Pierre Gattaz insulte la CGT de terroriste, la haine de classe contre les résistants – par Léon Landini, président du PRCF, résistant FTP MOI

Alors que le monde du travail, CGT en tête, fait face au grand , qui avec l’aide de nos gouvernants veut réduire à néant tous les conquis du programme de Conseil National de la , voici que le patron des patrons, le triste sieur Gattaz, se permet d’insulter les militants de la CGT en les traitants  de voyous et de terroristes, il ne lui manque plus qu’à ajouter « qu’il faut mettre à mort ces judéo-communistes » et  nous pourrons le mettre dans la même charrette que le sinistre Pucheu, ministre de l’intérieur dans le gouvernement de Pétain, qui désigna à Chateaubriant, les 27 personnes qui devaient être fusillés par les nazis et parmi lesquels se trouvait Guy Môquet.

Toutefois, quand on prend le temps de jeter un coup d’œil sur internet, en découvrant sa  biographie on comprend mieux sa haine contre le monde du travail et contre la CGT en particulier :

Pierre Gattaz – Patrimoine et revenus.

  • Pierre Gattaz, 224e fortune de France : Avec 250 millions d’euros, Pierre Gattaz est classé 224è fortune de France. En 2014 sa fortune aurait doublé en un  an.
  • Rémunération en tant que PDG :  +30% en 2013, 290 SMIC : La société Radiall lui a  versé une  rémunération de 426.092 € pour l’année 2013 au titre de ses fonctions de président du directoire de ladite société, soit une augmentation de près de 30% par rapport à l’année précédente…..
  • Dividendes en tant qu’actionnaire principale 1,5 millions d’euro : A côté de son salaire, Pierre Gattaz est surtout le principal actionnaire de Radiall et sa rente d’actionnaire s’évalue à au moins 1,5 millions d’€uro, pour la seule année 2015.
  • Chaque année, Pierre Gattaz coute plus de 113 SMIC annuel à l’entreprise Radiall. C’est 2% de la masse salariale totale du groupe. Quand M Gattaz dit que les salaires sont trop hauts, il parlent bien sûr des votres. Pas du sien.
  • Radiall est imposé à 3% en France : En 2016, « l’Humanité » révèle qu’à travers le mécanisme d’optimisation fiscale dit « Pris de transfert » Pierre Gattaz affecte une bonne partie des marges de Radiall réalisées en France à des filiales à l’étranger, ce qui a permis au groupe de réduire de 25% à 3% la part de ses impôts payés en France, permettant sur les 25 millions de bénéfices réalisés en 2015 de ne payer que 220.000 euros d’impôts, tout en touchant 876.000 euros de « crédit d’impôt compétitivité emploi » (CICE) plus un million de «crédit d’impôt recherche» et au moins 623.000 € d’autres crédits d’impôts, le tout sans aucune autre contrepartie ( l’entreprise n’ayant pas créé un seul emploi cette année-là ). Le taux d’imposition moyen de Radiall au niveau mondial a ainsi diminué de 31 % à 24% entre 2010 et 2013 et la part des impôts payée en France est passée de 25 % à 3 %.

Il y a encore beaucoup de chose à apprendre en lisant sa biographie.

Pierre Gattaz, une crapule qui insulte les travailleurs en reprenant le vocabulaire du patronat contre les résistants

En ce qui me concerne, je suis plus que révolté d’entendre cette crapule traiter des travailleurs de cette façon, cela m’a rappelé que pendant l’occupation les patrons utilisaient un langage identique à l’encontre des Résistants.

Aujourd’hui, nous anciens Résistants constatons avec amertume et rage que les héritiers de ceux que nous avions combattus et terrassés  pendant l’occupation, manifestent à nouveau et publiquement envers la classe ouvrière la même haine et le même esprit de revanche que leurs prédécesseurs.

La CGT, organisation de résistance à l’origine de la Libération de la France

Il est utile de rappeler que la CGT est une deux organisations syndicales qui a participé à la constitution du Conseil National de la Résistance.

Après la Libération la CGT a toujours été en pointe pour que soit respecté et appliqué le programme du Conseil National de la Résistance, qui prévoyait, la nationalisation des banques et des grandes entreprises qui avaient collaboré  avec l’occupant.

Sans la participation active  de la CGT, qui en 1945 représentait plus de 5 millions  d’adhérents, beaucoup d’entreprises n’auraient pas été nationalisées et leurs patrons n’auraient pas été frappés d’indignité nationale comme certains d’entre eux l’ont été. C’est de là que vient toute leur colère contre la CGT.

Aujourd’hui, assisté par le gouvernement et convaincu qu’ils n’auront pas de compte à rendre, le patron des patrons laisse éclater toute sa hargne et son mépris envers ceux qui avaient contribué à rendre à notre pays sa grandeur et sa Liberté et qui par leur travail et leurs sacrifices ont contribué à les enrichir.

Si tout a été fait et, si tout est fait pour effacer de la mémoire du peuple français l’histoire de la Résistance et ne pas vouloir rappeler comment à cette époque-là  les patrons de notre pays qui s’étaient mis au service de l’occupant, lui fournissant, avions, chars, armement de toutes sortes, même et y compris le zyklon B, ce gaz donc se servaient les nazis pour exterminer à Auschwitz  des millions d’hommes, de femmes et d’enfants et c’est en vendant tout ce que produisait notre pays même et y compris cet infâme produit, que des patrons ont engrangés des milliards de bénéfice.

Oui ! Pour de l’argent ils sont prêts à tout, même si cela semble incroyable, ils sont allés jusque-là et les voici qu’à présent ils traitent de voyous et de terroristes les ouvriers qu’ils ont toujours exploités et qui luttent pour  une vie meilleure pour leurs enfants.

jesuiscgtAujourd’hui, avec leur finance, ils se sont accaparés des grands médias publics et privés, ayant à leur solde des « journalistes » si l’ont peu encore appeler cela des « journalistes » qui hurlent à la mort contre le premier syndicat de France, mais qui ne prononcent pas un mot contre les turpitude de la police qui matraque honteusement des hommes et des femmes. Oui des hommes et des femmes qui à l’exemple des Résistants d’hier, se battent eux aussi pour un monde meilleur.

Courage et merci aux vaillants militants de la CGT qui se battent pour nous tous

LeonLandini-b3cadLéon Landini – Ancien officier FTP-MOI – Président de l’Amicale des anciens FTP-MOI des Bataillons Carmagnole-Liberté de la région Rhône-Alpes – Officier de la Légion d’Honneur – Médaille de la Résistance – Grand Mutilé de guerre, suite aux tortures endurées au cours de son internement par la Gestapo – Décoré par L’Union Soviétique pour faits de Résistance.

 

Léon landini, Réponse à Michel Onfray et autres textes sur la Résistance et l'engagement

Léon landini, Réponse à Michel Onfray et autres textes sur la Résistance et l’engagement