Ensemble, imposons un programme et une candidature de franche insoumission à l’Union Européenne du Capital ! par Fadi Kassem

ADRESSE de , co-secrétaire national du PÔLE de RENAISSANCE COMMUNISTE en France (PRCF)

Chers concitoyen(ne)s,

Sur proposition de Léon Landini et de Pierre Pranchère, présidents du PRCF et figures de la Résistance antinazie, et de Georges Gastaud, secrétaire du PRCF, le Comité central du Pôle de Renaissance Communiste en France m’a désigné pour animer sa pré-campagne présidentielle et législative

Étroitement liée à vos luttes, intimement connectée au 100ème anniversaire du Congrès fondateur du PCF, cette campagne sera franchement communiste, 100% opposée à Macron/MEDEF et totalement insoumise à la fascisante Europe du capital. Avec vous, ma pré-candidature sur un programme franchement communiste portera l’exigence d’une nouvelle République française souveraine et indépendante, sociale, centrée sur le monde du travail et la jeunesse, une République populaire et démocratique, laïque, écologiste, pacifique et internationaliste.

CRÉPUSCULE FRANÇAIS ?

Notre pays encourt l’effondrement sur tous les plans : industrie, services publics – notamment système de Santé, école… – et il est gros d’une explosion sociale tant notre peuple et sa classe ouvrière sont dessaisis de leur souveraineté, de leurs conquêtes sociales (retraites, indemnisation du chômage, code du travail, statuts, tout y passe !), de leurs services publics (hôpital public, Éducation nationale, Université et CNRS, EDF, Équipement, SNCF,ONF, Poste, tout est désossé par les privatisations et/ou l’euro-austérité), du « produire en France » industriel et agricole, voire de notre langue sacrifiée au tout-anglais des traités « transatlantiques ». Avec les Sarkozy (LR), Hollande (PS), Macron (LREM), il n’y en a plus que pour la « construction européenne », qui dissout la République, plus que pour l’OTAN, qui pousse à un surarmement ruineux, plus que pour le MEDEF qui rafle l’argent public tout en délocalisant à tout-va. Alors, oui, il faut changer en profondeur en prenant aux grands capitalistes pour que vivent mieux les travailleurs salariés, mais aussi, indépendants, qui font vivre notre pays ! Mais comment faire pour que vivent ces « Jours heureux » qu’appelait de ses vœux en 1945 le Conseil National de la Résistance ?

FAUSSES ALTERNATIVES :

Pour y parvenir, il faut dégager Macron, mais aussi ses semblables, les Xavier Bertrand, Bruno Retailleau et autre Valérie Pécresse qui n’ont jamais roulé que pour le capital. Ne tombons pas de mal en pis en élisant l’extrême droite lepéniste dont la xénophobie haineuse ferait le jeu du terrorisme islamiste en amenant la guerre civile. Et comment croire encore ces « socialistes » qui, le plus souvent flanqués de faux écolos euro-formatés et de faux communistes décaféinés, ont appliqué, avec l’aide de la droite, cette « constitution européenne » que notre peuple avait pourtant refusée par référendum ? 

POUR LE VRAI CHANGEMENT, FREXIT PROGRESSISTE et NATIONALISATIONS DÉMOCRATIQUES !

Car ceux qui promettent de bâtir « l’Europe des patries » (Le Pen) ou l’ « Europe sociale » (fausse gauche) dans le cadre de l’UE sont des menteurs. Se définissant elle-même comme une « économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée », l’UE est irréformable : conçue de A à Z pour museler les nations, elle arase le progrès social, comprime les salaires et interdit toute marche au socialisme. C’est pourquoi mon intervention dans la pré-campagne au titre du PRCF portera ce que ne propose aucun autre candidat du système : la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN par la porte à gauche, par la voie d’une large démocratie populaire et de la nationalisation démocratique des secteurs-clés de l’économie. Si notre peuple ne veut pas « y rester », il lui faut sortir de cette prison des peuples qu’est l’UE, sortir de l’euro, ce carcan monétaire aligné sur le deutsche Mark, sortir de l’OTAN, cette machine au service des guerres de Washington, et sortir du capitalisme, qui n’offre plus qu’un avenir de crises, de violences, d’exploitation, de guerres, de chocs environnementaux et sanitaires ! 

POUR UNE ALTERNATIVE ROUGE ET TRICOLORE orientée vers le socialisme :

C’est pourquoi, le P.R.C.F. propose d’unir le drapeau tricolore de la nation au drapeau rouge international des travailleurs afin de rompre avec la dictature euro-atlantique du Capital, de mettre le monde du travail au centre de la vie politique, de suspendre toutes les contre-réformes « en marche » (retraites, sécu, lycée, EDF, SNCF, hôpital, Université, Code du travail, statuts, blocage des salaires, délocalisations, privatisations, plans de licenciements etc.). Pour rouvrir à la France la voie du socialisme-communisme véritable, c’est-à-dire celle du pouvoir des travailleurs construisant une société sans classes, nous voulons avec vous rebâtir un grand de combat, soutenir le syndicalisme de classe, appeler au « tous ensemble et en même temps » contre les injustices, construire une large Convergence Nationale des Résistances ouverte à tous les patriotes progressistes.

Le sens de notre entrée en précampagne, c’est de porter une franche insoumission à l’UE pour une rupture révolutionnaire avec le capitalisme. C’est aussi, chemin faisant, de tout faire pour briser la tenaille qui broie la France entre la politique macroniste dédiée aux banques, et l’alternative déshonorante des lepénistes ! 

Agissons ensemble pour qu’émerge enfin, quelle qu’en  soit la forme finale, une candidature franchement insoumise à l’UE et clairement orientée vers la rupture avec le capitalisme. C’est vital pour notre pays !  

4 Commentaires de lecteur “Ensemble, imposons un programme et une candidature de franche insoumission à l’Union Européenne du Capital ! par Fadi Kassem