Le PRCF soutient ce communiqué de la CGT à propos du scandale à Alcatel-Lucent :

Prime de départ Combes ed2

Ajoutons cependant ceci : si le C.A. de cette grande entreprise a officialisé l’énorme bonus que s’est accordé M. Combes, c’est parce que depuis longtemps la direction de ces grandes entreprises ne fait plus qu’un avec les actionnaires, lesquels se voient accorder toutes sortes de bonifications alors que les salariés sont matraqués de tous les côtés (Combes a supprimé 10 000 emplois en deux ans !).

On voit le mensonge énorme des Valls, SarKozy et Cie qui veulent faire accroire que « l’entreprise » est constituée de l’ensemble patronat/salariés, alors même que la réalité vécue est celle d’un bloc offensif des grands actionnaires et du haut encadrement contre le salariat productif : les premiers accordent d’énormes « salaires » (sic) aux PDG qui en retour conçoivent toute la politique de l’entreprise en fonction de la rémunération du capital et dans l’indifférence totale envers les travailleurs salariés et envers l’intérêt national.

C’est donc plus que jamais la propriété capitaliste des moyens de production qui est en cause et POUR METTRE EN CAUSE LES INDECENCES DES CAPITALISTES, IL FAUT METTRE EN CAUSE L’INDECENCE DU CAPITALISME lui-même et exiger la nationalisation démocratique des secteurs-clés de l’économie ; et cela nécessite que la France sorte de l’UE du capital qui rend quasi-impossibles les nationalisations comme contraires à la « concurrence libre et non faussée ouverte sur le monde ».

Plus que jamais, comme le disait Jaurès, « la souveraineté nationale est le socle de l’émancipation sociale »