La seule façon de vaincre Le Pen en 2022, c’est l’Alternative Rouge-Tricolore !

Communiqué de Presse –  Un nouveau sondage pour l’élection présidentielle de 2022 donne tous les candidats de « gauche » perdants au second tour face à Marine Le Pen, tandis que les candidats de droite s’imposeraient. Ce sondage en dit long sur l’état de décomposition de la « gauche » établie, dont les multiples trahisons depuis plus de 40 ans vis-à-vis des classes populaires condamnent les cacique du PS, d’EELV, de Générations, etc., à s’épouvanter de la possible arrivée au pouvoir de Marine Le Pen, tout en se résignant à la défaite. C’est ainsi qu’Arnaud Montebourg, ministre du « Redressement productif » sous la mandature Hollande, annonce la victoire de l’extrême droite en 2022 dans le Financial Times et appelle à une alliance « gauche »-droite pour l’emporter !

            Outre la politique mortifère de Macron et des euro-gouvernements successifs ayant nourri, depuis 40 ans, le prétendu «  national » qui bénéficie, en outre, d’une exposition médiatique croissante inacceptable, la capitulation de la « gauche » établie par rapport à l’euro, l’Union européenne, l’alignement sur les États-Unis et le capitalisme, tous acceptés sans aucune volonté de les combattre, explique ce fiasco, au moment où la « tempête sociale et politique » crainte par Édouard Philippe ne cesse de croître.

            C’est pourquoi le seul « récit émancipateur » – que recherchent désespérément Benoît Hamon, le PS, EELV, et même le PCF et la France Insoumise – pour la gauche et, plus encore, pour les citoyens et les travailleurs de France réside dans la reconquête pleine et entière de la souveraineté nationale et populaire, comme le propose la campagne portée par Fadi Kassem afin qu’émerge une Alternative Rouge et Tricolore pour 2022. Cette campagne, menée sur le terrain par les militants franchement communistes du Pôle de Renaissance communiste en France (PRCF), porte l’unique projet en mesure d’éviter un nouveau faux « duel » et vrai duo Macron-Le Pen.