangereuses pour la santé. Comment Macron peut-il faire la leçon aux brésiliens au sujet de l’Amazonie (si scandaleuse que soit la politique irresponsable de Bolsonaro en Amazonie) alors qu’en France tout est fait pour privatiser l’Office national des forêts, que les casernes de pompiers volontaires ferment les unes après les autres faute de crédits publics, que chaque décennie qui passe, l’équivalent territorial d’un département français s’efface devant l’urbanisation sauvage pilotée par les « métropoles » et autour d’elles ?

Quant à la pose pseudo-rebelle que Macron affecte de prendre face au méga-prédateur et au fasciste Bolsonaro, elle est pure hypocrisie tant l’hôte de l’Élysée affiche en continu sa vassalité totale à l’égard de l’ « ordre » euro-atlantique, à l’OTAN et sa complicité parfaite avec le président brésilien pour tenter d’étrangler Cuba socialiste et le Venezuela bolivarien.

Loin d’apporter le moindre soutien à Macron dans sa prétendue défense de l’ et des solidarités internationales, le mouvement ouvrier et démocratique doit prendre conscience que l’avenir de la France, de la planète et de l’humanité, est lié aux résistances populaires, anticapitalistes, antifascistes et anti-impérialistes. C’est dans cet esprit que le Pôle de Renaissance Communiste en France est solidaire de celles et de ceux qui, à Hendaye et ailleurs, refusent l’ « ordre » mondial destructeur du capital financier et des transnationales dont Macron et ses pareils du G7 sont la dangereuse émanation. 

Au-delà des contestations altermondialistes, le PRCF rappelle cette évidence : seul le socialisme s’orientant vers le communisme pourra débarrasser la Terre des rapaces du grand capital en réorganisant et en planifiant la production à l’avantage des peuples, des travailleurs et de l’environnement.  


Ambroise Croizat, ouvrier métallo, responsable syndical CGT, dirigeant du PCF

*Ambroise Croizat, le ministre communiste qui, entre 1945 et 1947, mit en place la , les retraites par répartition, la généralisation des conventions collectives, le code du travail, les comités d’entreprise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.