La violence politique, c’est Macron et son régime antipopulaire!

Par et , secrétaires nationaux du Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) – 30 juillet 2019

Une campagne est actuellement menée dans les médias de l’État et de l’oligarchie pour criminaliser les résistances populaires accusées de menacer la démocratie.

Profs de philo défendant le bac national, gilets jaunes combattant l’injustice sociale, agriculteurs refusant le CETA et défendant le produire en France, travailleurs en lutte de diverses entreprises, tous ceux qui s’opposent à l’énorme casse sociale et nationale orchestrée par sont stigmatisés par les chiens de garde médiatiques, brutalisés par la “police républicaine”, condamnés par la justice de classe de ce régime que la fausse gauche nous présentait comme un rempart antifasciste le 7 mai 2017…

Sans cautionner les actes irresponsables perpétrés par de louches incendiaires éminemment nuisibles au mouvement social, le PRCF

  • constate que le régime liberticide de Macron-Medef est de loin le principal facteur de sociopolitique dans notre pays;  et pour cause, la politique macroniste de dissolution de la France dans l’Europe germano-atlantique viole au quotidien (arasement des conquis sociaux et de la souveraineté nationale) les bases même du vivre ensemble en France.
  • dès lors,  la résistance de plus en plus déterminée des travailleurs et du peuple français doit être fermement soutenue par les véritables patriotes et démocrates de France. Alors que dans toute l’Europe, la fascisation et la criminalisation du communisme et du combat de classe avancent du même pas, sera-t-il bientôt interdit en France de citer la première Constitution républicaine de notre histoire qui disposait, sur proposition de Robespierre, que,

“quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour toute portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs”.

Soyons solidaires de toutes les résistances populaires et, avec le PRCF reconstruisons le parti communiste de combat et le front antifasciste, patriotique,  populaire, écologiste et antifasciste indispensable pour virer Macron, l’UE supranationale et le capitalisme de plus en plus mortifere, rétrograde et fascisant

Commentaire de lecteur “La violence politique, c’est Macron et son régime antipopulaire!