Pour restaurer la souveraineté et l’indépendance militaire de la France, avec Fadi KASSEM, portons l’#Alternative #RougeTricolore #FK2022

Avec FADI KASSEM et le PRCF, PORTONS L’ALTERNATIVE ROUGE ET TRICOLORE– Communiqué n°37 – 21 septembre 2021

Pour restaurer la souveraineté et l’indépendance militaire de la France, avec Fadi KASSEM, portons l’Alternative Rouge et Tricolore !

Le jeudi 16 septembre 2021, les forces euro-atlantiques se succédant au pouvoir depuis 40 ans en France ont subi une véritable humiliation. En effet, l’Australie dirigée par le réactionnaire Scott Morrisson a décidé d’annuler le gigantesque contrat passé avec la France qui prévoyait la vente de sous-marins conventionnels à Canberra, au profit d’un « vaste partenariat de sécurité dans la zone indopacifique, comprenant notamment la livraison de sous-marins à propulsion nucléaire à Canberra » (Le Figaro) proposé par les Etats-Unis et incluant le Royaume-Uni. Comme déjà par le passé lorsque Barack Obama s’amusait à espionner directement François Hollande, le peu de souveraineté diplomatique et militaire qu’il reste à la France a été piétiné par les soi-disant « alliés et amis » de la France, les Etats-Unis en tête.

Que le contrat prévoyant la livraison de sous-marins conventionnels à un pays dirigés par une oligarchie capitaliste alignée sur Washington ait été annulé ne fera pas pleurer les militants franchement communistes et insoumis du Pôle de Renaissance communiste en France. En effet, comment accepter une telle politique agressive à l’encontre de la Chine populaire, contre laquelle se multiplient les expéditions navales en mer de Chine sous l’impulsion de Joe Biden et avec le soutien dynamique du caniche Macron –, de la part de l’oligarchie capitaliste des pays dits « occidentaux » qui, totalement inféodés à la mortifère Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), constitue l’une des menaces majeures pour la paix mondiale ?

Mais cette annulation révèle cependant la double évolution désastreuse pour la paix mondiale et la coopération internationale contre lesquelles s’élève les militants du PRCF. D’une part, les menaces que font peser les forces impérialistes aux Etats-Unis (que le président s’appelle Clinton, Bush, Obama, Trump ou Biden) et leur laquais, les réactionnaires Johnson et Macron en tête, sur la paix mondiale en multipliant les provocations et les agressions envers la Chine populaire, Cuba socialiste, le Venezuela bolivarien ou même la Russie. D’autre part, le fait que l’oligarchie capitaliste de France, qu’elle soit de droite ou soi-disant de « gauche » (notamment les faux « socialistes » ou « écologistes » comme Julien Bayou qualifiant les Etats-Unis de « grand frère » et réclamant une « Europe de la Défense » qui sera, par définition, totalement inféodée à l’OTAN !), soumette totalement la souveraineté diplomatique et militaire de la France à la mortifère OTAN et à la néfaste « Union européenne », partenaire stratégique de l’OTAN depuis 2002 et qui accepte que les forces de l’OTAN manœuvrent en Pologne et dans les pays baltes sous le prétexte fallacieux que la Russie menacerait la paix en Europe !

Ce pitoyable épisode pour la diplomatie et la Défense françaises démontre la triple soumission à laquelle sont confrontées les forces véritablement patriotiques et populaires de France, hostiles à la marche à la guerre dans laquelle se retrouve progressivement embarquée la France. Tout d’abord, celle envers les Etats-Unis d’Amérique via l’OTAN, comme en témoigne l’installation du centre d’excellence spatiale de l’OTAN à Toulouse contre laquelle ont manifesté des citoyens et des travailleurs le 21 août dernier. Ensuite, celle envers les « marchands de canon » de France, dictant leur agenda mercantile aux gouvernements aux ordres qui, toute honte bue, affirment défendre les « droits de l’homme » et lutter contre le « terrorisme islamiste » tout en armant jusqu’aux dents l’Arabie saoudite wahhabite et le financeurs de groupes islamistes et qui écrasent le Yémen depuis six ans, le colonialiste Israël ou encore le Maroc qui espionne ses « amis et alliés » ? Enfin, celle envers l’UE qui ne pipe mot sur la violente répression s’abattant sur les forces démocratiques et populaires sur le continent européen, violence concomitante à la fascisation servant la soupe à une négationniste qui réécrit l’Histoire en assimilant le communisme au nazisme (avec la complicité des faux « Républicains », de la Macronie et des pseudo « socialistes » et « écologistes ») et qui s’exprime toujours davantage dans les aux ordres et dans la rue.

Fadi Kassem et le PRCF mènent la campagne pour une Alternative Rouge et Tricolore en 2022, la seule en mesure de reconstituer une diplomatie et une politique de Défense véritablement souveraines. Cela implique de nationaliser le secteur de l’armement et de le placer sous le contrôle des travailleurs et des citoyens de France, mais également de sortir de l’OTAN et de l’UE en même temps, car il est illusoire de vouloir sortir de la seule OTAN tout en restant dans une mortifère UE irréformable et « partenaire stratégique » de l’impérialisme états-unien et de son bras armé. C’est pourquoi, afin de recouvrir une souveraineté nationale et populaire pleine et entière, il faut œuvrer pour le Frexit progressiste que défend le PRCF et qui vise à associer toutes les forces véritablement patriotiques et populaires de France – communistes, insoumis, gaullistes sincères, mouvements de défense de la paix –, seule solution indispensable au service de la paix mondiale et de la coopération internationale sur des bases véritablement démocratiques et populaires