Adresse fraternelle des militants du PRCF aux militants communistes du PCF

Logo PRCF 320 320Chers camarades,

Après avoir longtemps combattu* au sein du les dérives « mutantes » et « euro-constructives », les fondateurs du PRCF ont constaté que la dénaturation du Parti fondé à Tours était devenue irréversible. Congrès après congrès, on vérifie hélas que la logique électoraliste, le révisionnisme idéologique (anti-léninisme, anti-soviétisme, mais aussi reniement des orientations patriotiques du Front populaire et de la Résistance au profit du mythe social-maastrichtien de l’ « Europe sociale ») et la rupture des liens organiques avec la classe ouvrière et le syndicalisme de classe, conduisent l’actuel PCF, piloté par le président en titre de la « Gauche Européenne », vers sa satellisation, voire son absorption définitive par la social-démocratie.

Toutefois le PRCF n’a jamais commis la faute de confondre l’appareil définitivement muté du PCF-PGE avec les communistes en nombre non négligeable qui demeurent dans ce parti, plus sur la base d’un attachement sentimental ou d’un manque de confiance dans les chances d’une renaissance communiste que par l’espoir de plus en plus perçu comme illusoire d’un « redressement » de l’appareil : tant celui-ci est aussi gangréné par l’opportunisme que l’étaient les partis issus de la Deuxième Internationale avant Octobre 17 et le Congrès de Tours. Vous le savez, nous avons toujours sincèrement et amicalement tendu la main à ces communistes dont vous êtes, pour lesquels nous avons la plus sincère estime, et auxquels nous n’avons cessé de proposer de porter ensemble une nouvelle stratégie communiste reposant sur le rôle dirigeant de la classe travailleuse, sur un Front Antifasciste, Patriotique, Populaire et Écologique () et sur l’union des drapeaux rouges et tricolore, pour appeler à la sortie de la France de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme.

PCF pierre laurent hollande droite européenneSi nous vous interpellons fraternellement en cet automne 2016, c’est surtout parce que la direction du PCF-PGE, son secrétaire national P. Laurent, son porte-parole O. Dartigolle et son président du groupe parlementaire A. Chassaigne, ne cessent en réalité…

  • D’attaquer avec véhémence tous ceux qui veulent sortir de la prison de l’euro et de l’UE en les amalgamant à des nationalistes et en abandonnant de fait le juste combat pour l’indépendance nationale à la droite et à l’extrême droite, lesquelles dévoient le légitime attachement des citoyens à la nation française vers la haine contre les « musulmans » ; si bien que la direction du PCF, qui parle (qu’on le veuille ou non) au nom de tout le parti, se comporte en ultime rempart de l’euro, qui plombe l’emploi et les acquis sociaux, et de l’UE, qui se fond dans un dangereux « partenariat stratégique » avec l’OTAN. Laquelle assume sans complexes ses entreprises bellicistes contre le Proche-Orient et la Russie au risque de provoquer une nouvelle guerre mondiale.
  • De faire tout son possible, non pas pour présenter une candidature franchement communiste (ce qui supposerait une position de rupture franche avec l’UE assortie d’un programme de nationalisation du CAC-40 et d’une orientation révolutionnaire affirmée vers le socialisme), non pas pour rassembler la « gauche patriotique et populaire » (pour reprendre une belle expression du PC portugais), non pas pour affirmer la légitime priorité du mouvement populaire sur l’électoralisme, mais pour promouvoir les « primaires » à l’américaine avec le PS, pour courtiser le revenant Montebourg, pour dénigrer comme « nationalistes » les positions patriotiques quoi qu’encore insuffisamment euro-critiques de Mélenchon (« l’UE, on la change ou on la quitte ! ») ou, faute de mieux, pour suggérer une candidature PCF dont A. Chassaigne a déjà averti qu’elle se garderait d’être clairement « identitaire », mais qu’elle roulerait à 100% pour « rassembler les deux gauches ». En clair, le PCF officiel appelle la gauche populaire et patriotique, qui s’est opposée depuis cinq ans aux guerres atlantiques, à l’État policier et aux contre-réformes dictées par Bruxelles, aux retrouvailles électoralistes avec le PS, c’est-à-dire la droite complexée, cette fausse gauche néolibérale, atlantique, européiste, policière et patronale qui n’a cessé de fomenter des guerres, de fasciser le pays et de réprimer la CGT !

On ne saurait mieux ramper devant Hollande, tenter de torpiller l’espoir d’une alternative progressiste talonnant, voire surpassant le PS au 1er tour, et vraisemblablement, préparer un marché politicien indécent consistant pour le PCF-PGE à rabattre vers le candidat du PS au 1er, voire au second tour… tout cela dans l’espoir fallacieux que le PS en perdition renverrait l’ascenseur en facilitant la réélection des députés PCF sortants. Ce comportement politicien ne peut qu’écœurer les électeurs communistes, les ouvriers qui attendent des SOLUTIONS, les démocrates qui veulent s’armer politiquement contre le FN et les LR, tous les patriotes qui constatent que rien n’est fait pour briser la construction » euro-atlantique qui broie la nation, le produire en France, les services publics, la protection sociale et le pouvoir d’achat populaire.

Lettre ouverte aux personalités pétition prcf euro europe          Nous pensons que face à ces manigances qui aggravent la désespérance populaire et le discrédit injuste du en France, les communistes ont le devoir de s’exprimer chacun à sa place, hors du PCF ou dans le PCF selon les cas, mais pourquoi pas aussi, de parler haut et fort ensemble.

Pour notre part, nous continuerons de privilégier le combat de classe sur l’électoralisme, de soutenir le syndicalisme de classe et de masse qu’a si durement handicapé le « syndicalisme rassemblé » et l’adhésion à la Confédération Européenne des Syndicats (pro-UE) ; dans cet esprit nous diffuserons à 100 000 exemplaires aux manifs et aux entreprises le résumé du programme de rupture progressiste et révolutionnaire que le PRCF a adopté après de riches débats démocratiques lors de sa 3ème conférence nationale.

Enfin, fidèles à Lénine et à l’Internationale Communiste grâce à laquelle put émerger un vrai parti révolutionnaire en France, nous serons heureux de coopérer avec vous pour préparer une commémoration de lutte du 100ème anniversaire de la Révolution prolétarienne d’Octobre 1917.

Si les communistes continuent de tirer à hue et à dia (et surtout… « à Hue » !) en laissant de fait les dirigeants politiciens du PCF-PGE parler en leur nom, il y a du souci à se faire à brève échéance pour la paix, les libertés, la France et le monde du travail. Si les communistes « du dedans » et les communistes « du dehors » donnent au contraire l’exemple du « tous ensemble » en construisant par ex. en février 2017 (50ème anniversaire du funeste Traité de Rome) une grande manifestation populaire articulée aux luttes sociales pour le Frexit progressiste, l’indépendance nationale, la paix, le progrès, la démocratie, la coopération internationale et le socialisme, alors l’espoir peut renaître dans le pays, par-delà les options électorales transitoires, pour les travailleurs, le peuple et la jeunesse de France…

Et pourquoi pas, pour la renaissance du vrai parti communiste dans le pays qui a vu naitre ce mot.

Pour le PRCF, Léon Landini, Pierre Pranchère, Georges Gastaud, Antoine Manessis, Vincent Flament, Annette Mateu-Casado, Gilliatt de Staërck


Qu’est ce que le PRCF ? qui sont les militants franchements communistes ?

Le PRCF est un pôle de rassemblement qui travaille à unir les communistes pour faire renaître un vrai Parti Communiste de France indépendamment de la direction « mutante », socialo-dépendante et « euroconstructive » du PC/ Front de gauche/Parti de la Gauche européenne (PC/PGE) actuel. Ils rassemblent des militants communistes de toutes origines et de toutes trajectoires militantes, certains demeurant membre du PCF.

Cliquez ici pour en savoir plus

 Ne reste pas spectateur!

La Renaissance communiste, la reconstruction d’une France en marche vers le socialisme, ont besoin de toi.  Ouvrier, jeune, intellectuel progressiste! Rejoins le PRCF ou les JRCF, l’organisation des Jeunes pour la Renaissance Communiste en France!

Vous pouvez nous contacter via un formulaire ici

 

rejoins-le-prcf-jrcf

5 Commentaires de lecteur “Adresse fraternelle des militants du PRCF aux militants communistes du PCF

  1. Ali
    16 octobre 2016 at 23:06

    Bon courage! Espérant que cet appel tombera bien sur des gens de consience communiste, je vous souhaite succès et triomphe dans cette bataille cruciale pour un nouveau parti communiste aux traditions de la Commune et d’Octobre1917! Vive le PRCF!

  2. Le.Ché
    17 octobre 2016 at 10:42

    Je pense que le PCF malheureusement ne reviendra pas en arrière dans sa démarche mutante, il faut dire qu’en adhérant a la politique européenne de Merkel- Junker- Chäuble le PCF touche 2.000.000 d’euros de subvention.

  3. Gérard
    17 octobre 2016 at 11:37

    Le PCF est devenu un parti de bourgeois réactionnaires à la solde des impérialistes. En pleine dérive droitière. Il est tant de revenir aux principes de la révolution d’octobre 1917. Vive les camarades du PRCF.

  4. Bernard SARTON
    17 octobre 2016 at 14:00

    Le PCF n’est pas fini historiquement et les dirigeants actuels sont divisés car la fronde des militants de base est profonde et se développe . Le PCF appartient à la classe ouvrière et à tous les exploités et il ne peut être durablement conduit par des militants réformistes . La dérive actuelle est lié à l’histoire de la soi-disante “Union de la gauche” prêchée depuis Thorez , ce qui nous a amené au programme commun et au soutien de Mitterrand , agent patenté de la bourgeoisie anti-communiste .Alors le temps est venu d’une option révolutionnaire pour mener le peuple au changement de société car la crise du capitalisme est permanente , violente et guerrière . Tous les communistes doivent retrouver le courage de mener une lutte intransigeante contre la bourgeoisie et ses valets sans aucun ostracisme contre qui que ce soit après tant d’années de dérives réformistes .Les élus communistes doivent renoncer à toute forme de collaboration de classe dans les instances bourgeoises de la 5ème république . Renouer avec l’idéal révolutionnaire est impératif pour une future victoire contre toutes les forces de la réaction . Bernard SARTON ,membre de la direction de la section cd’Aubagne

  5. DELFAUD
    18 octobre 2016 at 08:57

    Je suis d’accord avec votre analyse. J’ai été secrétaire de cellule du PC du canton de Souillac, Lot. Ecoeuré par le comportement de certains camarades à mon égard, on fait qu’avec ma femme nous avons tout laissé tomber et personne n’a essayé de nous récupérer.
    Dernièrement, j’ai rencontré un camarade du PC de Souillac qui m’a dit que la cellule avait voté pour un candidat PC aux Présidentielles et que Mélenchon se prenait pour DE GAULLE mais avec une telle haine et en 5-6+ secondes et puis il est parti comme un voleur, sans me dire au revoir. SONT-ILS DEVENUS FOUS?
    Maintenant, je demeure en Dordogne, j’ai 75 ans, ma femme 71, alors je suis les évènements. J’en conclue que le PC demeure à la remorque du PS et c’est triste pour nos enfants et petits enfants.