#GiletsJaunes notre camarade Aymeric Monville explique la situation sur Russia Today international

Assurément le monde a les yeux rivés sur ce que sont en train de faire les travailleurs français. Aucun peuple ne méconnaît la capacité révolutionnaire des travailleurs de France. Alors bien sûr nombre de télévisions internationales, aux mains des milliardaires comme la plupart des chaînes en France dénigrent le mouvement des gilets jaunes, tentent de faire peur. C’est pourquoi notre camarade a répondu aux question de la chaîne de télévision pour expliquer ce qui se joue en France où la colère légitime du peuple secoue le joug de la dictature du Capital.

Initiative Communiste remercie Dominique pour la mise en ligne de cette vidéo.

Gilets Jaunes, Aymeric Monville (PRCF) répond aux questions de Russia Today


Intervieweur : Oui, il y a beaucoup de colère dans les rues.
Et beaucoup d’échauffourées avec la police.
Maintenant une réaction à chaud de l’éditeur et publiciste Aymeric Monville qui vient de nous rejoindre.
Bienvenu. Troisième week-end de protestation. La violence la plus inouïe nous l’avons vue aujourd’hui.
Mais toujours pas de réponse du président Macron. Pourquoi cela?
AM : Il y a eu une réponse d’un membre du gouvernement qui a dit que ce qui se passait sur les Champs Elysées, c’était la peste brune. Cela signifie que ce n’est pas une réponse, c’est une insulte. C’est une insulte au peuple français qui a tant souffert sous la botte nazie durant la guerre. Le ministre de l’Intérieur a dit qu’il s’agissait de l’extrême droite. Mais non, il s’agit simplement de 80% du peuple française qui n’arrive pas à joindre les deux bouts, qui n’arrivent plus à mettre de l’essence dans leur voiture. Car l’essence c’est comme le pain sous l’Ancien Régime. Donc c’est normal. Nous n’avons pas de grands gisements pétroliers comme vous en Russie. Nous n’avons que 1% de pétrole disponible pour nos besoins dans notre pays.
Intervieweur : Mais je voudrais savoir ce que vous pensez des partisans du président Marcon qui disent que les prix du gazole sont extrêmement élevés et qu’il ne peut pas faire grand-chose de ce côté-là.
AM : Il pourrait faire beaucoup de choses s’il arrêtait de soutenir les banques. Il était banquier chez Rothshild, il est un membre de la haute finance. Donc ce n’est pas dans son logiciel de faire des concessions au peuple. Mais pourtant il doit le faire. Il n’a pas en face de lui la peste brune ou l’extrême droite, il a tout le peuple français qui ne veut plus de sa politique. Il n’est plus légitime.
Intervieweur : Et qu’est-ce qui se passe maintenant, parce que c’est le troisième week-end, Aymeric. Est-ce que vous voyez les choses progresser peu à peu jusqu’à un changement ou bien l’on va voir davantage de répression de la part du pouvoir?
AM : Oui, cette semaine. Ils ont inventé un complot de la Corée du Nord. La Corée du Nord aurait recruté quelqu’un au Sénat qui travaille pour les jardins et l’architecture dans le Sénat. Donc d’un côté vous avez la peste brune. De l’autre vous avez des cocos avec la Corée du Nord qui essayent d’envahir la France. C’est complètement ridicule. Le gouvernement part en cacahouète.
Intervieweur : Et vous ne pensez pas que le président Macron pourrait être pour le moins embarrassé par les événements. Il est actuellement au G20 en Argentine. Est-ce que cela va affecter sa vision des choses d’une façon ou d’une autre?
AM : Oui, c’est vrai que la France a besoin d’améliorer son image. Je crois qu’il n’est plus légitime à l’étranger, là non plus. Tout le monde qu’il n’a été que par 16% seulement de la population, parce qu’il y avait plusieurs partis en lice, mais il n’est pas vraiment représentatif des Français. La France périphérique, pas celle des métropoles, est complètement contre lui. Et elle manifeste contre lui pas seulement à cause du prix de l’essence mais aussi pour le coût de la vie car ils ont vu leur pouvoir d’achat démoli durant l’ère Macron.
Pour voir la diffusion directement sur la chaine RT :
https://www.youtube.com/watch?v=IFAcqaNzNSc